En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

franciscain

(latin médiéval Franciscus, François)

Qui concerne les franciscains ou leur ordre.

Les débuts de l'ordre franciscain, fondé par saint François d'Assise en 1209 ou 1210, sont marqués par une longue crise qui oppose les tenants de l'esprit du fondateur, attaché essentiellement à la pauvreté absolue et à l'absence de communautés organisées, aux disciples de François qui considèrent que la mendicité est incompatible avec la forme d'apostolat qu'exige des frères le monde du xiiie s. : acceptation de la prêtrise, études universitaires, enseignement, toutes conditions qui supposent la constitution de « couvents » franciscains. Finalement, le second courant triomphe, non sans des mouvements de résistance, les plus importants étant celui que mènent autour de 1250 les partisans de Joachim de Flore et, au xive s., celui des fraticelles. Cependant, des tensions demeurant entre « conventuels » et « observants », Léon X, en 1517, les sépare en deux ordres autonomes. Puis des mouvements internes provoquent chez les « observants » des réformes : la plus importante, dirigée, à partir de 1525, par Matteo Baschi, aboutit à la fondation d'un troisième ordre franciscain : les capucins (1619).

Devenus très tôt un ordo studens, les frères mineurs ont compté, au xiiie et au xive s., des docteurs de premier plan : Alexandre de Hales, saint Bonaventure, Guillaume d'Occam, Duns Scot, Antoine de Padoue, Salimbene, Roger Bacon, etc. Missionnaires, les frères se sont répandus très vite dans le monde.