Identifiez-vous ou Créez un compte

convergence intertropicale

Zone d'affrontement des alizés, caractérisée par une ascendance dynamique.

MÉTÉOROLOGIE

La zone de convergence intertropicale (ZCIT) ou zone de convergence équatoriale correspond à l'espace où les alizés de nord-est provenant de l'hémisphère Nord et les alizés de sud-est provenant de l'hémisphère Sud se rejoignent. Elle est fréquemment associée à des régions de forte convection où se développent des phénomènes convectifs intenses et des précipitations abondantes. Ainsi, les cyclones tropicaux naissent le plus souvent à partir de petites dépressions qui circulent en marge ou au sein de la zone de convergence intertropicale.

La position de la zone de convergence intertropicale

Sa position et sa structure varient en fonction du lieu et de la saison. Elle est souvent extrêmement nette au-dessus de l'océan Atlantique, où elle prend la forme d'une ligne de convergence étroite et bien marquée, le long de laquelle se développent une multitude d'orages dont les « enclumes » forment une couverture nuageuse presque continue.

Au-dessus des continents, elle est marquée par une bande d'activité convective intense qui reste souvent large et diffuse.

L'influence des continents

La zone de convergence intertropicale qui suit la position de l'équateur thermique est généralement située à la latitude de l'air le plus chaud. Ainsi, parce que l'hémisphère Nord comporte une plus grande surface continentale que l'hémisphère Sud, cette zone est, en moyenne, localisée au nord de l'équateur géographique. En été, elle se déplace vers le nord, beaucoup plus loin au-dessus des continents surchauffés qu'au-dessus des océans, et se trouve alors située entre 5 et 30 °N. En hiver, elle se déplace vers l'hémisphère Sud, où elle atteint des latitudes légèrement inférieures. Au-dessus des régions océaniques, en raison de l'inertie thermique des océans, cette variation ne dépasse pas cinq degrés.

La zone de convergence intrertropicale en Afrique

En Afrique de l'Ouest, où la zone de convergence intertropicale varie d'une position centrée sur 5 °N. l'hiver et 20 °N. l'été, des études montrent que les types de végétation sont distribués selon des bandes correspondant assez précisément au déplacement annuel de la zone de convergence intertropicale. L'été, de grandes quantités de vapeur d'eau provenant du golfe de Guinée sont advectées, dans les basses couches, par les alizés (flux de mousson africaine) vers la zone de convergence intertropicale. De nombreux orages se développent plus de 1 000 km au sud de la zone de convergence intertropicale dans des régions où l'épaisseur de la couche humide est assez importante. Lorsqu'on se rapproche de la zone de convergence intertropicale, la couche humide devient moins épaisse et la convection se caractérise surtout par la présence de bandes de convection de 600 ou 700 km de long (lignes de grains), orientées nord-sud, qui se propagent vers l'ouest pendant parfois une à deux journées et fournissent la majeure partie des précipitations associées aux régions subsahéliennes. Le voisinage immédiat de la zone de convergence intertropicale, en raison d'une faible épaisseur de la couche d'air humide, est très rarement pourvu de précipitations. La position de la zone de convergence intertropicale n'est cependant pas le seul facteur gouvernant la vigueur et la fréquence de la convection. En effet, il n'a pas été noté de différence significative entre les positions de la zone de convergence intertropicale observées pendant les années de sécheresse et celles observées pendant les années les plus humides.

La zone de convergence intertropicale en Asie du Sud-Est

La présence de la zone de convergence intertropicale est aussi un facteur important dans le type de temps qui affecte l'Inde et l'Asie du Sud-Est pendant la période de la mousson. En hiver, le continent asiatique est froid et la zone de convergence intertropicale se trouve dans l'hémisphère Sud, au-dessus de l'océan Indien. C'est la période pendant laquelle l'île de la Réunion peut être confrontée au passage de cyclones tropicaux. Le sud de l'Asie qui est alors sous la partie subsidente de la cellule de Hadley, reçoit de l'air sec arrivant du nord-est. Ces vents persistent plusieurs mois pendant que le continent se réchauffe graduellement. La zone de convergence intertropicale se déplace alors vers le nord, si bien qu'au milieu de l'été, tout le Sud de l'Asie se trouve soumis aux alizés qui soufflent de sud-ouest après avoir traversé l'équateur. Ces vents transportent de grandes quantités d'humidité et favorisent la formation de très abondantes précipitations. Des situations semblables se produisent aussi dans plusieurs régions situées entre 5 °N. et 20 °N.