En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

conurbation

(latin urbs, urbis, ville)

Agglomération urbaine formée de plusieurs villes qui se sont rejointes au cours de leur croissance .

Ce mot d'origine anglaise, passé tel quel en français, signifie étymologiquement « plusieurs villes ensemble ». Il a été crée en 1915 par l'urbaniste britannique Patrick Geddes pour désigner les organismes urbains multipolaires apparus dès le xixe siècle dans les zones minières et industrielles de Grande-Bretagne, en particulier dans les Midlands et les Lowlands.

Le mot a eu du succès et il est passé dans diverses autres langues avec des emplois souvent abusifs ; ainsi, il est souvent utilisé pour désigner une agglomération avec ses satellites. Son utilisation doit être limitée pour désigner un type particulier d'urbanisation, lorsque plusieurs noyaux urbains distincts finissent par se rejoindre avec le développement de leurs banlieues respectives. Les diverses villes conservent leur autonomie et chacune a son centre avec les fonctions tertiaires habituelles. Il en existe un bon exemple en France avec Lille-Roubaix-Tourcoing, ensemble urbain tri-polaire auquel il faut joindre désormais les villes belges de Courtrai et de Tournai, dans le cadre d'une eurométropole ; chacune de ces villes a son histoire particulière et son centre, même si Lille tend aujourd'hui à concentrer les fonctions tertiaires supérieures.

Il existe d'autres exemples caractéristiques dans les vieilles régions minières d'Europe, depuis le cas du Nord-Pas-de-Calais (Béthune, Lens, Douai, Valenciennes) jusqu'à celui de la Silésie polonaise (Cracovie, Katowice), en passant par la Wallonie belge (Charleroi, Namur) et la Ruhr en Allemagne (Essen, Dortmund, Duisburg). Partout, dans ces aires urbaines multipolaires, on trouve un mélange de centres anciens, où se mêlent activités tertiaires et industrielles, et de centres relativement récents, plutôt voués aux seules activités industrielles.

Les villes jumelles, comme Mannheim-Ludwigshafen en Allemagne et Saint-Paul-Minneapolis aux États-Unis, sont souvent considérées comme des conurbations bien qu'elles se comportent de plus en plus comme des agglomérations classiques, l'une des deux devenant le centre majeur et le pôle d'attraction de l'ensemble urbain.