En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chromodynamique quantique

Théorie quantique des interactions fortes, dans laquelle les quarks interagissent par l'intermédiaire de gluons, ces derniers étant les quanta d'un champ dit « champ de couleur ».

La théorie de la chromodynamique quantique (CDQ en abrégé) est une théorie physique qui se propose de décrire les interactions entre les quarks, constituants de toutes les particules de la famille des hadrons.

Développée dans les années 1965-1975, elle a pris pour modèle l'électrodynamique quantique (théorie quantique de l'interaction électromagnétique, élaborée de 1945 à 1950). La notion essentielle de la CDQ est celle de couleur, nombre quantique jouant pour l'interaction forte qui lie les quarks le rôle analogue à celui de la charge électrique pour l'interaction électromagnétique. Selon la CDQ, chaque quark d'une saveur déterminée (u, d, s, c, b ou t) peut être affecté d'un nombre quantique appelé couleur qui peut prendre trois valeurs appelées conventionnellement rouge, bleu et vert par analogie avec les couleurs primaires du spectre visible.

De la même manière, les antiquarks peuvent être caractérisés par des anticouleurs, appelées respectivement cyan (ou antirouge), jaune (ou antibleu) et magenta (ou antivert), par analogie avec les couleurs complémentaires du rouge, du bleu et du vert.

La CDQ prédit que les particules observables sont nécessairement des édifices dits incolores, ou singulets : un baryon est nécessairement un assemblage de trois quarks ayant des couleurs différentes ; un méson est constitué d'un quark d'une couleur déterminée lié à un antiquark de l'anticouleur complémentaire. De même que l'interaction électromagnétique peut être décrite comme un échange de photons entre particules chargées, la CDQ décrit l'interaction entre les quarks colorés comme un échange de bosons de spin 1 qui sont appelés gluons.