En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

caldeira

(portugais caldeira, de l'espagnol caldera, cratère)

Fournaise, La Réunion
Fournaise, La Réunion

Vaste cratère circulaire de diamètre kilométrique, aux bords internes subverticaux taillés dans un empilement de coulées ou dans une alternance de coulées et de produits pyroclastiques, et issu d'un effondrement le long de failles concentriques.

Une caldeira est une sorte de vaste cratère volcanique sommital à fond plat, circonscrit par des falaises (remparts) abruptes, de forme généralement subcirculaire, et d'un diamètre (ou largeur) supérieur à 2 km.

La genèse des caldeiras est très différente de celle des cratères. La formation des premières intervient toujours très rapidement, après le soutirage d'une grande quantité de magma (plusieurs kilomètres cubes), soit à la suite de l'effusion de laves (dans les volcans de type hawaiien, comme le Kilauea ou le Mauna Loa), soit après une explosion cataclysmale éjectant dans l'atmosphère des tephra (cendres, notamment, comme celle du Pinatubo (1991), aux Philippines, ou lors de l'éruption du Vésuve en 79 après J.-C.).

Le vide ainsi créé dans la chambre magmatique provoque l'effondrement du toit de cette dernière. Parfois, c'est l'effondrement latéral de tout un côté du volcan qui se produit, donnant naissance à une caldeira en fer à cheval (comme le piton de la Fournaise, dans l'île de la Réunion, ou celle du mont Saint Helens, aux États-Unis, lors de l'éruption de 1980). La formation d'une caldeira est une étape dans l'édification d'un volcan-bouclier ou d'un stratovolcan.

La plus grande caldeira connue est celle du lac Toba, dans le nord-est de Sumatra, avec ses 100 km de long et ses 30 km de large. Elle s'est formée après la plus grande explosion volcanique de tous les temps, il y a 75 000 ans, qui expulsa 2 800 km3 de magma. Parmi les très nombreuses caldeiras, on peut citer : celle du Crater Lake, dans l'Oregon, aux États-Unis, engendrée par l'émission, il y a environ 7 000 ans, de 75 km3 de tephra, laissant une dépression de 9 km de diamètre avec des remparts de 1 200 m de dénivelée ; celle de l'Aso, au Japon, créée il y a 50 000 ans, d'une circonférence de 128 km et à l'intérieur de laquelle vivent 50 000 personnes.