En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

calculi

Jetons d'argile dont la forme variait en fonction de l'objet qu'ils représentaient, les calculi furent utilisés en Mésopotamie, 3 000 ans avant la naissance de l'écriture, pour désigner et quantifier des marchandises.

Au IVe millénaire, ils étaient enserrés dans des bulles – enveloppes en argile molle – dont la surface extérieure, marquée de l'empreinte d'un sceau-cylindre, était gravée d'encoches réalisées à l'aide d'un calame (roseau taillé), et qui matérialisaient le nombre de jetons enfermés dans la bulle.

Les calculi furent ensuite remplacés par le dessin de l'objet à côté des impressions qui en matérialisaient le nombre ; puis la bulle s'aplatit et devint un véritable support de dessin. C'est ainsi que naquit, vers 3200, un système graphique figuratif, qualifié d'écriture pictographique.

Au IIIe millénaire, la Mésopotamie passa à un système d'idéogrammes rattaché au langage et non plus à l'objet : l'écriture cunéiforme.