En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

boxe française

Boxe française féminine, Championnats de France, 1991
Boxe française féminine, Championnats de France, 1991

Sport de combat, né vers 1830, dérivé à la fois de la boxe (anglaise) et de la savate (ou chausson), et dans lequel les coups peuvent donc être portés avec les poings et les pieds.

Historique

La boxe française est née au début du xixe s. à Paris. Elle trouve son origine dans la savate, qui n'est pas un sport mais une méthode de combat redoutable. Vers 1830, après avoir étudié la boxe anglaise à Londres, le Français Charles Lecour décide de combiner les coups de poing du « noble art » aux techniques de jambes de la savate : la boxe française est née.

La Fédération française de boxe française savate et disciplines assimilées (F.F.B.F.S.D.A.) compte 25 000 adhérents en 1998.

Les règles

Les coups de pied

Les coups de pied autorisés sont au nombre de six :
– les coups de pieds fouettés (droits) ;
– les coups en revers fouettés ;
– les coups de pied chassés ;
– les coups de pied en revers balancés ;
– les coups de pied bas ;
– les coups de pied en revers groupé.

Les coups de poing

Les coups de poing autorisés sont au nombre de quatre :
– le direct ;
– le crochet ;
– l'uppercut ;
– le swing.

Les catégories

Les pratiquants, appelés tireurs ou tireuses, sont répartis en sept catégories d'âge :

BOXE FRANÇAISE - CATÉGORIES

poussins

10 et 11 ans

benjamins

12 et 13 ans

minimes

14 et 15 ans

cadets

16 et 17 ans

juniors

18, 19 et 20 ans

seniors

21 ans à 34 ans

vétérans

plus de 34 ans

Il existe 19 catégories de poids allant des moustiques (moins de 24 kg) aux lourds (plus de 85 kg).

Les rencontres

Les types

En boxe française, les rencontres sont de trois types : le duo, l'assaut et le combat.

Le duo

Les tireurs, de même sexe ou de sexes différents, présentent une prestation technique et esthétique.

L'assaut

Les tireurs portent les coups sans les appuyer.

Le combat

Les coups sont portés véritablement soit par des tireurs protégés par un casque et des jambières (combats de 2e série), soit par des tireurs non protégés (combats de 1re série et série nationale).

Le déroulement des épreuves

Selon les règlements particuliers des compétitions, les rencontres se déroulent en 2, 3, 4, 5 reprises, chacune de 1 min, 1,30 min ou 2 min de temps effectif.