En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

block automatique à permissivité restreinte

Block
Block

Block automatique à cantons longs utilisé sur certaines lignes à trafic moyen.

Le block automatique moderne le plus utilisé est le block automatique lumineux, employé sur les lignes à fort trafic et sur les lignes de métro ; il fonctionne à l'aide d'un circuit de voie constitué par les deux files de rails isolées, s'étendant sur la longueur du canton (généralement 1,5 à 2 km) et commandant par l'intermédiaire d'un relais le signal d'entrée ; ce signal est un panneau lumineux susceptible de présenter les indications d'arrêt, d'avertissement et de voie libre. C'est le train lui-même qui provoque automatiquement la présentation de l'indication d'arrêt (sémaphore), les essieux des véhicules du train court-circuitant le circuit de voie ; lorsque le train a libéré entièrement le canton, le panneau présente alors l'indication d'avertissement si le panneau suivant est à l'arrêt ou bien l'indication de voie libre si les deux cantons successifs sont effectivement libres.

La réglementation appliquée à un block peut interdire toute pénétration en canton occupé, le mécanicien devant impérativement attendre l'ouverture du signal d'entrée : c'est le block absolu ; ou bien elle peut prévoir que le mécanicien, après s'être arrêté devant le signal fermé, peut pénétrer en canton occupé à faible vitesse et avec précaution (marche à vue) : c'est le block permissif. La pénétration en canton occupé peut être autorisée seulement après accord téléphonique du régulateur de la ligne : c'est la permissivité restreinte.