En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bantoustan

En Afrique du Sud, au temps de l'apartheid, territoire délimité, « foyer national » attribué à un peuple ou à un groupe de peuples noirs (bantous). [Synonyme : homeland.]

Cette forme de séparation géographique, qui date de 1954, a donné naissance à deux types de foyers nationaux : des territoires autonomes, au nombre de six (→ Kwazulu, Qwaqwa, Lebowa, Kangwane, Kwandebele, Gazankulu), et des États « indépendants », au nombre de quatre , créés à partir de 1976 mais non reconnus par la communauté internationale (→ Transkei, Bophuthatswana, Venda, Ciskei).

Envisagée dès l'arrivée au pouvoir de Frederik De Klerk (1989), la réintégration de l'ensemble des bantoustans au sein de l'Afrique du Sud est devenue effective avec l'instauration, en 1994, d'une démocratie multiraciale dans le pays.

Pour en savoir plus, voir les articles Afrique du Sud : vie politique depuis 1961, apartheid.