En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

autodidaxie

L'autodidaxie est l'acquisition de connaissances par un individu en dehors des dispositifs éducatifs officiels (établissements scolaires, centres d'apprentissage ou de formation) et sans intervention d'un enseignant ou d'un formateur.

L'autodidacte fait preuve d'une autonomie totale dans son rapport au savoir : il définit lui-même ses objectifs de formation, trouve des informations et construit ses propres méthodes d'apprentissage, s'approprie les connaissances et est capable de s'autoévaluer.

Dans la société actuelle, chacun est appelé à devenir en partie autodidacte, même s'il a passé une partie de son existence sur les bancs de l'école. Depuis les années 1950, avec les transformations sociales et l'apparition d'une culture de masse, on a vu se développer ce que l'Unesco appelle une éducation informelle : on ne se forme plus seulement à l'intérieur des institutions éducatives mais aussi à l'extérieur, à travers les médias, les réseaux de relations, les diverses sources d'information présentes dans l'environnement. L'évolution des savoirs et des savoir-faire exige de chacun un effort d'autoformation à tout âge, pour accroître son efficacité au travail, sa participation sociale et son épanouissement personnel.

Les pratiques d'autoformation

Diverses initiatives visent à encourager cette démarche. Les associations sociales et culturelles jouent à cet égard un rôle important. Le Mouvement des réseaux d'échanges de savoirs (décrit par C. et M. Heber-Suffrin dans leur livre Échanger les savoirs, 1992) propose à ses adhérents d'échanger leurs connaissances sans formateur, sans hiérarchie et sans contrepartie financière. Les médiathèques qui permettent à toute la population d'accéder à des sources d'information multiples (livres, revues, vidéocassettes, CD-Rom…) sont aussi un moyen d'autoformation.

Au sein même du système éducatif, les pédagogues insistent sur la nécessité d'un entraînement à l'autoformation : il ne s'agit pas seulement de transmettre des contenus mais aussi de permettre au sujet d'apprendre à apprendre, en stimulant son désir de continuer à enrichir sa culture par lui-même. Malgré quelques tentatives, cette démarche n'a pas encore donné lieu à des réalisations de grande ampleur en milieu scolaire. Elle a connu une extension nettement plus importante dans le cadre des dispositifs d'insertion des jeunes et de la formation des adultes, notamment sous l'influence de Bertrand Schwartz. Différents outils pédagogiques peuvent être utilisés : récits de vie, bilans permettant de faire le point sur les connaissances acquises par soi-même, formation à distance, centres de ressources, apprentissage autodirigé qui confie au sujet le choix des moyens et des objectifs de sa formation.