En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

antilope

(latin médiéval antholops, animal fabuleux, du grec byzantin antholôps)

Antilopes
Antilopes

Nom commun à de nombreux bovidés sauvages de la savane ou de la steppe chaude, au régime herbivore, vivant en troupes et de couleur souvent brune. (Principaux types : céphalophe, coudou, dik-dik, éland du Cap, gazelle, gérénuk, gnou, oryx, saïga, etc.)

Le terme antilope désigne, dans le langage courant, un groupe d'herbivores qui rassemble la majorité des espèces de bovidés, famille à laquelle appartiennent également les bovins, les moutons et les chèvres. Grégaires pour la plupart, les antilopes comptent des espèces forestières (céphalophes, néotragues), mais vivent surtout en milieu ouvert : savane, steppe, zones désertiques.


– Les antilopes au sens strict (groupe des antilopinés) ont un corps svelte et de longues pattes, ainsi que des cornes annelées en forme de lyre. Le groupe, qui compte une vingtaine d'espèces, est essentiellement représenté par les gazelles, africaines ou asiatiques (gazelle de Grant, gazelle dama, gazelle d'Arabie, gazelle dorcas, gazelle de Thomson, springbok, gérénuk ou gazelle-girafe, antilope cervicapre de l'Inde).
– Un autre groupe d'antilopes (tragélaphinés) comprend deux espèces asiatiques, à courtes cornes droites, le tétracère et le nilgaut, et une dizaine d'espèces africaines, aux longues cornes spiralées, tels les élands et les coudous.
– Les gnous appartiennent à un troisième groupe d'antilopes aux grandes cornes aux formes variées (lyre, croissant, dague), vivant généralement dans les milieux secs et ouverts, en troupeaux plus ou moins nomades. Les kobs, ou cobs, des zones marécageuses, bons nageurs, sédentaires et plutôt solitaires, font exception. Les gnous effectuent des migrations saisonnières en troupeaux immenses et forment souvent des hardes mixtes avec les zèbres.

L'impala vit dans tout le sud de l'Afrique, en hardes d'une centaine d'individus. En voie d'extinction, l'oryx algazelle et l'addax sont des nomades des déserts, capables de parcourir jusqu'à 1 000 km pour profiter de l'explosion de verdure qui suit un orage.