En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

aléatoire

(latin aleatorius, de alea, hasard)

John Cage
John Cage

Se dit d'une musique dans laquelle l'auteur introduit des éléments de hasard ou d'improvisation soit au niveau de la composition, soit au niveau de l'exécution.

L'expression de musique aléatoire est apparue dans les années 1950 en liaison avec des expériences de John Cage puis de Karlheinz Stockhausen et de Pierre Boulez. Pour une large part, la musique aléatoire est née par réaction contre le sérialisme intégral. La question de savoir comment, dans quelles limites et à quels niveaux introduire l'imprévisibilité a provoqué la rupture entre Cage et Boulez, surtout après l'exposé de ce dernier intitulé Aléa (1957).

Boulez, développant l'idée de work in progress, et Witold Lutoslawski, celle d'« aléatoire contrôlé », ont refusé le hasard total, alors que Xenakis confiait une partie du processus de création à l'ordinateur et à la mathématique. John Cage, qui prend la notion de hasard au sens propre, ne donne parfois à l'interprète que des esquisses graphiques. Enfin, certains groupes (New Phonic Art, ensemble Ars nova de Marius Constant) se livrent à l'improvisation pure.