En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

alumine

(latin alumen, -inis, alun)

Fabrication industrielle de l'aluminium
Fabrication industrielle de l'aluminium

Oxyde Al2O3 ou hydroxyde Al(OH)3.

L'alumine anhydre Al2O3 est une poudre blanche, fondant à 2 050 °C, insoluble dans l'eau. L'alumine hydratée est un précipité incolore gélatineux, soluble dans les acides et dans les alcalis. Indécomposable par la chaleur, l'alumine est réduite par le carbone au four électrique, avec production de carbure d'aluminium. Avec les acides, elle donne des sels d'aluminium, et avec les bases des aluminates.

Le procédé le plus généralement employé pour la production d'alumine pure à partir des bauxites est le procédé Bayer de lixiviation à la soude caustique. L'alumine dissoute sous forme d'aluminate est séparée de la solution refroidie par hydrolyse, puis filtrée, lavée et calcinée.

L'alumine calcinée sert essentiellement à la fabrication de l'aluminium. L'alumine pure constitue un matériau réfractaire de haute qualité ; elle entre pour 15 à 40 % dans la composition des poteries céramiques et est utilisée sous forme de cristaux fins pour le polissage des verres d'optique et des métaux. Une variété dite alumine bêta sert d'électrolyte dans des accumulateurs.