En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

allumette

(de allumer)

Petite tige de bois, de carton, ou petite mèche enduite de cire, imprégnée à l'une de ses extrémités d'une composition susceptible de s'enflammer par friction.

Les premières allumettes chimiques, apparues vers 1809, se composaient de bûchettes dont les extrémités étaient soufrées, puis trempées dans un mélange de chlorate de potassium, de lycopode, de soufre et d'eau gommée. On les enflammait en les plongeant dans de l'acide sulfurique concentré. En 1831, Charles Sauria inventa les allumettes phosphoriques, que l'Allemand Jakob Friedrich Kammerer fut le premier à fabriquer industriellement en 1832. Les Suédois Carl Frans et Johan Edvard Lundström eurent l'idée de séparer le phosphore rouge, disposé sur un frottoir, du comburant resté sur le bouton de l'allumette. Les allumettes actuelles, dites « de sûreté » et longtemps appelées « suédoises », sont d'abord paraffinées puis reçoivent un bouton constitué par du chlorate de potassium, de la colle gélatine, un abrasif et divers catalyseurs. Le frottoir comporte un gratin constitué par un mélange de colle et de phosphore rouge.