En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Zemiorka

Lanceur spatial russe.

Développée à partir de 1953, sous la direction de S. Korolev, la fusée Zemiorka, appelée aussi R7, était à l'origine un missile intercontinental (d'une portée de 7 000 km), dont le premier tir, le 21 août 1957, fit de l'U.R.S.S. la première nation à disposer d'un tel équipement, deux ans avant les États-Unis. Avec sa version spatiale, inaugurée le 4 octobre 1957 lors du lancement de Spoutnik 1, l'U.R.S.S. est devenue la première puissance mondiale à avoir mis en orbite un satellite artificiel autour de la Terre.

Initialement biétage, ce lanceur offre une structure originale : quatre accélérateurs à ergols liquides (kérosène et oxygène liquide), munis chacun de quatre chambres de combustion et de quatre tuyères, constituent le premier étage ; ils sont disposés autour du corps central servant de second étage, doté d'un moteur de conception analogue à ceux des accélérateurs mais dont la poussée est modulable et le temps de combustion supérieur. Pour le lancement des vaisseaux habités Voskhod, au début des années 1960, a été adjoint un troisième étage, également à ergols liquides, permettant de placer en orbite basse autour de la Terre une charge utile qui peut atteindre 7,5 t. Cette configuration reste utilisée pour le lancement des vaisseaux Soyouz et celui de nombreux satellites Cosmos. Une version encore plus puissante, munie d'un quatrième étage, sert au lancement de sondes interplanétaires.

Sous ses différents modèles, la fusée Zemiorka a été lancée à plus de 1 700 exemplaires : c'est, de loin, le lanceur spatial le plus utilisé dans le monde.