En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

U.E.O.

sigle de Union de l'Europe occidentale

Organisation politique et militaire regroupant l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Grèce, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Portugal.

Fondée par les accords de Paris du 23 octobre 1954 (qui modifient les clauses du traité de Bruxelles de 1948), l'U.E.O. a mis fin à son existence en novembre 2000. Son but essentiel était d'assurer la défense collective d'un de ses membres victime d'une agression. C'est le traité de Maastricht de 1992 qui devait lui conférer un véritable statut et un rôle opérationnel, en qualifiant cette institution de « bras armé de l'Union » : dans son titre 5 était prévu un système européen de défense qui était censé être « compatible » avec les exigences de l'O.T.A.N. Or, plusieurs membres européens de l'Alliance atlantique souhaitaient donner corps à l'idée d'« identité européenne de défense ». Afin de faire droit à leur requête, tout en préservant le lien avec l'Alliance, les Groupes de forces interarmées multinationales (G.F.I.M.) créés en 1997 furent placés sous commandement atlantique mais rattachés à l'U.E.O. Cependant, une évolution se fit au sein de l'Union européenne, qui décida de se doter des instruments lui permettant de mettre en place sa politique étrangère et de sécurité commune (P.E.S.C.). Celle-ci ne pouvait alors que se substituer à la fonction principale de l'U.E.O. En pratique, l'institution n'a pas disparu en tant que telle : l'Assemblée parlementaire subsiste et la mission de coordination du Groupe armement de l'Europe occidentale (G.A.E.O.) est confirmée. Au demeurant, l'U.E.O. est devenue avant tout un forum de réflexion stratégique.