En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Terra

Satellite faisant partie du Système d'observation de la Terre (SOT) de la NASA.

Lancé en septembre 1999, il a été placé en orbite à 750 kilomètres d'altitude, et a pour objet de surveiller, au moyen de cinq groupes de capteurs, les divers éléments qui déterminent le climat terrestre : nuages, croissance des végétaux, mesure du rayonnement solaire, formation des glaces, etc.

Le capteur CERES (acronyme de Clouds and Earth's Radiant Energy System, « Système de mesure des nuages et du bilan radiatif de la Terre ») est un radiomètre à balayage, qui mesure les flux radiatifs dans l'atmosphère.

ASTER (Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer, « Radiomètre pour la mesure depuis l'espace des émissions thermiques et de la réflexion de la lumière solaire ») doit permettre d'établir avec précision le bilan radiatif de notre planète. Il permet également, en détectant le rayonnement thermique, d'identifier la nature des sols, du couvert végétal ou des roches, de surveiller l'avance ou le recul des glaciers et des déserts, de mesurer la déforestation, d'observer les inondations, etc.

MOPITT (Measurement of Pollution in the Troposphere, « Mesure de la pollution dans la troposphère »), détecte les sources de pollution, détermine les polluants et mesure la concentration en méthane et en monoxyde carbone dans l'atmosphère.

MODIS (Moderate-resolution Imaging Spectroradiometer, « Spectroradiomètre à résolution modérée »), observe la Terre dans 36 intervalles différents de longueurs d'onde, entre la longueur d'onde de la lumière visible et celle des infrarouges thermiques. Il permet de mesurer quotidiennement la surface de la Terre couverte par les nuages, détecte les étendues de neige ou de glaces, les éruptions volcaniques, les feux de forêts, les cyclones, les inondations, etc.

Enfin, MISR (Multiangle Imaging Spectroradiometer, « Spectroradiomètre à visées multiples ») produit des images stéréoscopiques des nuages en observant la Terre sous neuf angles distincts, dans quatre longueurs d'onde (bleu, vert, rouge et proche infrarouge) de la lumière solaire réfléchie par notre planète.