En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pays-Bas : géographie physique

Moulins en Hollande
Moulins en Hollande

Près de la moitié du territoire se situe au-dessous du niveau des hautes eaux marines et fluviales ; ailleurs, l'altitude ne dépasse qu'exceptionnellement une centaine de mètres (point culminant : 322 m, dans le sud du Limbourg). L'ensemble est en effet de constitution récente et les formations quaternaires affleurent presque partout : alluvions des grands fleuves (Rhin, Meuse, Escaut), dépôts morainiques et éoliens, argiles et tourbes marines. Au nord d'une ligne Utrecht-Nimègue domine l'empreinte des grandes glaciations : collines sableuses, moraine de fond argileuses parsemées de blocs erratiques, anciens chenaux pro-glaciaires. Au sud, les dépôts sont surtout sableux et d'origine fluviatile. À l'ouest, enfin, la limite entre la terre et la mer est longtemps restée très incertaine, l'intervention humaine jouant un rôle décisif pour consolider le cordon dunaire, établir des digues et assécher marais et tourbières (poldérisation).

L'absence d'obstacles de relief permet aux influences océaniques de s'étendre sur tout le territoire. Ce climat frais et humide se caractérise par la prépondérance d'une circulation atmosphérique d'ouest, avec des vents violents, une forte nébulosité, des pluies fréquentes en toute saison mais pas très abondantes (700 à 800 mm en moyenne) et une amplitude thermique relativement modérée. Les formations végétales originelles (forêt de feuillus, principalement) ont presque partout disparu au profit des landes (souvent reboisées en conifères), des prairies et des labours.