En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Palais idéal du facteur Cheval

Hauterives, Drôme (1879-1912).

Facteur de son état, Ferdinand Cheval (1836-1924) transporte durant trente-trois ans du sable et des cailloux aux formes étranges ramassés au cours de ses tournées quotidiennes de 32 km pour élever dans son jardin ce qu'il définit comme « un palais féerique, dépassant l'imagination, tout ce que le génie d'un humble peut concevoir (avec grottes, tours, jardins, châteaux, musées et sculptures), cherchant à faire renaître toutes les anciennes architectures des temps primitifs », architectures souvent inspirées des cartes postales qui lui passent entre les mains. C'est ainsi que le facteur Cheval a édifié, en une synthèse baroque d'éléments décoratifs inspirés des palais orientaux comme des châteaux médiévaux, une construction hors normes, insolite, parsemée de sentences naïves, percée de cavernes et de galeries, hérissée de toutes sortes de végétaux et d'animaux pétrifiés. Son Palais idéal achevé, le facteur Cheval consacrera les dix dernières années de sa vie à réaliser son tombeau dans le cimetière communal de son village, avec les mêmes matériaux.