En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

OGM

Maïs trangénique
Maïs trangénique

Abréviation de organisme génétiquement modifié. (→ transgenèse végétale.)

Caractéristiques et fabrication

Un OGM, ou organisme transgénique, contient dans toutes ses cellules un ou plusieurs gènes étrangers (provenant d'une autre espèce), qu'il transmet à ses descendants. Cette technique, d'abord appliquée aux bactéries, au début des années 1970, a été étendue aux animaux puis aux plantes, une dizaine d'années plus tard. L'organisme transgénique a acquis des capacités qu'aucun individu de son espèce ne possède. La fabrication d'OGM requiert l'isolement du gène souhaité chez un organisme d'une autre espèce, sa multiplication, puis son intégration dans une molécule d'ADN, appelée « vecteur ». Celui-ci est construit à partir de fragments d'ADN de diverses origines, de façon que le gène souhaité puisse être fonctionnel dans les cellules où il sera introduit (cellules hôtes) et puisse aussi se multiplier, en même temps que les cellules hôtes.

Applications

Parmi les applications des OGM, les plantes transgéniques sont conçues dans le but d'en augmenter la résistance contre des parasites, d'en accroître le rendement, ou d'en améliorer l'aspect. Les animaux génétiquement modifiés sont utilisés dans la recherche biomédicale, comme modèles pour l'étude des maladies.

Risques potentiels

L'utilisation des OGM doit se faire avec précaution, car elle comporte des risques, encore mal connus (perturbations de l'environnement, transmission des gènes introduits dans les OGM à d'autres espèces, dans lesquelles ils ne seraient pas désirables, production de substances toxiques ou allergisantes, qui pollueraient les aliments ou médicaments fabriqués à partir d'OGM). Les plantes transgéniques sont cultivées à grande échelle (tomate, maïs, soja) aux États-Unis. En France et dans plusieurs pays, la loi fixe les conditions de fabrication, d'utilisation et de distribution des OGM. Ainsi, l'autorisation de mise en culture n'est accordée qu'aux variétés considérées comme ne présentant ni risque de dissémination, ni risque lié à la consommation. L'opinion publique exige désormais une meilleure transparence sur les recherches effectuées.