En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chapelle de Notre-Dame-du-Haut

Ronchamp, Haute-Saône (1950-1955).

Cette réalisation de Le Corbusier, située à Ronchamp, en Franche-Comté, est considérée comme une des créations les plus importantes de l'architecture du xxe s. mais aussi comme une rupture dans l'œuvre de l'architecte.

Par ses formes et ses volumes plastiques, puisés dans le répertoire de ses peintures et sculptures, Le Corbusier a voulu créer, selon lui, « un phénomène d'espace indicible ». En effet la chapelle de Ronchamp innove aussi bien en ce qui concerne la distribution intérieure des espaces du culte que la captation de la lumière. Les murs épais et courbes, percés d'ouvertures irrégulières, filtrent la lumière du jour de telle sorte que la matière s'allège et se fait oublier. Cette impression est accentuée par la forme de coque de bateau du sombre toit en béton ; le fait qu'il soit décollé des murs rappelle les leçons de l'architecture byzantine, dont s'est imprégné l'architecte lors de son voyage en Orient, en 1910.