En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

prix Nobel

François Mauriac et André Gide
François Mauriac et André Gide

Prix fondés par Alfred Nobel dans son testament.

Ils étaient originellement au nombre de cinq (physique, chimie, physiologie et médecine, littérature, paix) ; en 1969 la Banque de Suède a décerné pour la première fois un « prix de sciences économiques ».

Les prix Nobel sont décernés :
– pour la physique, la chimie, et les sciences économiques, par l'Académie suédoise des sciences ;
– pour la médecine et la physiologie, par l'Institut Karolin de Stockholm ;
– pour la littérature, par l'Académie de Stockholm ;
– pour l'œuvre de paix, par une commission de cinq membres élus par le Storting norvégien.

Prix Nobel de chimie

PRIX NOBEL DE CHIMIE

Année

Lauréats

Motif d'attribution

1901

Jacobus Henricus Van't Hoff (Pays-Bas)

En reconnaissance des exceptionnels services rendus par sa découverte des lois qui régissent la cinétique chimique et la pression osmotique des solutions.

1902

Emil Hermann Fischer (Allemagne)

En reconnaissance des exceptionnels services rendus par ses travaux sur la synthèse du sucre et de la purine.

1903

Svante August Arrhenius (Suède)

En reconnaissance de son exceptionnelle contribution aux progrès de la chimie, par sa découverte de la théorie électrolytique de la dissociation.

1904

William Ramsay (Grande-Bretagne)

En reconnaissance de sa découverte des composants gazeux inertes de ĺair (gaz rares) et de la détermination de leur place dans la classification périodique des éléments.

1905

Adolf Baeyer (Allemagne)

En reconnaissance de sa contribution aux progrès de la chimie organique et de ĺindustrie chimique par ses travaux sur les colorants organiques et les composés hydroaromatiques.

1906

Henri Moissan (France)

En reconnaissance des grands services rendus par ses recherches, qui ĺont conduit à isoler le fluor, et pour avoir utilisé, dans ĺintérêt de la science, le four électrique qui porte désormais son nom.

1907

Eduard Buchner (Allemagne)

Pour ses recherches en biochimie et pour sa découverte de l'origine non cellulaire de la fermentation.

1908

Rutherford of Nelson Ernest (Grande-Bretagne)

Pour ses recherches sur la désintégration des éléments et la chimie des substances radioactives.

1909

Wilhelm Ostwald (Allemagne)

En reconnaissance de ses travaux sur la catalyse et pour ses recherches sur les principes fondamentaux qui gouvernent les équilibres chimiques et les vitesses de réaction.

1910

Otto Wallach (Allemagne)

En reconnaissance de sa contribution aux domaines de la chimie organique et de la chimie industrielle, par ses travaux novateurs sur les composés alicycliques.

1911

Marie Curie (France)

Pour avoir contribué aux progrès de la chimie par la découverte du radium et du polonium, en parvenant à isoler le radium et en étudiant la nature et les composés de cet élément remarquable.

1912

Paul Sabatier (France)

Pour sa méthode d'hydrogénation de composés organiques en présence de métaux finement divisés, qui a fortement contribué aux progrès récents de la chimie organique.

1912

Victor Grignard (France)

Pour avoir découvert le réactif qui porte désormais son nom et qui a fortement contribué ces dernières années aux progrès de la chimie organique.

1913

Alfred Werner (Suisse)

En reconnaissance de ses travaux sur les liaisons atomiques dans les molécules, lesquels ont éclairé d'un jour nouveau les recherches antérieures dans ce domaine et ouvert de nouvelles perspectives de recherche, notamment en chimie minérale.

1914

Theodore William Richards (États-Unis)

Pour avoir déterminé avec exactitude la masse atomique d'un grand nombre d'éléments chimiques.

1915

Richard Martin Willstätter (Allemagne)

Pour ses recherches sur les pigments végétaux, notamment sur la chlorophylle.

1916

NON ATTRIBUÉ

 

1917

NON ATTRIBUÉ

 

1918

Fritz Haber (Allemagne)

Pour avoir réalisé la synthèse de l'ammoniac à partir de ses composants.

1919

NON ATTRIBUÉ

 

1920

Walther Hermann Nernst (Allemagne)

En reconnaissance de ses travaux en thermochimie.

1921

Frederick Soddy (Grande-Bretagne)

Pour avoir fait progresser notre connaissance de la chimie des substances radioactives et pour ses recherches sur l'origine et la nature des isotopes.

1922

Francis William Aston (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert, grâce à son spectrographe de masse, l'existence d'isotopes d'un grand nombre d'éléments non radioactifs, et pour avoir énoncé la règle des nombres entiers [pour les masses atomiques].

1923

Fritz Pregl (Autriche)

Pour avoir inventé la méthode de microanalyse des substances organiques.

1924

NON ATTRIBUÉ

 

1925

Richard Adolf Zsigmondy (Autriche)

Pour avoir démontré la nature hétérogène des solutions colloïdales ainsi que pour avoir usé de méthodes devenues depuis d'une importance fondamentale pour la chimie moderne des colloïdes.

1926

Theodor Svedberg (Suède)

Pour ses travaux sur les systèmes non ordonnés [substances colloïdales].

1927

Heinrich Otto Wieland (Allemagne)

Pour ses recherches sur la constitution des acides biliaires et des substances voisines.

1928

Adolf Otto Reinhold Windaus (Allemagne)

Pour les services rendus par ses recherches sur la constitution des stérols et la relation de ceux-ci avec les vitamines.

1929

Hans Karl August Simon Euler-Chelpin (Allemagne) et Arthur Harden (Grande-Bretagne)

Pour leurs recherches sur la fermentation du sucre et sur les enzymes de la fermentation.

1930

Hans Fischer (Allemagne)

Pour ses recherches sur la constitution de l'hématine et de la chlorophylle, et plus particulièrement pour avoir réalisé la synthèse de l'hématine.

1931

Carl Bosch et Friedrich Bergius (Allemagne)

En reconnaissance de leurs contributions à l'invention et à la mise au point de méthodes chimiques à haute pression.

1932

Irving Langmuir (États-Unis)

Pour ses découvertes et ses recherches en chimie des surfaces.

1933

NON ATTRIBUÉ

 

1934

Harold Clayton Urey (États-Unis)

Pour sa découverte de l'hydrogène lourd.

1935

Jean Frédéric et Irène Joliot-Curie (France)

Pour avoir réalisé la synthèse de nouveaux éléments radioactifs.

1936

Petrus Josephus Wilhelmus Debye (Pays-Bas)

Pour avoir contribué à notre connaissance de la structure des molécules par ses recherches sur les moments dipolaires et sur la diffraction des rayons X et des électrons dans les gaz.

1937

Paul Karrer (Suisse)

Pour ses recherches sur les caroténoïdes, les flavines et les vitamines A et B2.

1937

Walter Norman Haworth (Grande-Bretagne)

Pour ses recherches sur les hydrates de carbone et la vitamine C.

1938

Richard Johann Kuhn (Allemagne)

Pour ses travaux sur les caroténoïdes et les vitamines. (R.J. Kuhn dut refuser le prix sous la pression des autorités de son pays, mais reçut ultérieurement le diplôme et la médaille.)

1939

Leopold Ruzicka (Suisse)

Pour ses travaux sur les cycloalcanes et les polyterpènes.

1939

Adolf Friedrich Johann Butenandt (Allemagne)

Pour ses travaux sur les hormones sexuelles. (Il dut refuser le prix sous la pression des autorités de son pays, mais reçut ultérieurement le diplôme et la médaille.)

1940

NON ATTRIBUÉ

 

1941

NON ATTRIBUÉ

 

1942

NON ATTRIBUÉ

 

1943

George Charles Hevesy (Suède)

Pour ses travaux sur l'utilisation des isotopes comme marqueurs dans l'étude des processus chimiques.

1944

Otto Hahn (Allemagne)

Pour avoir découvert la fission des noyaux lourds.

1945

Artturi Ilmari Virtanen (Finlande)

Pour ses recherches et ses inventions en chimie agronomique et en chimie de la nutrition, et notamment pour sa méthode de conservation des fourrages.

1946

James Batcheller Sumner (États-Unis)

Pour avoir découvert la possibilité de cristalliser des enzymes.

1946

Wendell Meredith Stanley et John Howard Northrop (États-Unis)

Pour avoir préparé des extraits purs d'enzymes et de protéines virales.

1947

Robert Robinson (Grande-Bretagne)

Pour ses recherches sur les produits végétaux présentant un intérêt biologique, notamment les alcaloïdes.

1948

Arne Wilhelm Kaurin Tiselius (Suède)

Pour ses recherches sur l'analyse par électrophorèse et par adsorption, et notamment pour ses découvertes quant à la nature complexe des protéines du sérum sanguin.

1949

William Francis Giauque (États-Unis)

Pour son apport au domaine de la thermodynamique chimique, notamment en ce qui concerne le comportement des corps à des températures extrêmement basses.

1950

Kurt Alder et Otto Paul Hermann Diels (R.F.A.)

Pour avoir découvert et mis au point la synthèse des diènes.

1951

Edwin Mattison McMillan et Glenn Theodore Seaborg (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur la chimie des éléments transuraniens.

1952

Archer John Porter Martin et Richard Laurence Millington Synge (Grande-Bretagne)

Pour avoir inventé la chromatographie de partage sur papier.

1953

Hermann Staudinger (R.F.A.)

Pour ses découvertes dans le domaine de la chimie macromoléculaire.

1954

Linus Carl Pauling (États-Unis)

Pour ses recherches sur la nature des liaisons chimiques et leur application pour mettre en évidence la structure des composés complexes.

1955

Vincent Du Vigneaud (États-Unis)

Pour ses travaux sur les composés sulfurés qui ont une action biochimique importante, et notamment pour avoir, le premier, synthétisé une hormone polypeptidique.

1956

Nikolaï Nikolaïevitch Semenov (U.R.S.S.) et Cyril Norman Hinshelwood (Grande-Bretagne)

Pour leurs recherches sur le mécanisme des réactions chimiques.

1957

Alexander Robertus Todd (Grande-Bretagne)

Pour ses travaux sur les nucléotides et les coenzymes des nucléotides.

1958

Frederick Sanger (Grande-Bretagne)

Pour ses travaux sur la structure des protéines, en particulier celle de l'insuline.

1959

Jaroslav Heyrovský (Tchécoslovaquie)

Pour avoir découvert et mis au point les méthodes d'analyse par polarographie.

1960

Willard Frank Libby (États-Unis)

Pour sa méthode de datation par utilisation du carbone 14 en archéologie, en géologie, en géophysique et dans d'autres domaines scientifiques.

1961

Melvin Calvin (États-Unis)

Pour ses recherches sur l'assimilation par les plantes du dioxyde de carbone.

1962

John Cowdery Kendrew et Max Ferdinand Perutz (Grande-Bretagne)

Pour leurs études de la structure des protéines globulaires.

1963

Giulio Natta (Italie) et Karl Waldemar Ziegler (R.F.A.)

Pour leurs découvertes dans le domaine de la chimie et des applications des hauts polymères.

1964

Dorothy Mary Crowfoot Hodgkin (Grande-Bretagne)

Pour avoir déterminé la structure de certaines substances possédant des effets biochimiques importants, par des techniques de diffraction des rayons X.

1965

Robert Burns Woodward (États-Unis)

Pour les résultats remarquables auxquels il est parvenu dans le domaine de la synthèse organique.

1966

Robert Sanderson Mulliken (États-Unis)

Pour ses travaux fondamentaux sur les liaisons chimiques et la structure électronique des molécules, réalisés grâce à la méthode des orbitales moléculaires.

1967

Manfred Eigen (R.F.A.), Ronald George Wreyford Norrish et George Porter (Grande-Bretagne)

Pour leurs études portant sur des réactions chimiques extrêmement rapides, provoquées en rompant l'équilibre par de très brèves décharges d'énergie.

1968

Lars Onsager (États-Unis)

Pour avoir découvert les relations de réciprocité, d'une importance fondamentale dans la thermodynamique des processus irréversibles, et qui portent désormais son nom.

1969

Derek Harold Richard Barton (Grande-Bretagne) et Odd Hassel (Norvège)

Pour leurs contributions à la définition de la notion de conformation et à son application en chimie.

1970

Luis Federico Leloir (Argentine)

Pour avoir découvert les nucléotides-oses et leur rôle dans la biosynthèse des hydrates de carbone.

1971

Gerhard Herzberg (Canada)

Pour sa contribution à une meilleure connaissance de la structure électronique et de la géométrie des molécules, en particulier des radicaux libres.

1972

William Howard Stein et Stanford Moore (États-Unis)

Pour avoir contribué à une meilleure compréhension du lien entre la structure chimique et l'activité catalytique du centre actif de la ribonucléase.

1972

Christian Boehmer Anfinsen (États-Unis)

Pour ses travaux sur la ribonucléase, notamment en ce qui concerne le lien entre la séquence des acides aminés et la conformation biologiquement active [conformation native].

1973

Ernst Otto Fischer (R.F.A.) et Geoffrey Wilkinson (Grande-Bretagne)

Pour leurs travaux novateurs, qu'ils ont menés indépendamment l'un de l'autre, sur la chimie des complexes organométalliques dits « à structure sandwich ».

1974

Paul John Flory (États-Unis)

Pour son œuvre fondamentale, à la fois théorique et expérimentale, dans le domaine de la physico-chimie des macromolécules.

1975

Vladimir Prelog (Suisse)

Pour ses recherches sur la stéréochimie des molécules organiques et des réactions.

1975

John Warcup Cornforth (Australie)

Pour ses travaux sur la stéréochimie des processus enzymatiques.

1976

William Nunn Lipscomb (États-Unis)

Pour ses études sur la structure des boranes, qui ont permis de mieux comprendre certains aspects des liaisons chimiques.

1977

Ilya Prigogine (Belgique)

Pour sa contribution à la thermodynamique des processus irréversibles, et en particulier à la théorie des structures dissipatives.

1978

Peter Dennis Mitchell (Grande-Bretagne)

Pour sa contribution à la compréhension du phénomène de transfert d'énergie dans les organismes vivants par la formulation de la théorie du « couplage chimiosmotique ».

1979

Georg Wittig (R.F.A.) et Herbert Charles Brown (États-Unis)

Pour leur utilisation de dérivés du bore [H.C. Brown] et du phosphore [G. Wittig] dans l'élaboration d'agents de synthèse importants pour la synthèse organique.

1980

Paul Berg (États-Unis)

Pour ses recherches fondamentales sur la biochimie des acides nucléiques, et en particulier sur l'ADN recombiné.

1980

Walter Gilbert (États-Unis) et Frederick Sanger (Grande-Bretagne)

Pour avoir contribué au séquençage des bases dans les acides nucléiques.

1981

Roald Hoffmann (États-Unis) et Fukui Kenishi (Japon)

Pour leurs théories, élaborées séparément, sur le déroulement des réactions chimiques.

1982

Aaron Klug (Grande-Bretagne)

Pour avoir développé l'utilisation de la microscopie électronique appliquée à la cristallographie et pour avoir mis en évidence la structure des complexes acides nucléiques-protéines ayant une importance biologique.

1983

Henry Taube (États-Unis)

Pour ses travaux sur les mécanismes de réactions de transfert d'électrons, notamment dans les complexes métalliques.

1984

Robert Bruce Merrifield (États-Unis)

Pour avoir mis au point une méthode pour la synthèse chimique sur substrat solide.

1985

Jerome Karle et Herbert Aaron Hauptman (États-Unis)

Pour avoir brillamment mis au point des méthodes directes de détermination des structures cristallines.

1986

John Charles Polanyi (Canada), Yuan Tseh Lee et Dudley Robert Herschbach (États-Unis)

Pour avoir contribué à une meilleure connaissance de la dynamique des réactions chimiques élémentaires.

1987

Charles John Pedersen, Donald James Cram (États-Unis) et Jean-Marie Lehn (France)

Pour avoir synthétisé et utilisé des molécules aux interactions spécifiques à leur structure et d'une grande sélectivité.

1988

Robert Huber, Johann Deisenhofer et Hartmut Michel (R.F.A.)

Pour avoir déterminé la structure tridimensionnelle d'un centre de réaction photosynthétique.

1989

Thomas Robert Cech (États-Unis) et Sidney Altman (Canada, États-Unis)

Pour avoir découvert les propriétés catalytiques de l'ARN.

1990

Elias James Corey (États-Unis)

Pour avoir défini la théorie et la méthode de la synthèse organique.

1991

Richard Robert Ernst (Suisse)

Pour avoir contribué à perfectionner la méthode de la spectroscopie à haute résolution par résonance magnétique nucléaire (RMN).

1992

Rudolph Arthur Marcus (États-Unis)

Pour sa contribution à la théorie des réactions de transferts d'électrons dans les systèmes chimiques.

1993

Michael Smith (Canada)

Pour sa contribution fondamentale à l'étude des protéines par la mise au point de la mutagenèse dirigée par modification ponctuelle de quelques nucléotides.

1993

Kary B. Mullis (États-Unis)

Pour avoir inventé la méthode PCR (« polymerase chain reaction ») [ou amplification génique].

1994

George A. Olah (États-Unis)

Pour sa contribution à la chimie des carbocations.

1995

Paul J. Crutzen (Pays-Bas), Frank Sherwood Rowland et Mario José Molina (États-Unis)

Pour leurs travaux de chimie atmosphérique, notamment sur la formation et la décomposition de l'ozone.

1996

Richard E. Smalley, Robert F. Curl Jr. (États-Unis) et Harold Walter Kroto (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert les fullerènes.

1997

John E. Walker (Grande-Bretagne), Paul D. Boyer (États-Unis)

Pour avoir expliqué le mécanisme enzymatique qui sous-tend la synthèse de l'adénosine triphosphate (ATP).

1997

Jens C. Skou (Danemark)

Pour avoir découvert une enzyme transporteuse d'ions, l'ATPase Na+, K+.

1998

Walter Kohn et John A. Pople (États-Unis)

Pour le développement de méthodes facilitant l'étude théorique des propriétés de molécules complexes.

1999

Ahmed H. Zewail (Égypte, États-Unis)

Pour ses études des stades transitoires des réactions chimiques par spectroscopie ultrarapide de l'ordre des femtosecondes.

2000

Shirikawa Hideki (Japon), Alan G. MacDiarmid et Alan J. Heeger (États-Unis)

Pour la découverte et le développement des polymères conducteurs.

2001

William S. Knowles, K. Barry Sharpless (États-Unis) et Noyori Ryoji (Japon)

Pour leurs travaux sur les réactions d'oxydation catalysées par chiralité.

2002

John B. Fenn (États-Unis), Tanaka Koichi (Japon) et Kurt Wüthrich (Suisse)

Pour le développement de méthodes de désorption-ionisation douces pour l'analyse par spectrométrie de masse des macromolécules biologiques.

2003

Roderick MacKinnon et Peter Agre (États-Unis)

Pour des découvertes concernant des canaux dans la membrane cellulaire. Pour des études structurelles et mécanistiques sur les canaux à ions (R. MacKinnon). Pour la découverte des canaux à eau (P. Agre).

2004

Irwin Rose (États-Unis), Avram Hershko et Aaron Ciechanover (Israël)

Pour la découverte de l'ubiquitine, substance impliquée dans la dégradation des protéines.

2005

Yves Chauvin (France), Robert H. Grubbs et Richard R. Schrock (États-Unis)

Pour le développement de la métathèse en synthèse organique.

2006

Roger D. Kornberg (États-Unis)

Pour ses travaux sur les bases moléculaires de la transcription chez les eucaryotes.

2007

Gerhard Ertl (Allemagne)

Pour ses travaux sur des processus chimiques intervenant sur des surfaces solides.

2008

Osamu Shimomura, Martin Chalfie et Roger Y. Tsien (États-Unis)

Pour la découverte et le développement de la protéine fluorescente verte.

2009

Venkatraman Ramakrishnan (Grande-Bretagne), Thomas A. Steitz (États-Unis) et Ada E. Yonath (Israël)

Pour leurs études sur la structure et la fonction du ribosome.

2010

Richard F. Heck, Ei-ichi Negishi et Akira Suzuki (États-Unis)

Pour leurs travaux sur la synthèse de molécules organiques.

2011

Dan Shechtman (Israël)

Pour sa découverte des quasi-cristaux.

2012

Robert J. Lefkowitz et Brian K. Kobilka (États-Unis)

Pour leurs études sur les récepteurs associés aux protéines G.

2013

Martin Karplus (Autriche, États-Unis), Michael Levitt (Grande-Bretagne, États-Unis), Arieh Warshel (Israël, États-Unis)

Pour le développement de modèles multi-échelle sur les systèmes chimiques complexes.

2014

Eric Betzig (États-Unis), Stefan W. Hell (Allemagne) et William E. Moerner (États-Unis)

Pour le développement d'un microscope à fluorescence de très haute résolution.

2015

Tomas Lindhal (Suède), Paul Modrich (États-Unis) et Aziz Sancar (Turquie, États-Unis)

Pour leurs études des mécanismes de réparation de l'ADN.

2016

Jean-Pierre Sauvage (France), Sir J. Fraser Stoddart (États-Unis) et Bernard L. Feringa (Pays-Bas)

Pour leurs travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires.

Prix Nobel de sciences économiques

PRIX NOBEL DE SCIENCES ÉCONOMIQUES

Année

Lauréats

Motif d'attribution

1969

Ragnar Frisch (Norvège) et Jan Tinbergen (Pays-Bas)

Pour avoir mis au point et appliqué des modèles dynamiques à l'analyse des mécanismes économiques.

1970

Paul Anthony Samuelson (États-Unis)

Pour son approche scientifique qui lui a permis de mettre au point des théories économiques statiques et dynamiques et de contribuer activement à élever le niveau d'analyse en sciences économiques.

1971

Simon Kuznets (États-Unis)

Pour son interprétation, fondée sur des méthodes empiriques, de la croissance économique, qui a donné une idée neuve et plus fine des structures économiques et sociales ainsi que du processus de développement.

1972

Kenneth Joseph Arrow (États-Unis) et John Richard Hicks (Grande-Bretagne)

Pour leur apport novateur à la théorie générale de l'équilibre économique et à la théorie de l'État providence.

1973

Wassily Leontief (États-Unis)

Pour avoir défini la théorie de l'input-output et pour l'avoir appliquée à des questions économiques importantes.

1974

Friedrich August Hayek (Grande-Bretagne) et Karl Gunnar Myrdal (Suède)

Pour leurs travaux novateurs sur la théorie des fluctuations monétaires et économiques, et pour leur analyse perspicace de l'interdépendance des phénomènes économiques, sociaux et institutionnels.

1975

Tjalling Charles Koopmans (États-Unis) et Leonid Vitalievitch Kantorovitch (URSS)

Pour leur contribution à la théorie de l'allocation optimale des ressources.

1976

Milton Friedman (États-Unis)

Pour ses travaux dans les domaines de l'analyse de la consommation, de l'histoire et de la théorie monétaire, ainsi que pour avoir démontré la complexité d'une politique de stabilisation.

1977

Bertil Ohlin (Suède) et James Edward Meade (Grande-Bretagne)

Pour avoir ouvert de nouvelles perspectives à la théorie du commerce international et des mouvements internationaux de capitaux.

1978

Herbert Alexander Simon (États-Unis)

Pour ses recherches novatrices sur le processus de la prise de décision au sein des organisations économiques.

1979

Theodore William Schultz (États-Unis) et William Arthur Lewis (Grande-Bretagne)

Pour leurs travaux novateurs dans le domaine de la recherche sur le développement économique, et en particulier sur les problèmes des pays en voie de développement.

1980

Lawrence Robert Klein (États-Unis)

Pour avoir établi des modèles économétriques et les avoir appliqués à l'analyse des fluctuations économiques et des politiques économiques.

1981

James Tobin (États-Unis)

Pour son analyse des marchés financiers et de leurs rapports avec les décisions de dépenses, l'emploi, la production et les prix.

1982

George Joseph Stigler (États-Unis)

Pour son étude fructueuse des structures industrielles, du mode de fonctionnement des marchés et des causes et des effets de la réglementation publique.

1983

Gerard Debreu (États-Unis)

Pour avoir fait progresser la théorie économique par l'apport de nouvelles méthodes d'analyse et pour avoir reformulé avec rigueur la théorie de l'équilibre général.

1984

John Richard Nicholas Stone (Grande-Bretagne)

Pour sa contribution fondamentale à la mise au point de systèmes de comptabilité nationale et pour avoir ainsi considérablement amélioré les bases de l'analyse économique empirique.

1985

Franco Modigliani (États-Unis)

Pour ses analyses novatrices de l'épargne et des marchés financiers.

1986

James M. Buchanan Jr. (États-Unis)

Pour avoir étayé les fondements contractuels et constitutionnels de la théorie de la prise de décision économique et politique.

1987

Robert Merton Solow (États-Unis)

Pour sa contribution à la théorie de la croissance économique.

1988

Maurice Allais (France)

Pour sa contribution originale à la théorie des marchés et [à celle] d'une utilisation efficace des ressources.

1989

Trygve Haavelmo (Norvège)

Pour avoir clarifié la théorie de probabilité, fondement de l'économétrie, et pour ses analyses des structures économiques simultanées.

1990

William F. Sharpe, Merton Howard Miller et Harry M. Markowitz (États-Unis)

Pour leurs travaux novateurs sur la théorie de l'économie de la finance.

1991

Ronald H. Coase (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert et clarifié l'importance des frais de transaction et des droits de propriété pour la structure institutionnelle et le fonctionnement de l'économie.

1992

Gary Stanley Becker (États-Unis)

Pour avoir étendu l'analyse microéconomique à un large éventail de comportements humains et d'interactions humaines, y compris des comportements relevant du secteur non marchand.

1993

Douglass Cecil North et Robert William Fogel (États-Unis)

Pour avoir renouvelé la recherche en histoire économique en utilisant la théorie économique et des méthodes quantitatives pour expliquer les changements économiques et institutionnels.

1994

John F. Nash, John C. Harsanyi (États-Unis) et Reinhard Selten (Allemagne)

Pour leur analyse novatrice des équilibres dans la théorie des jeux non coopératifs.

1995

Robert E. Lucas Jr. (États-Unis)

Pour avoir formulé et appliqué l'hypothèse des anticipations rationnelles et avoir ainsi transformé l'analyse macroéconomique et amélioré notre compréhension des politiques économiques.

1996

William Vickrey (Canada) et James A. Mirrlees (Grande-Bretagne)

Pour leur contribution fondamentale à la théorie économique des incitations en situation asymétrique quant à l'information [des agents économiques].

1997

Robert C. Merton et Myron S. Scholes (États-Unis)

Pour avoir mis au point une nouvelle méthode de valorisation des instruments dérivés.

1998

Amartya Sen (Inde)

Pour ses travaux sur l'économie du bien-être. Il a formulé une théorie du choix social, définit les critères du bien-être et de la pauvreté et mené des études sur la famine.

1999

Robert A. Mundell (Canada)

Pour son analyse de la politique monétaire et fiscale dans différents domaines de taux de change, ainsi que pour son analyse des zones monétaires optimales.

2000

James J. Heckman (États-Unis)

Pour avoir développé des théories et des méthodes d'analyse des échantillons sélectifs.

2000

Daniel L. McFadden (États-Unis)

Pour avoir développé des théories et des méthodes d'analyse des choix discrets.

2001

George A. Akerlof, A. Michael Spence et Joseph E. Stiglitz (États-Unis)

Pour leurs travaux sur les marchés avec asymétrie d'information.

2002

Daniel Kahneman (Israël, États-Unis)

Pour avoir introduit en sciences économiques des acquis de la recherche en psychologie, en particulier concernant les jugements et les décisions en incertitude.

2002

Vernon L. Smith (États-Unis)

Pour avoir fait de l'expérience en laboratoire un élément d'analyse empirique, en particulier dans l'étude des différentes structures de marché.

2003

Clive W.J. Granger (Grande-Bretagne)

Pour des méthodes d'analyse de séries temporelles économiques avec une tendance commune (cointégration).

2003

Robert F. Engle (États-Unis)

Pour des méthodes d'analyse de séries temporelles économiques avec volatilité saisonnière (les modèles ARCH).

2004

Finn E. Kydland (Norvège) et Edward C. Prescott (États-Unis)

Pour leurs contributions à l'analyse macroéconomique : sur la cohérence temporelle des décisions de politique économique et sur les forces économiques responsables des fluctuations conjoncturelles.

2005

Robert J. Aumann (Israël, États-Unis) et Thomas C. Schelling (États-Unis)

Pour avoir amélioré notre compréhension du conflit et de la coopération au moyen de la théorie des jeux.

2006

Edmund S. Phelps (États-Unis)

Pour son analyse des échanges intertemporels en politique macroéconomique.

2007

Leonid Hurwicz, Eric S. Maskin et Roger B. Myerson (États-Unis)

Pour leurs recherches fondamentales sur les mécanismes qui expliquent le fonctionnement des marchés.

2008

Paul Krugman (États-Unis)

Pour ses travaux sur les modèles du commerce international et la localisation de l'activité économique.

2009

Elinor Ostrom (États-Unis)

Pour ses travaux sur la gouvernance économique – concernant en particulier les ressources collectives.

2009

Oliver E. Williamson (États-Unis)

Pour ses travaux sur la gouvernance économique – concernant en particulier les transactions dans l'entreprise.

2010

Peter A. Diamond, Dale T. Mortensen (États-Unis) et Christopher A. Pissarides (Chypre, Grande-Bretagne)

Pour leurs travaux sur l'adéquation entre l'offre et la demande sur le marché du travail.

2011

Thomas Sargent et Christopher A. Sims (États-Unis)

Pour leurs recherches empiriques sur les causes et les effets en macro-économie.

2012

Alvin Roth et Lloyd Shapley (États-Unis)

Pour leurs travaux sur les allocations de ressources et les correspondances entre agents économiques.

2013

Eugene Fama, Lars Peter Hansen et Robert Shiller (États-Unis)

Pour leur analyse empirique des prix actifs.

2014

Jean Tirole (France)

Pour son analyse de la puissance du marché de la régulation.

2015

Angus Deaton (Grande-Bretagne)

Pour son analyse sur la consommation, la pauvreté et le bien-être.

2016

Oliver Hart et Bengt Holmström (États-Unis)

Pour leurs contributions à la théorie du contrat.

Prix Nobel de littérature

PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE

Année

Lauréats

Motif d’attribution

1901

René François Armand Sully Prudhomme (France)

En hommage particulier à sa composition poétique, qui témoigne d'un noble idéalisme et de perfection artistique et allie remarquablement les qualités du cœur à celles de l'intellect.

1902

Christian Matthias Theodor Mommsen (Allemagne)

Parmi nos contemporains, le plus grand maître de l'art de l'écriture historique ; en hommage tout particulier à sa monumentale « Histoire romaine ».

1903

Bjørnstjerne Martinus Bjørnson (Norvège)

En hommage à la noblesse, à la beauté et à la diversité de sa poésie, dont la fraîcheur d'inspiration et l'exceptionnelle pureté spirituelle ne se sont jamais démenties.

1904

José Echegaray y Eizaguirre (Espagne)

En reconnaissance de ses ouvrages nombreux et remarquables, à travers lesquels il a renoué, d'une façon individuelle et originale, avec la grande tradition du théâtre espagnol.

1904

Frédéric Mistral (France)

En reconnaissance de la grande originalité et de l'inspiration authentique de sa production poétique, qui dépeint fidèlement les paysages naturels [de sa région] et l'âme de ses compatriotes, ainsi que pour l'importance de ses travaux de philologie provençale.

1905

Henryk Sienkiewicz (Pologne)

Pour ses talents exceptionnels d'écrivain épique.

1906

Giosuè Carducci (Italie)

Non seulement en considération de sa grande érudition et de ses recherches critiques, mais avant tout de l'énergie créatrice, de la fraîcheur du style et du souffle lyrique qui habitent ses chefs-d'œuvre poétiques.

1907

Rudyard Kipling (Grande-Bretagne)

En considération de son sens de l'observation, l'originalité de son imagination, la force de ses idées et ses talents de narrateur, toutes qualités typiques des ouvrages de cet auteur connu dans le monde entier.

1908

Rudolf Christoph Eucken (Allemagne)

En reconnaissance de la sincérité de sa quête de la vérité, de la puissance pénétrante de sa pensée, du large éventail de son imagination, de la chaleur et de la force formelles avec lesquelles il a, dans ses nombreuses œuvres, défendu et développé sa philosophie idéaliste de la vie.

1909

Selma Ottiliana Lovisa Lagerlöf (Suède)

En signe d'admiration pour la noblesse des idéaux, la vivacité d'imagination et la sensibilité spirituelle qui caractérisent ses écrits.

1910

Paul Johann Ludwig Heyse (Allemagne)

En hommage à l'art consommé, empreint d'idéalisme, dont il a fait preuve au cours de sa carrière fructueuse de poète lyrique, dramaturge, romancier et auteur de nouvelles mondialement connues.

1911

Maurice Maeterlinck (Belgique)

En signe d'admiration pour la diversité de ses activités littéraires, et notamment pour son œuvre dramatique qui, tout en étant marquée par une imagination foisonnante et par une fantaisie poétique témoignant d'une profonde inspiration, fait néanmoins et de façon mystérieuse appel aux sentiments et à l'imagination du lecteur.

1912

Gerhart Johann Robert Hauptmann (Allemagne)

Principalement pour son œuvre remarquable, abondante et variée dans le domaine de l'art dramatique.

1913

Rabindranath Tagore (Inde)

Pour ses vers magnifiques, empreints d'une profonde sensibilité et d'une grande fraîcheur, grâce auxquels il a, avec un art consommé et par le truchement de la langue anglaise qu'il a employée, intégré sa pensée poétique à la littérature occidentale.

1914

NON ATTRIBUÉ

 

1915

Romain Rolland (France)

En signe d'admiration pour la noblesse des idéaux présents dans son œuvre littéraire et pour l'esprit de sympathie et le souci de vérité avec lesquels il a dépeint différents types humains.

1916

Carl Gustaf Verner Heidenstam (Suède)

En reconnaissance de son importance en tant que principal représentant d'une ère nouvelle dans l'histoire de la littérature [suédoise].

1917

Henrik Pontoppidan (Danemark)

Pour l'authenticité de ses descriptions de la vie dans le Danemark [d'alors].

1917

Karl Adolph Gjellerup (Danemark)

Pour sa poésie riche et variée, inspirée par de nobles idéaux.

1918

NON ATTRIBUÉ

 

1919

Carl Friedrich Georg Spitteler (Suisse)

En hommage tout particulier à son poème épique « Printemps olympien ».

1920

Knut Hamsun (Norvège)

Pour son œuvre monumentale « les Fruits de la terre ».

1921

Anatole France (France)

En reconnaissance de son œuvre littéraire remarquable, marquée par la noblesse du style, le charme, une profonde humanité et un tempérament bien français.

1922

Jacinto Benavente (Espagne)

Pour avoir perpétué avec bonheur l'illustre tradition du théâtre espagnol.

1923

William Butler Yeats (Irlande)

Pour sa poésie toujours inspirée, dont la forme, hautement artistique, donne corps à l'esprit de toute une nation.

1924

Wladyslaw Stanislaw Reymont (Pologne)

Pour son grand roman épique national « les Paysans ».

1925

George Bernard Shaw (Irlande)

Pour son œuvre pleine à la fois d'idéalisme et d'humanité, où une grande beauté poétique vient souvent tempérer la satire stimulante.

1926

Grazia Deledda (Italie)

Pour ses écrits pleins d'idéalisme qui dépeignent, avec une grande clarté plastique, la vie sur son île natale, et abordent avec profondeur et compassion les problèmes humains en général.

1927

Henri Bergson (France)

En reconnaissance de sa pensée, riche et stimulante, et de la façon magistrale dont il l'a exprimée.

1928

Sigrid Undset (Norvège)

Principalement pour la force de sa peinture de la vie au Moyen Âge, dans les régions nordiques.

1929

Thomas Mann (Allemagne)

Principalement pour son grand roman, « les Buddenbrook », peu à peu reconnu comme l'un des classiques de la littérature contemporaine.

1930

Sinclair Lewis (États-Unis)

Pour sa maîtrise de la description forte et imagée et sa capacité à créer avec esprit et humour de nouveaux types de personnages.

1931

Erik Axel Karlfeldt (Suède)

Pour son œuvre poétique.

1932

John Galsworthy (Grande-Bretagne)

Pour son grand art de la narration, qui trouve sa plus pure expression dans « la Saga des Forsyte ».

1933

Ivan Alekseïevitch Bounine (URSS)

Pour le talent avec lequel il a fidèlement perpétué la tradition classique de la prose russe.

1934

Luigi Pirandello (Italie)

Pour avoir renouvelé avec audace et ingéniosité l'art dramatique et scénique.

1935

NON ATTRIBUÉ

 

1936

Eugene Gladstone O'Neill (États-Unis)

Pour l'intensité, l'honnêteté et la profondeur émotionnelle de son œuvre dramatique, qui offre une conception originale de la tragédie.

1937

Roger Martin du Gard (France)

Pour la puissance et l'authenticité artistiques avec lesquelles il a décrit, dans son cycle romanesque « les Thibault », les conflits humains ainsi que d'autres aspects fondamentaux de la vie contemporaine.

1938

Pearl Buck (États-Unis)

Pour sa peinture, riche et au véritable souffle épique, de la condition paysanne en Chine, ainsi que pour ses chefs-d'œuvre [auto]biographiques.

1939

Frans Eemil Sillanpää (Finlande)

Pour sa compréhension profonde des paysans de son pays et le merveilleux talent avec lequel il a dépeint leur mode de vie et leur rapport à la nature.

1940

NON ATTRIBUÉ

 

1941

NON ATTRIBUÉ

 

1942

NON ATTRIBUÉ

 

1943

NON ATTRIBUÉ

 

1944

Johannes Vilhelm Jensen (Danemark)

Pour la puissance et la fertilité exceptionnelles de son imagination poétique, alliées à une grande curiosité intellectuelle et à un style audacieux et novateur.

1945

Gabriela Mistral (Chili)

Pour sa poésie lyrique, pleine d'intenses émotions, grâce à laquelle elle incarne les aspirations et les idéaux du monde latino-américain tout entier.

1946

Hermann Hesse (Suisse)

Pour son œuvre inspirée qui, tout en poussant de plus en plus loin l'audace et l'acuité, reste un exemple de classicisme, tant par ses idéaux humanistes que par la qualité de son style.

1947

André Gide (France)

Pour l'étendue et l'importance artistique de son œuvre, où la condition humaine et ses vicissitudes sont décrites avec une volonté intransigeante de vérité et une grande intuition psychologique.

1948

Thomas Stearns Eliot (Grande-Bretagne)

Pour sa contribution remarquable et originale à la poésie contemporaine.

1949

William Faulkner (États-Unis)

Pour sa contribution puissante et d'une valeur artistique sans égal au roman américain moderne.

1950

Bertrand Arthur William Russell (Grande-Bretagne)

En reconnaissance de son œuvre, remarquable et variée, dans laquelle il défend idéaux humanistes et liberté des idées.

1951

Pär Fabian Lagerkvist (Suède)

Pour la vigueur et la réelle indépendance d'esprit avec laquelle il s'emploie, dans son œuvre poétique, à trouver des réponses aux éternelles questions agitant l'humanité.

1952

François Mauriac (France)

Pour sa profonde compréhension des esprits et pour l'intensité artistique avec laquelle il a, dans ses romans, exploré le drame de la condition humaine.

1953

Winston Leonard Spencer Churchill (Grande-Bretagne)

Pour sa maîtrise des genres historique et biographique ainsi que pour les talents oratoires remarquables employés à la défense des plus nobles valeurs humaines.

1954

Ernest Miller Hemingway (États-Unis)

Pour sa maîtrise de l'art de la narration – la preuve la plus récente en est « le Vieil Homme et la mer » –, ainsi que pour l'influence qu'il a exercée sur le style contemporain.

1955

Halldór Kiljan Laxness (Islande)

Pour l'éclatante puissance épique avec laquelle il a renouvelé la grande tradition narrative islandaise.

1956

Juan Ramón Jiménez (Espagne)

Pour sa poésie lyrique, modèle de vigueur et de pureté artistique en langue espagnole.

1957

Albert Camus (France)

Pour son importante production littéraire qui, avec une lucidité scrupuleuse, met en lumière les problèmes se posant de nos jours à la conscience des hommes.

1958

Boris Leonidovitch Pasternak (URSS)

Pour son œuvre importante à la fois dans le domaine de la poésie lyrique contemporaine et dans celui de la grande tradition épique russe. (B.L. Pasternak commença par accepter, puis il dut refuser le prix, sous la pression des autorités de son pays.)

1959

Salvatore Quasimodo (Italie)

Pour sa poésie lyrique qui exprime avec un classicisme passionné la tragique difficulté d'être à notre époque.

1960

Saint-John Perse (France)

Pour le pouvoir évocateur des images et les envolées de sa poésie visionnaire, qui traduit les circonstances de la vie de notre temps.

1961

Ivo Andric (Yougoslavie)

Pour la vigueur épique avec laquelle il a développé des thèmes et dépeint des destinées d'êtres humains inspirés de l'histoire de son pays.

1962

John Steinbeck (États-Unis)

Pour ses écrits à la fois réalistes et imaginatifs, où il fait preuve d'un humour tempéré de sympathie et d'un grand sens des réalités sociales.

1963

Georges Seféris (Grèce)

Pour sa remarquable écriture lyrique inspirée par un amour profond de la culture grecque.

1964

Jean-Paul Sartre (France)

Pour son œuvre qui, par la richesse des idées, l'esprit de liberté et la quête de vérité qui la sous-tendent, a exercé une influence décisive sur notre temps. (J.-P. Sartre refusa le prix.)

1965

Mikhaïl Aleksandrovitch Cholokhov (URSS)

Pour la force et l'honnêteté artistiques de son évocation, dans son épopée « le Don paisible », d'une phase importante dans l'histoire du peuple russe.

1966

Nelly Sachs (Suède)

Pour ses remarquables écrits lyriques et dramatiques, qui évoquent avec une force émouvante le destin d'Israël.

1966

Samuel Joseph Agnon (Israël)

Pour son art profondément personnel d'une narration qui puise ses thèmes principaux dans la vie du peuple juif.

1967

Miguel Ángel Asturias (Guatemala)

Pour la puissance évocatrice de son œuvre littéraire profondément ancrée dans les particularités et les traditions des peuples indiens d'Amérique latine.

1968

Kawabata Yasunari (Japon)

Pour sa maîtrise de l'art de la narration grâce à laquelle il exprime, avec une grande sensibilité, l'essence de l'âme japonaise.

1969

Samuel Beckett (Irlande)

Pour son écriture qui renouvelle les genres du roman et du théâtre pour atteindre à la grandeur dans l'expression de la misère de l'homme contemporain.

1970

Aleksandr Issaïevitch Soljenitsyne (URSS)

Pour la force de conviction avec laquelle il a perpétué les traditions essentielles de la littérature russe.

1971

Pablo Neruda (Chili)

Pour une œuvre poétique qui, avec la puissance des éléments naturels, donne corps à la destinée et aux rêves de tout un continent.

1972

Heinrich Böll (RFA)

Pour ses écrits qui allient la vision d'ensemble de l'écrivain sur son époque à la délicatesse de la peinture des caractères, contribuant ainsi au renouveau de la littérature allemande.

1973

Patrick White (Australie)

Pour un art de la narration épique et psychologique qui a fait entrer un nouveau continent dans la littérature.

1974

Eyvind Johnson (Suède)

Pour son art de la narration, qui englobe de nombreux pays et de nombreuses époques, au service de la liberté.

1974

Harry Martinson (Suède)

Pour une œuvre qui, en se saisissant d'une goutte de rosée, reflète l'univers.

1975

Eugenio Montale (Italie)

Pour son œuvre poétique caractéristique qui fait montre d'une grande sensibilité artistique et pose sur la vie et les valeurs humaines un regard sans illusions.

1976

Saul Bellow (États-Unis)

Pour avoir su conjuguer dans son œuvre la compréhension des hommes et une analyse subtile de la culture contemporaine.

1977

Vicente Aleixandre (Espagne)

Pour sa poésie pleine de créativité qui met en lumière la condition de l'homme dans l'univers et dans la société contemporaine, tout en constituant un exemple du grand renouveau des traditions de la poésie espagnole de l'entre-deux-guerres.

1978

Isaac Bashevis Singer (États-Unis)

Pour ses talents passionnés de narrateur qui, tout en prenant source dans la tradition culturelle juive polonaise, évoque la condition humaine dans son universalité.

1979

Odhysséas Elýtis (Grèce)

Pour sa poésie qui, dans le contexte de la tradition grecque, dépeint avec une énergie sensuelle et avec lucidité la lutte de l'homme moderne pour la liberté et la créativité.

1980

Czesław Milosz (États-Unis)

Qui exprime avec une lucidité intransigeante la vulnérabilité de l'homme dans un monde déchiré par de graves conflits.

1981

Elias Canetti (Grande-Bretagne)

Pour des écrits marqués par l'ampleur de la vision, la richesse des idées et la puissance artistique.

1982

Gabriel García Márquez (Colombie)

Pour ses romans et nouvelles où le fantastique se mêle au réel dans un foisonnant univers imaginaire, reflétant la vie et les conflits de tout un continent.

1983

William Golding (Grande-Bretagne)

Pour ses romans qui, avec la clarté d'un art de la narration réaliste alliée à la diversité et l'universalité du mythe, mettent en lumière la condition de l'homme dans le monde contemporain.

1984

Jaroslav Seifert (Tchécoslovaquie)

Pour sa poésie pleine de fraîcheur, de sensualité et d'inventivité, qui donne une image libératrice de la capacité d'adaptation et du courage indomptable de l'homme.

1985

Claude Simon (France)

Pour ses romans qui mêlent, dans leur peinture de la condition humaine, la créativité du poète et du peintre à une conscience aiguë du temps.

1986

Wole Soyinka (Nigeria)

Pour son œuvre qui s'inscrit dans une vaste perspective culturelle et prend des accents poétiques pour mettre en scène le drame de la vie.

1987

Joseph Brodsky (États-Unis)

Pour son œuvre éclectique dominée par la clarté de la pensée et l'intensité poétique.

1988

Nadjib Mahfuz (Égypte)

Qui, à travers des œuvres riches de nuances – tantôt lucides et réalistes, tantôt d'une ambiguïté suggestive –, a forgé un art arabe de la narration qui touche l'humanité tout entière.

1989

Camilo José Cela (Espagne)

Pour une prose riche et intense, pleine d'une sobre compassion, qui offre une vision exaltante de la vulnérabilité de l'homme.

1990

Octavio Paz (Mexique)

Pour son écriture passionnée, ouverte sur le monde et marquée par la sensualité, l'intelligence et l'intégrité des idéaux humanistes.

1991

Nadine Gordimer (Afrique du Sud)

Qui, par ses magnifiques écrits épiques, a – pour reprendre les termes d'Alfred Nobel – grandement contribué au bien de l'humanité.

1992

Derek Walcott (Sainte-Lucie)

Pour l'ensemble d'une œuvre poétique pleine de lumière, portée par une certaine conception de l'histoire et fruit d'un engagement multiculturel.

1993

Toni Morrison (États-Unis)

Qui, dans des romans fortement visionnaires et empreints de poésie, donne corps à un aspect essentiel de la réalité américaine.

1994

Oe Kenzaburo (Japon)

Qui, par la force de ses images poétiques, crée un monde imaginaire où se fondent mythe et réalité pour peindre un tableau déconcertant de la situation éprouvante de l'homme d'aujourd'hui.

1995

Seamus Heaney (Irlande)

Pour la beauté lyrique et la profondeur morale d'œuvres qui célèbrent les petits miracles quotidiens et la permanence du passé dans nos vies.

1996

Wislawa Szymborska (Pologne)

Pour sa poésie à la précision ironique, dans laquelle contexte historique et contexte biologique se manifestent à travers des fragments de vies humaines.

1997

Dario Fo (Italie)

Qui, tel un bouffon du Moyen Âge, bafoue l'autorité et défend la dignité des opprimés.

1998

José Saramango (Portugal)

Qui, grâce à des paraboles soutenues par l'imagination, la compassion et l'ironie, rend sans cesse à nouveau tangible une réalité fuyante.

1999

Günter Grass (Allemagne)

Pour avoir dépeint le visage oublié de l'histoire dans des fables d'une gaité noire.

2000

Gao Xingjian (France)

Pour une œuvre de portée universelle, marquée d'une amère prise de conscience et d'une ingéniosité langagière, qui a ouvert des voies nouvelles à l'art du roman et du théâtre chinois.

2001

V.S. Naipaul (Grande-Bretagne)

Pour avoir mêlé narration perceptive et observation incorruptible dans des œuvres qui nous condamnent à voir la présence de l'histoire refoulée.

2002

Imre Kertész (Hongrie)

Pour une œuvre qui dresse l'expérience fragile de l'individu contre l'arbitraire barbare de l'histoire.

2003

J.M. Coetzee (Afrique du Sud)

Qui, sous d'innombrables aspects, peint l'étonnante complexité de l'étranger.

2004

Elfriede Jelinek (Autriche)

Pour le flot musical de voix et contre-voix dans ses romans et ses drames qui dévoilent avec une exceptionnelle passion langagière l'absurdité et le pouvoir autoritaire des clichés sociaux.

2005

Harold Pinter (Grande-Bretagne)

Qui dans ses drames découvre l'abîme sous les bavardages et se force un passage dans la pièce close de l'oppression.

2006

Orhan Pamuk (Turquie)

Qui à la recherche de l'âme mélancolique de sa ville natale a trouvé de nouvelles images spirituelles pour le combat et l'entrelacement des cultures.

2007

Doris Lessing (Grande-Bretagne)

Le prix Nobel de littérature récompense « la conteuse épique de l’expérience féminine qui, avec scepticisme, mais aussi ardeur et force visionnaire, scrute une civilisation divisée ».

2008

Jean-Marie Gustave Le Clézio (France)

Le prix Nobel de littérature récompense « l’écrivain de la rupture, de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle, l'explorateur d'une humanité au-delà et en deçà de la civilisation régnante ».

2009

Herta Müller (Allemagne)

Elle est récompensée pour avoir « avec la densité de la poésie et la franchise de la prose, dépeint l'univers des déshérités ».

2010

Mario Vargas Llosa (Pérou, Espagne)

Il est récompensé pour « sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées de la résistance de l'individu, de sa révolte et de son œuvre ».

2011

Tomas Tranströmer (Suède)

Il est récompensé « car, par des images denses, limpides, il nous donne un nouvel accès au réel ».

2012

Mo Yan (Chine)

Le prix récompense l'écrivain « qui avec un réalisme hallucinatoire fusionne les légendes folkloriques, l'histoire et le contemporain ».

2013

Alice Munro (Canada)

Le prix récompense « la souveraine de l'art de la nouvelle contemporaine ».

2014

Patrick Modiano (France)

Le prix récompense l'écrivain « pour son art de la mémoire ».

2015

Svetlana Alexievich (Biélorussie)

Le prix récompense l'écrivain « pour son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque ».

2016

Bob Dylan (États-Unis)

Il est récompensé « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d’expression poétique ».

Prix Nobel de physiologie ou de médecine

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU DE MÉDECINE

Année

Lauréats

Motif d'attribution

1901

Emil Adolph Behring (Allemagne)

Pour ses travaux sur la sérothérapie, et notamment pour les applications de cette dernière dans la lutte contre la diphtérie, applications grâce auxquelles il a ouvert une nouvelle voie dans le domaine de la médecine et mis entre les mains du médecin une arme souveraine contre la maladie et la mort.

1902

Ronald Ross (Grande-Bretagne)

Pour ses travaux sur la malaria (paludisme), qui lui ont permis de mettre en évidence son mode de transmission à l'organisme, jetant ainsi les bases du succès des recherches sur cette maladie et sur sa prophylaxie.

1903

Niels Ryberg Finsen (Danemark)

En reconnaissance de sa contribution au traitement des maladies, notamment du lupus vulgaire, par l'utilisation de rayons lumineux concentrés, et pour avoir ainsi ouvert de nouveaux horizons à la médecine.

1904

Ivan Petrovitch Pavlov (Russie)

En reconnaissance de ses travaux sur la physiologie de la digestion, qui ont transformé et élargi la connaissance de certains aspects vitaux dans ce domaine.

1905

Robert Koch (Allemagne)

Pour ses recherches et ses découvertes sur la tuberculose.

1906

Santiago Ramón y Cajal (Espagne) et Camillo Golgi (Italie)

En reconnaissance de leurs travaux sur la structure du système nerveux.

1907

Charles Louis Alphonse Laveran (France)

En reconnaissance de ses travaux sur le rôle pathogène des protozoaires.

1908

Ilia Ilitch Metchnikov (Russie) et Paul Ehrlich (Allemagne)

En reconnaissance de leurs travaux sur l'immunité.

1909

Emil Theodor Kocher (Suisse)

Pour ses travaux sur la physiologie, la pathologie et la chirurgie de la glande thyroïde.

1910

Albrecht Kossel (Allemagne)

Pour avoir contribué à notre connaissance de la chimie cellulaire par ses travaux sur les protéines, en particulier les nucléoprotéines.

1911

Allvar Gullstrand (Suède)

Pour ses travaux sur la dioptrique de l'œil.

1912

Alexis Carrel (France)

En reconnaissance de ses travaux sur la suture des vaisseaux sanguins et la transplantation de vaisseaux sanguins et d'organes.

1913

Charles Robert Richet (France)

En reconnaissance de ses travaux sur l'anaphylaxie.

1914

Robert Bárány (Autriche)

Pour ses travaux sur la physiologie et la pathologie de l'appareil vestibulaire.

1915

NON ATTRIBUÉ

 

1916

NON ATTRIBUÉ

 

1917

NON ATTRIBUÉ

 

1918

NON ATTRIBUÉ

 

1919

Jules Bordet (Belgique)

Pour ses découvertes sur l'immunité.

1920

Schack August Steenberger Krogh (Danemark)

Pour ses découvertes sur [les échanges respiratoires et] le rôle des capillaires [dans la circulation].

1921

NON ATTRIBUÉ

 

1922

Archibald Vivian Hill (Grande-Bretagne)

Pour ses découvertes sur la chaleur produite par la contraction musculaire.

1922

Otto Fritz Meyerhof (Allemagne)

Pour avoir découvert le lien étroit entre la consommation d'oxygène et le métabolisme de l'acide lactique dans les muscles.

1923

John James Richard Macleod (Grande-Bretagne) et Frederick Grant Banting (Canada)

Pour la découverte de l'insuline.

1924

Willem Einthoven (Pays-Bas)

Pour avoir découvert le mécanisme de l'électrocardiogramme.

1925

NON ATTRIBUÉ

 

1926

Johannes Andreas Grib Fibiger (Danemark)

Pour avoir découvert « Spiroptera carcinoma ».

1927

Julius Wagner-Jauregg (Autriche)

Pour avoir découvert les vertus thérapeutiques de l'inoculation de la malaria (paludisme) dans le traitement de la paralysie générale syphilitique.

1928

Charles Jules Henri Nicolle (France)

Pour ses travaux sur le typhus.

1929

Christiaan Eijkman (Pays-Bas)

Pour [ses travaux sur le béri-béri qui ont conduit à] la découverte de la première vitamine (vitamine  B1).

1929

Frederick Gowland Hopkins (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert les vitamines nécessaires à la croissance.

1930

Karl Landsteiner (Autriche)

Pour avoir découvert les groupes sanguins humains.

1931

Otto Heinrich Warburg (Allemagne)

Pour avoir découvert la nature et le mode d'action des enzymes impliquées dans la respiration cellulaire.

1932

Edgar Douglas Adrian et Charles Scott Sherrington (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes sur le fonctionnement des neurones.

1933

Thomas Hunt Morgan (États-Unis)

Pour ses découvertes sur le rôle des chromosomes dans l'hérédité.

1934

George Richards Minot, William Parry Murphy et George Hoyt Whipple (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur l'opothérapie hépatique dans le traitement de l'anémie.

1935

Hans Spemann (Allemagne)

Pour avoir découvert l'existence de centres organisateurs dans le processus de développement de l'embryon.

1936

Henry Hallett Dale (Grande-Bretagne) et Otto Loewi (Allemagne)

Pour leurs découvertes sur la transmission chimique de l'influx nerveux.

1937

Albert Szent-Györgyi (Hongrie)

Pour ses découvertes sur les processus d'oxydation dans les organismes vivants, notamment sur la vitamine C et sur la catalyse de l'acide fumarique.

1938

Cornelius Jean François Heymans (Belgique)

Pour avoir découvert le rôle du sinus carotidien dans la régulation du rythme cardiaque et de la pression artérielle.

1939

Gerhard Domagk (Allemagne)

Pour avoir découvert l'action bactéricide du prontosil. (G. Domagk dut refuser le prix sous la pression des autorités de son pays, mais reçut ultérieurement le diplôme et la médaille.)

1940

NON ATTRIBUÉ

 

1941

NON ATTRIBUÉ

 

1942

NON ATTRIBUÉ

 

1943

Edward Adelbert Doisy (États-Unis)

Pour avoir découvert la structure chimique de la vitamine K [et réalisé sa synthèse].

1943

Henrik Carl Peter Dam (Danemark)

Pour avoir découvert [et isolé] la vitamine K.

1944

Joseph Erlanger et Herbert Spencer Gasser (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur la grande différenciation fonctionnelle des fibres nerveuses.

1945

Howard Walter Florey, Ernst Boris Chain et Alexander Fleming (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert la pénicilline et ses effets curatifs sur diverses maladies infectieuses.

1946

Hermann Joseph Muller (États-Unis)

Pour avoir découvert la production de mutations par l'action des rayons X.

1947

Bernardo Alberto Houssay (Argentine)

Pour avoir découvert le rôle d'une hormone produite par le lobe hypophysaire antérieur sur le métabolisme des sucres.

1947

Carl Ferdinand Cori et Gerty Theresa Cori (États-Unis)

Pour avoir découvert le processus de conversion catalytique du glycogène.

1948

Paul Hermann Müller (Suisse)

Pour avoir découvert la grande efficacité du DDT comme poison de contact contre plusieurs [espèces d'] arthropodes.

1949

António Caetano Egas Moniz (Portugal)

Pour avoir découvert l'importance de la leucotomie dans le traitement de certaines psychoses.

1949

Walter Rudolf Hess (Suisse)

Pour avoir découvert le rôle du diencéphale dans la coordination du fonctionnement des organes internes.

1950

Philip Showalter Hench, Edward Calvin Kendall (États-Unis) et Tadeus Reichstein (Suisse)

Pour leurs découvertes sur les hormones corticosurrénales, leur structure et leurs effets biologiques (thérapie à la cortisone).

1951

Max Theiler (Union sud-africaine)

Pour ses découvertes sur la fièvre jaune et les moyens de la combattre.

1952

Selman Abraham Waksman (États-Unis)

Pour avoir découvert la streptomycine, premier antibiotique efficace contre la tuberculose.

1953

Fritz Albert Lipmann (États-Unis)

Pour avoir découvert la coenzyme A et son importance dans le métabolisme intermédiaire.

1953

Hans Adolf Krebs (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert le cycle de l'acide citrique.

1954

Frederick Chapman Robbins, Thomas Huckle Weller et John Franklin Enders (États-Unis)

Pour avoir découvert la capacité des virus de la poliomyélite à se multiplier dans des cultures de divers types de tissus.

1955

Axel Hugo Theodor Theorell (Suède)

Pour ses découvertes sur la nature et le mode d'action des enzymes d'oxydation.

1956

Dickinson Woodruff Richards, André Frédéric Cournand (États-Unis) et Werner Forssmann (RFA)

Pour leurs découvertes sur le cathétérisme cardiaque et les changements pathologiques dans le système circulatoire.

1957

Daniel Bovet (Italie)

Pour ses découvertes sur les composés synthétiques qui inhibent l'action de certaines substances produites par le corps humain, et notamment leur effet sur le système vasculaire et sur les muscles squelettiques.

1958

Joshua Lederberg (États-Unis)

Pour ses découvertes sur la recombinaison génétique chez les bactéries (la transduction bactérienne) et son étude de l'organisation du génome bactérien.

1958

Edward Lawrie Tatum et George Wells Beadle (États-Unis)

Pour avoir établi que les gènes agissent en réglant des processus chimiques spécifiques.

1959

Arthur Kornberg et Severo Ochoa (États-Unis)

Pour avoir découvert le mécanisme de la synthèse biologique de l'acide ribonucléique et de l'acide désoxyribonucléique.

1960

Frank Macfarlane Burnet (Australie) et Peter Brian Medawar (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert la tolérance immunologique acquise.

1961

Georg Békésy (États-Unis)

Pour avoir découvert les mécanismes physiques de la perception auditive au niveau de la cochlée.

1962

Francis Harry Compton Crick, Maurice Hugh Frederick Wilkins (Grande-Bretagne) et James Dewey Watson (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur la structure moléculaire des acides nucléiques et son importance dans le transfert d'information chez les organismes vivants.

1963

Alan Lloyd Hodgkin, Andrew Fielding Huxley (Grande-Bretagne) et John Carew Eccles (Australie)

Pour leurs découvertes sur les mécanismes ioniques qui interviennent dans l'excitation et l'inhibition au niveau des portions périphérique et centrale de la membrane des cellules nerveuses.

1964

Konrad Bloch (États-Unis) et Feodor Lynen (RFA)

Pour leurs découvertes sur les mécanismes et la régulation du métabolisme du cholestérol et des acides gras.

1965

François Jacob, Jacques Monod et André Lwoff (France)

Pour leurs découvertes sur la régulation génétique de la synthèse des enzymes et des virus.

1966

Charles Brenton Huggins (États-Unis)

Pour ses découvertes sur le traitement hormonal du cancer de la prostate.

1966

Peyton Rous (États-Unis)

Pour avoir découvert l'existence de virus cancérogènes.

1967

Ragnar Granit (Suède), Haldan Keffer Hartline et George Wald (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur les processus visuels physiologiques et photochimiques au niveau de la rétine.

1968

Robert William Holley, Har Gobind Khorana et Marshall Warren Nirenberg (États-Unis)

Pour leur interprétation du code génétique et de sa fonction dans la synthèse des protéines.

1969

Salvador Edward Luria, Alfred Day Hershey et Max Delbrück (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur le cycle de reproduction et la structure génétique des virus.

1970

Julius Axelrod (États-Unis), Ulf Euler (Suède) et Bernard Katz (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes sur les médiateurs chimiques dans les terminaisons nerveuses et les mécanismes de stockage, de libération et d'inactivation de ces substances.

1971

Earl Wilbur Sutherland Jr. (États-Unis)

Pour ses découvertes sur les mécanismes de l'action des hormones.

1972

Gerald Maurice Edelman (États-Unis) et Rodney Robert Porter (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes sur la structure chimique des anticorps.

1973

Karl Frisch, Konrad Lorenz (Autriche) et Nikolaas Tinbergen (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes sur la naissance et la manifestation des stéréotypes comportementaux individuels et sociaux.

1974

Christian De Duve, Albert Claude (Belgique) et George Emil Palade (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur l'organisation structurale de la cellule et sur le rôle des différents organites qu'elle contient.

1975

Howard Martin Temin, Renato Dulbecco et David Baltimore (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur l'interaction des virus cancérogènes avec le génome cellulaire.

1976

Daniel Carleton Gajdusek et Baruch Samuel Blumberg (États-Unis)

Pour avoir découvert de nouveaux mécanismes de genèse et de diffusion des maladies infectieuses.

1977

Andrew Victor Schally et Roger Guillemin (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur la production de peptides par le cerveau (neuropeptides).

1977

Rosalyn Yalow (États-Unis)

Pour avoir mis au point une technique d'analyse radio-immunologique [qui permet la détection de doses extrêmement faibles] d'hormones peptidiques.

1978

Werner Arber (Suisse), Daniel Nathans et Hamilton Othanel Smith (États-Unis)

Pour avoir découvert les enzymes de restriction et leurs applications dans le domaine de la génétique moléculaire.

1979

Godfrey Newbold Hounsfield (Grande-Bretagne) et Allan MacLeod Cormack (États-Unis)

Pour avoir mis au point la tomographie assistée par ordinateur (scanner).

1980

Baruj Benacerraf, George Davis Snell (États-Unis) et Jean Dausset (France)

Pour leurs découvertes sur les marqueurs spécifiques de l'histocompatibilité, déterminés génétiquement, qui se trouvent à la surface des cellules.

1981

David Hunter Hubel (États-Unis) et Torsten Nils Wiesel (Suède)

Pour leurs découvertes sur le traitement de l'information par le système visuel.

1981

Roger Wolcott Sperry (États-Unis)

Pour ses découvertes sur la spécialisation fonctionnelle des hémisphères cérébraux.

1982

Sune Karl Bergström, Bengt Ingemar Samuelsson (Suède) et John Robert Vane (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes sur les prostaglandines et d'autres substances apparentées.

1983

Barbara McClintock (États-Unis)

Pour avoir découvert l'existence de gènes sauteurs (transposons).

1984

César Milstein (Argentine, Grande-Bretagne), Niels Kaj Jerne (Danemark) et Georges Jean Franz Köhler (RFA)

Pour leurs théories concernant la spécificité du développement et de la régulation du système immunitaire, ainsi que pour avoir découvert le principe de la production d'anticorps monoclonaux.

1985

Michael Stuart Brown et Joseph Leonard Goldstein (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur la régulation du métabolisme du cholestérol.

1986

Stanley Cohen (États-Unis) et Rita Levi-Montalcini (Italie)

Pour leur découverte de facteurs de croissance.

1987

Tonegawa Susumu (Japon)

Pour avoir découvert le principe génétique de la diversité des anticorps.

1988

Gertrude Belle Elion, George Herbert Hitchings (États-Unis) et James Whyte Black (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert d'importantes molécules à usage thérapeutique.

1989

John Michael Bishop et Harold Elliot Varmus (États-Unis)

Pour avoir découvert l'origine cellulaire des oncogènes rétroviraux.

1990

Joseph Edward Murray et Edward Donnall Thomas (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur les transplantations d'organes et de cellules dans le traitement des maladies humaines.

1991

Bert Sakmann et Erwin Neher (Allemagne)

Pour leurs découvertes sur la fonction de certains canaux ioniques membranaires des cellules.

1992

Edmond Henri Fischer et Edwin Gerhard Krebs (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur les rôles des protéines à phosphorylation réversible dans les mécanismes biologiques de régulation de l'activité cellulaire.

1993

Phillip A. Scharp (États-Unis) et Richard J. Roberts (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert les gènes à structure morcelée [chez les eucaryotes].

1994

Martin Rodbell et Alfred G. Gilman (États-Unis)

Pour avoir découvert les protéines G et leur rôle dans la transduction des signaux dans la cellule.

1995

Eric F. Wieschaus, Edward B. Lewis (États-Unis) et Christiane Nüsslein-Volhard (Allemagne)

Pour leurs découvertes sur le contrôle génétique des phases précoces du développement embryonnaire.

1996

Peter C. Doherty (Australie) et Rolf M. Zinkernagel (Suisse)

Pour leurs découvertes sur la réponse immunitaire spécifique à médiation cellulaire.

1997

Stanley B. Prusiner (États-Unis)

Pour avoir découvert le prion, nouvel agent infectieux des êtres vivants.

1998

Ferid Murad, Robert F. Furchgott et Louis J. Ignarro (États-Unis)

Pour leurs découvertes concernant le rôle de la molécule de monoxyde d'azote dans le système cardiovasculaire.

1999

Günter Blobel (États-Unis)

Pour la découverte concernant les signaux internes des protéines commandant leur transport et leur localisation dans la cellule.

2000

Arvid Carlsson (Suède), Paul Greengard et Eric R. Kandel (États-Unis)

Pour leurs découvertes concernant la transmission du signal dans le système nerveux.

2001

Leland H. Hartwell (États-Unis), R. Timothy Hunt et Paul M. Nurse (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes concernant la régulation du cycle cellulaire.

2002

Sydney Brenner, John E. Sulston (Grande-Bretagne) et Howard Robert Horvitz (États-Unis)

Pour leurs découvertes concernant la régulation génétique de l'organogénèse et de la mort cellulaire programmée.

2003

Paul C. Lauterbur (États-Unis) et Peter Mansfield (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes concernant l'imagerie par résonance magnétique.

2004

Richard Axel et Linda B. Buck (États-Unis)

Pour leurs découvertes concernant les récepteurs des odeurs et l'organisation du système olfactif.

2005

Barry J. Marshall et J. Robin Warren (Australie)

Pour leur découverte de la bactérie Helicobacter Pylori et de son rôle dans les ulcères de l'estomac et du duodénum.

2006

Andrew Z. Fire et Craig C. Mello (États-Unis)

Pour leur découverte de l'interférence ARN (désactivation d'un gène par ARN double brin).

2007

Mario R. Capecchi, Oliver Smithies (États-Unis) et Sir Martin J. Evans (Grande-Bretagne)

Pour leurs découvertes de méthodes d'introduction de modifications génétiques spécifiques chez la souris à l'aide de cellules souches embryonnaires.

2008

Harald zur Hausen (Allemagne)

Pour la découverte des papillomavirus humains responsables du cancer du col de l’utérus.

2008

Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi (France)

Pour leur découverte du virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

2009

Elizabeth H. Blackburn (Australie, États-Unis), Carol W. Greider et Jack W. Szostak (États-Unis)

Pour leur découverte des mécanismes de protection des chromosomes par les télomères et l'enzyme télomérase.

2010

Robert G. Edwards (Grande-Bretagne)

Pour ses travaux sur la fécondation in vitro.

2011

Bruce A. Beutler (États-Unis) et Jules A. Hoffmann (France)

Pour leurs travaux sur l'activation du système immunitaire inné.

2011

Ralph M. Steinman (Canada)

Pour ses travaux sur la cellule dendritique et son rôle dans le système immunitaire adaptatif.

2012

Sir John B. Gurdon (Grande-Bretagne) et Shinya Yamanaka (Japon)

Pour la découverte qu'une cellule différenciée peut être reprogrammée pour devenir pluripotente.

2013

James E. Rothman (États-Unis), Randy W. Schekman (États-Unis), Thomas C. Südhof (Allemagne)

Pour leurs travaux sur la régulation vésiculaire du transport cellulaire.

2014

John O'Keefe (Grande-Bretagne, États-Unis), May-Britt Moser (Norvège) et Edvard I. Moser (Norvège)

Pour leur découverte de cellules constituant un système de géoposition dans le cerveau.

2015

William C. Campbell (Irlande), Satoshi Ōmura (Japon) et Youyou Tu (Chine)

Pour le développement de traitements contre les maladies parasitaires (vers nématodes, paludisme).

2016

Yoshinori Ohsumi (Japon)

Pour ses découvertes sur les mécanismes de l'autophagie.

Prix Nobel de la paix

PRIX NOBEL DE LA PAIX

Année

Lauréats

Motif d’attribution

1901

Jean Henri Dunant (Suisse) et Frédéric Passy (France)

 

1902

Élie Ducommun et Charles Albert Gobat (Suisse)

 

1903

William Randal Cremer (Grande-Bretagne)

 

1904

Institut de droit international de Gand (Belgique)

 

1905

Bertha Suttner (Autriche)

 

1906

Theodore Roosevelt (États-Unis)

 

1907

Ernesto Teodoro Moneta (Italie) et Louis Renault (France)

 

1908

Klas Pontus Arnoldson (Suède) et Fredrik Bajer (Danemark)

 

1909

Auguste Marie François Beernaert (Belgique) et Paul Henri Benjamin Estournelles (France)

 

1910

Bureau international permanent de la paix (Berne, Suisse)

 

1911

Tobias Michael Carel Asser (Pays-Bas) et Alfred Hermann Fried (Autriche)

 

1912

Elihu Root (États-Unis)

 

1913

Henri La Fontaine (Belgique)

 

1914

NON ATTRIBUÉ

 

1915

NON ATTRIBUÉ

 

1916

NON ATTRIBUÉ

 

1917

Comité international de la Croix-Rouge (Genève, Suisse)

 

1918

NON ATTRIBUÉ

 

1919

Thomas Woodrow Wilson (États-Unis)

 

1920

Léon Victor Auguste Bourgeois (France)

 

1921

Karl Hjalmar Branting (Suède) et Christian Lous Lange (Norvège)

 

1922

Fridtjof Nansen (Norvège)

 

1923

NON ATTRIBUÉ

 

1924

NON ATTRIBUÉ

 

1925

Austen Chamberlain (Grande-Bretagne) et Charles Gates Dawes (États-Unis)

 

1926

Aristide Briand (France) et Gustav Stresemann (Allemagne)

 

1927

Ferdinand Buisson (France) et Ludwig Quidde (Allemagne)

 

1928

NON ATTRIBUÉ

 

1929

Frank Billings Kellogg (États-Unis)

 

1930

Lars Olof Nathan Söderblom (Suède)

 

1931

Jane Addams et Nicholas Murray Butler (États-Unis)

 

1932

NON ATTRIBUÉ

 

1933

Norman Angell (Grande-Bretagne)

 

1934

Arthur Henderson (Grande-Bretagne)

 

1935

Carl Ossietzky (Allemagne)

 

1936

Carlos Saavedra Lamas (Argentine)

 

1937

Edgar Cecil of Chelwood (Grande-Bretagne)

 

1938

Office international Nansen pour les réfugiés (Genève, Suisse)

 

1939

NON ATTRIBUÉ

 

1940

NON ATTRIBUÉ

 

1941

NON ATTRIBUÉ

 

1942

NON ATTRIBUÉ

 

1943

NON ATTRIBUÉ

 

1944

Comité international de la Croix-Rouge (Genève, Suisse)

 

1945

Cordell Hull (États-Unis)

 

1946

Emily Greene Balch et John Raleigh Mott (États-Unis)

 

1947

The American Friends Service Committee (Washington, États-Unis) et The Friends Service Council (Londres, Grande-Bretagne)

 

1948

NON ATTRIBUÉ

 

1949

John Boyd Orr (Grande-Bretagne)

 

1950

Ralph Bunche (États-Unis)

 

1951

Léon Jouhaux (France)

 

1952

Albert Schweitzer (France)

 

1953

George Catlett Marshall (États-Unis)

 

1954

Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (Genève, Suisse)

 

1955

NON ATTRIBUÉ

 

1956

NON ATTRIBUÉ

 

1957

Lester Bowles Pearson (Canada)

 

1958

Dominique Georges Pire (Belgique)

 

1959

Philip John Noel-Baker (Grande-Bretagne)

 

1960

Albert John Luthuli (Union sud-africaine)

 

1961

Dag Hjalmar Agne Carl Hammarskjöld (Suède)

 

1962

Linus Carl Pauling (États-Unis)

 

1963

Comité international de la Croix-Rouge et Ligue internationale des sociétés de la Croix-Rouge (Genève, Suisse)

 

1964

Martin Luther King (États-Unis)

 

1965

Unicef (New York, États-Unis)

 

1966

NON ATTRIBUÉ

 

1967

NON ATTRIBUÉ

 

1968

René Cassin (France)

 

1969

Organisation internationale du travail (Genève, Suisse)

 

1970

Norman Ernest Borlaug (États-Unis)

 

1971

Willy Brandt (RFA)

 

1972

NON ATTRIBUÉ

 

1973

Henry Kissinger (États-Unis) et Lê Duc Tho (Viêt Nam) [Lê Duc Tho refuse le prix]

 

1974

Sato Eisaku (Japon) et Séan MacBride (Irlande)

 

1975

Andreï Dmitrievitch Sakharov (URSS)

 

1976

Mairead Corrigan et Betty Williams (Irlande)

 

1977

Amnesty International (Londres, Grande-Bretagne)

 

1978

Menahem Begin (Israël) et Anouar el-Sadate (Égypte)

 

1979

Mère Teresa (Inde)

 

1980

Adolfo Pérez Esquivel (Argentine)

 

1981

Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (Genève, Suisse)

 

1982

Alva Myrdal (Suède) et Alfonso García Robles (Mexique)

 

1983

Lech Walesa (Pologne)

 

1984

Desmond Mpilo Tutu (Afrique du Sud)

 

1985

Internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (Boston, États-Unis)

 

1986

Elie Wiesel (États-Unis)

 

1987

Óscar Arias Sánchez (Costa Rica)

Pour son travail pour la paix en Amérique centrale, dont les efforts ont abouti à l'accord signé à Guatemala le 7 Août 1987.

1988

Forces de l'ONU pour le maintien de la paix (New York, États-Unis)

 

1989

Tenzin Gyatso, 14e dalaï-lama (Tibet)

 

1990

Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev (URSS)

Pour son rôle de premier plan dans le processus de paix qui caractérise aujourd'hui des éléments importants de la communauté internationale.

1991

Aung San Suu Kyi (Birmanie)

Pour sa lutte non-violente pour la démocratie et les droits de l'homme.

1992

Rigoberta Menchú Tum (Guatemala)

En reconnaissance de son travail pour la justice sociale et la réconciliation ethno-culturelle basée sur le respect des droits des peuples autochtones.

1993

Frederick Willem De Klerk et Nelson Mandela (Afrique du Sud)

Pour avoir œuvré pour l'abolition pacifique du régime d'apartheid, et ainsi établi les bases d'une nouvelle Afrique du Sud démocratique.

1994

Yasser Arafat (Territoires palestiniens), Shimon Peres (Israël) et Yitzhak Rabin (Israël)

Pour leurs efforts visant à créer la paix au Moyen-Orient.

1995

Joseph Rotblat (Grande-Bretagne) et Organisation Pugwash

Pour leurs efforts visant à diminuer le rôle des armes nucléaires dans la politique internationale et, à plus long terme, leur élimination.

1996

Carlos Filipe Ximenes Belo et José Ramos-Horta (Timor oriental)

Pour leur travail en vue d'une solution juste et pacifique du conflit au Timor oriental.

1997

Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnel et Jody Williams (États-Unis)

Pour leur travail pour l'interdiction et l'élimination des mines antipersonnel.

1998

John Hume et David Trimble (Irlande du Nord)

Pour leurs efforts visant à trouver une solution pacifique au conflit en Irlande du Nord.

1999

Médecins Sans Frontières (France)

En reconnaissance de leur action humanitaire pionnière sur plusieurs continents.

2000

Kim Dae-jung (Corée du Sud)

Pour son travail en faveur de la démocratie et des droits de l'homme en Corée du Sud et en Asie de l'Est en général, et de la paix et de la réconciliation avec la Corée du Nord en particulier.

2001

Kofi Annan (Ghana) et ONU

Pour avoir œuvré à un monde mieux organisé et plus pacifique.

2002

Jimmy Carter (États-Unis)

Pour des années d'efforts pour trouver des solutions pacifiques à des conflits internationaux, pour avoir fait avancer la démocratie et les droits de l'homme et promu le développement économique et social.

2003

Chirin Ebadi (Iran)

Pour ses efforts pour la démocratie et les droits de l'homme. Elle a mis l'accent en particulier sur la lutte pour les droits des femmes et des enfants.

2004

Wangari Maathai (Kenya)

Pour sa contribution au développement durable, à la démocratie et à la paix.

2005

Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) [Vienne, Autriche] et Mohamed el-Baradei (Égypte)

Pour leurs efforts pour que l'energie nucléaire ne soit pas utilisée à des fins militaires et que son utilisation à des fins pacifiques soit le plus sécurisée possible.

2006

Grameen Bank et Muhammad Yunus (Bangladesh)

Pour ses efforts visant à créer un développement économique et social par le bas.

2007

Al Gore (États-Unis) et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) [Genève, Suisse]

Pour leurs efforts visant à rassembler et diffuser une plus grande connaissances des changements climatiques d'origine humaine, et à mettre en place les mesures nécessaires pour contrer ces changements.

2008

Martti Ahtisaari (Finlande)

Pour ses efforts importants visant à résoudre des conflits internationaux, sur plusieurs continents et pendant plus de trois décennies.

2009

Barack H. Obama (États-Unis)

Pour ses efforts extraordinaires pour renforcer la diplomatie et la coopération entre les peuples.

2010

Liu Xiaobo (Chine)

Pour sa longue lutte non violente en faveur des droits fondamentaux de l'homme en Chine.

2011

Leymah Gbowee (Liberia), Tawakkul Karman (Yémen) et Ellen Johnson Sirleaf (Liberia)

Pour leur lutte non violente en faveur de la sécurité des femmes et des droits des femmes à la pleine participation aux travaux de consolidation de la paix.

2012

Union européenne (UE)

Pour avoir contribué, pendant plus de six décennies, à l'avancement de la paix et de la réconciliation, de la démocratie et des droits de l'homme en Europe.

2013

Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC)

Pour ses nombreux efforts en faveur de l'élimination des armes chimiques.

2014

Malala Yousafzai (Pakistan) et Kailash Satyarthi (Inde)

Pour leur combat contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l’éducation.

2015

Le Quartet du dialogue national tunisien (Union générale tunisienne du travail, Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Ligue tunisienne des droits de l’homme, Ordre national des avocats)

Pour sa contribution décisive dans la construction d’une démocratie pluraliste en Tunisie après la « révolution du jasmin » de 2011.

2016

Juan Manuel Santos Calderón (Colombie)

Pour ses efforts visant à mettre un terme à la guerre civile qui durait depuis plus de 50 ans dans son pays.

Prix Nobel de physique

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE

Année

Lauréats

Motif d'attribution

1901

Wilhelm Conrad Röntgen (Allemagne)

En reconnaissance des éminents services rendus par sa découverte des rayons remarquables qui portent désormais son nom.

1902

Hendrik Antoon Lorentz et Pieter Zeeman (Pays-Bas)

En reconnaissance des éminents services rendus par leurs recherches sur l'influence des champs magnétiques sur les phénomènes de rayonnement.

1903

Antoine Henri Becquerel (France)

En reconnaissance des éminents services rendus par sa découverte de la radioactivité naturelle.

1903

Pierre et Marie Curie (France)

En reconnaissance des éminents services rendus par leurs recherches conjointes sur les phénomènes radioactifs découverts par le professeur Henri Becquerel.

1904

John William Strutt Rayleigh (Grande-Bretagne)

Pour ses recherches sur la densité des gaz majeurs de l'atmosphère, études qui l'ont conduit à la découverte de l'argon.

1905

Philipp Eduard Anton Lenard (Allemagne)

Pour ses travaux sur les rayons cathodiques.

1906

Joseph John Thomson (Grande-Bretagne)

En reconnaissance de la grande qualité de ses recherches théoriques et expérimentales sur la conduction de l'électricité par les gaz.

1907

Albert Abraham Michelson (États-Unis)

Pour sa mise au point de matériels optiques de précision et pour les recherches en spectroscopie et en métrologie réalisées grâce à ces instruments.

1908

Gabriel Lippmann (France)

Pour sa méthode de reproduction photographique des couleurs fondée sur le phénomène d´interférence.

1909

Guglielmo Marconi (Italie) et Karl Ferdinand Braun (Allemagne)

En reconnaissance de leurs contributions à la mise au point de la télégraphie sans fil.

1910

Johannes Diderik Van der Waals (Pays-Bas)

Pour ses travaux sur l'équation d'état des gaz et des liquides.

1911

Wilhelm Wien (Allemagne)

Pour ses découvertes des lois du rayonnement thermique.

1912

Nils Gustaf Dalén (Suède)

Pour avoir inventé les régulateurs automatiques utilisés en conjonction avec les accumulateurs à gaz pour éclairer les phares et les bouées.

1913

Heike Kamerlingh Onnes (Pays-Bas)

Pour ses recherches sur les propriétés de la matière aux basses températures, qui ont conduit, entre autres, à la liquéfaction de l'hélium.

1914

Max Laue (Allemagne)

Pour avoir découvert la diffraction des rayons X par les cristaux.

1915

William Henry Bragg et William Lawrence Bragg (Grande-Bretagne)

Pour avoir fait progresser l'analyse de la structure des cristaux grâce à l'utilisation des rayons X.

1916

NON ATTRIBUÉ

 

1917

Charles Glover Barkla (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert la relation spécifique entre les rayons X et les éléments.

1918

Max Karl Ernst Ludwig Planck (Allemagne)

En reconnaissance des services rendus par sa découverte des quanta d'énergie, qui a contribué aux progrès de la physique.

1919

Johannes Stark (Allemagne)

Pour avoir découvert l'effet Doppler dans les rayons canaux et la séparation des raies spectrales sous l'influence d'un champ électrique.

1920

Charles Édouard Guillaume (Suisse)

En reconnaissance du service rendu au domaine des mesures de précision en physique par sa découverte d'anomalies dans les aciers au nickel.

1921

Albert Einstein (Suisse, Allemagne)

Pour sa contribution au domaine de la physique théorique, et notamment pour avoir découvert la loi de l'effet photoélectrique.

1922

Niels Bohr (Danemark)

Pour sa contribution à la recherche sur la structure des atomes et sur les radiations qu'ils émettent.

1923

Robert Andrews Millikan (États-Unis)

Pour ses travaux sur la charge électrique élémentaire [celle de l'électron] et sur l'effet photoélectrique.

1924

Karl Manne Georg Siegbahn (Suède)

Pour ses découvertes et ses recherches dans le domaine de la spectroscopie des rayons X.

1925

Gustav Hertz et James Franck (Allemagne)

Pour avoir découvert les lois du bombardement des atomes par les électrons.

1926

Jean Baptiste Perrin (France)

Pour ses travaux sur la structure discontinue de la matière, et notamment pour sa découverte de l'équilibre de sédimentation.

1927

Arthur Holly Compton (États-Unis)

Pour avoir découvert l'effet qui porte désormais son nom.

1927

Charles Thomson Rees Wilson (Grande-Bretagne)

Pour avoir mis au point une méthode permettant de rendre visible, par condensation de vapeur, le parcours de particules chargées électriquement.

1928

Owen Willans Richardson (Grande-Bretagne)

Pour ses travaux sur l'effet thermoïonique, et notamment pour sa découverte de la loi qui porte désormais son nom.

1929

Louis Broglie (France)

Pour avoir découvert la nature ondulatoire des électrons.

1930

Chandrasekhara Venkata Raman (Inde)

Pour ses travaux sur la diffusion de la lumière et pour sa découverte de l'effet qui porte désormais son nom.

1931

NON ATTRIBUÉ

 

1932

Werner Heisenberg (Allemagne)

Pour avoir créé la mécanique quantique, dont l'application a conduit, entre autres, à la découverte des formes allotropiques de l'hydrogène.

1933

Erwin Schrödinger (Autriche) et Paul Adrien Maurice Dirac (Grande-Bretagne)

Pour avoir établi de nouvelles formulations fécondes de la théorie atomique.

1934

NON ATTRIBUÉ

 

1935

James Chadwick (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert le neutron.

1936

Carl David Anderson (États-Unis)

Pour avoir découvert le positron.

1936

Victor Franz Hess (Autriche)

Pour avoir découvert les rayons cosmiques.

1937

Clinton Joseph Davisson (États-Unis) et George Paget Thomson (Grande-Bretagne)

Pour avoir découvert de façon expérimentale la diffraction des électrons par les cristaux.

1938

Enrico Fermi (Italie)

Pour avoir démontré l'existence de nouveaux éléments radioactifs produits par le bombardement de neutrons, et pour avoir ainsi découvert les réactions nucléaires déclenchées par les neutrons lents.

1939

Ernest Orlando Lawrence (États-Unis)

Pour avoir inventé et mis au point le cyclotron, ainsi que pour les résultats obtenus grâce à ce dernier, notamment en ce qui concerne les éléments radioactifs artificiels.

1940

NON ATTRIBUÉ

 

1941

NON ATTRIBUÉ

 

1942

NON ATTRIBUÉ

 

1943

Otto Stern (États-Unis)

Pour sa contribution à la mise au point de la méthode des jets moléculaires, et pour sa découverte du moment magnétique du proton.

1944

Isidor Isaac Rabi (États-Unis)

Pour sa méthode de résonance servant à mesurer les propriétés magnétiques des noyaux atomiques.

1945

Wolfgang Pauli (Autriche)

Pour avoir découvert le « principe d'exclusion », également connu sous le nom de « principe d'exclusion de Pauli ».

1946

Percy Williams Bridgman (États-Unis)

Pour avoir inventé un dispositif de production de pressions extrêmement élevées, ainsi que pour les découvertes qu'il a alors réalisées en physique des hautes pressions.

1947

Edward Victor Appleton (Grande-Bretagne)

Pour ses recherches sur la physique de l'ionosphère, et notamment pour sa découverte de la couche [parfois] connue sous le nom de « couche d'Appleton ».

1948

Patrick Maynard Stuart Blackett (Grande-Bretagne)

Pour avoir perfectionné la méthode de la chambre de Wilson, et pour les découvertes qu'il a alors réalisées dans les domaines de la physique nucléaire et des rayons cosmiques.

1949

Yukawa Hideki (Japon)

Pour avoir prédit l'existence des mésons à la suite d'un travail théorique concernant les forces nucléaires.

1950

Cecil Frank Powell (Grande-Bretagne)

Pour son perfectionnement de la méthode photographique d'étude des phénomènes nucléaires, et pour les découvertes sur les mésons qu'elle lui a permis de réaliser.

1951

John Douglas Cockcroft (Grande-Bretagne) et Ernest Thomas Sinton Walton (Irlande)

Pour leurs travaux novateurs sur la transmutation des noyaux atomiques par des particules atomiques accélérées artificiellement.

1952

Edward Mills Purcell et Felix Bloch (États-Unis)

Pour avoir amélioré par de nouvelles méthodes la précision des mesures des moments magnétiques des noyaux d'atomes, et pour les découvertes qui s'ensuivirent.

1953

Frits Frederik Zernike (Pays-Bas)

Pour avoir élaboré la méthode du contraste de phase, et notamment pour avoir inventé le microscope à contraste de phase.

1954

Max Born (Grande-Bretagne)

Pour ses recherches fondamentales en mécanique quantique, et notamment pour son interprétation statistique de la fonction d'onde.

1954

Walter Bothe (RFA)

Pour [son invention de] la méthode des coïncidences, et pour les découvertes qu'il a alors pu réaliser.

1955

Polykarp Kusch (États-Unis)

Pour avoir déterminé avec précision le moment magnétique de l'électron.

1955

Willis Eugene Lamb (États-Unis)

Pour ses découvertes sur la structure fine du spectre de l'hydrogène.

1956

Walter Houser Brattain, William Bradford Shockley et John Bardeen (États-Unis)

Pour leurs recherches sur les semi-conducteurs, et pour avoir découvert l'effet transistor.

1957

Lee Tsung-dao et Yang Chen Ning (Chine, États-Unis)

Pour leurs recherches très pointues sur les lois dites « lois de parité », qui ont permis d'importantes découvertes sur les particules élémentaires.

1958

Ilia Mikhaïlovitch Frank, Igor Ievguenievitch Tamm et Pavel Alekseïevitch Tcherenkov (URSS)

Pour avoir découvert et interprété l'effet Tcherenkov.

1959

Emilio Gino Segrè et Owen Chamberlain (États-Unis)

Pour leur découverte de l'antiproton.

1960

Donald Arthur Glaser (États-Unis)

Pour avoir inventé la chambre à bulles.

1961

Rudolf Ludwig Mössbauer (RFA)

Pour ses recherches sur l'absorption résonante des rayons gamma et pour avoir ainsi découvert l'effet qui porte désormais son nom.

1961

Robert Hofstadter (États-Unis)

Pour ses études novatrices sur la diffusion des électrons dans le noyaude l'atome et pour les découvertes sur la structure des nucléons qu'il a ainsi réalisées.

1962

Lev Davidovitch Landau (URSS)

Pour ses théories novatrices sur la matière condensée, et notamment sur l'hélium liquide.

1963

Eugene Paul Wigner (États-Unis)

Pour sa contribution à la théorie du noyau atomique et des particules élémentaires, notamment par la découverte et l'application de certains principes fondamentaux de symétrie.

1963

Hans Daniel Jensen (RFA) et Maria Goeppert-Mayer (États-Unis)

Pour leurs découvertes sur la structure en couches du noyau atomique.

1964

Nikolaï Guennadievitch Bassov, Aleksandr Mikhaïlovitch Prokhorov (URSS) et Charles Hard Townes (États-Unis)

Pour leurs travaux fondamentaux dans le domaine de l'électronique quantique, qui ont abouti à la mise au point d'oscillateurs et d'amplificateurs fonctionnant sur le principe des masers-lasers.

1965

Shinichiro Tomonaga (Japon), Julian Seymour Schwinger et Richard Phillips Feynman (États-Unis)

Pour leurs travaux fondamentaux en électrodynamique quantique, qui ont des implications profondes en physique des particules élémentaires.

1966

Alfred Kastler (France)

Pour avoir découvert et mis au point des méthodes optiques pour l'étude des résonances hertziennes dans les atomes.

1967

Hans Albrecht Bethe (États-Unis)

Pour sa contribution à la théorie des réactions nucléaires, et notamment ses découvertes sur la production d'énergie des étoiles.

1968

Luis Walter Alvarez (États-Unis)

Pour sa contribution décisive à la physique des particules élémentaires, notamment la découverte d'un grand nombre d'états de résonance, grâce au perfectionnement de la chambre à bulles à hydrogène et de l'interprétation des données.

1969

Murray Gell-Mann (États-Unis)

Pour ses travaux et découvertes contribuant à la classification des particules élémentaires et de leurs interactions.

1970

Louis Néel (France)

Pour des recherches et des découvertes fondamentales sur l'antiferromagnétisme et le ferrimagnétisme, qui ont eu d'importantes applications en physique du solide.

1970

Hannes Alfvén (Suède)

Pour des recherches et des découvertes fondamentales en magnétohydrodynamique, qui ont des applications fructueuses dans diverses branches de la physique des plasmas.

1971

Dennis Gabor (Grande-Bretagne)

Pour avoir inventé et mis au point la méthode holographique.

1972

John Robert Schrieffer, Leon Neil Cooper et John Bardeen (États-Unis)

Pour leur théorie commune de la supraconductivité, généralement connue sous le nom de « théorie BCS ».

1973

Ivar Giaever (États-Unis), Esaki Leo (Japon)

Pour leurs découvertes expérimentales liées à l'effet tunnel dans les semi-conducteurs (Esaki Leo) et les supraconducteurs (I. Giaever).

1973

Brian David Josephson (Grande-Bretagne)

Pour avoir prédit de façon théorique les propriétés de l'effet tunnel entre deux éléments supraconducteurs, et notamment les phénomènes généralement connus sous le nom d'« effets Josephson ».

1974

Martin Ryle et Antony Hewish (Grande-Bretagne)

Pour leurs recherches novatrices en radioastronomie : M. Ryle pour ses observations et ses inventions, en particulier celle de la technique de la synthèse d'ouverture, et A. Hewish pour son rôle décisif dans la découverte des pulsars.

1975

Ben Roy Mottelson, Aage Bohr (Danemark) et James Rainwater (États-Unis)

Pour avoir découvert le lien entre le mouvement d'ensemble et le mouvement particulier dans le noyau atomique, et pour avoir élaboré à partir de ce lien une théorie de la structure du noyau atomique.

1976

Burton Richter et Samuel Chao Chung Ting (États-Unis)

Pour leurs travaux novateurs ayant abouti à leur découverte d'un nouveau type de particule élémentaire lourde.

1977

Nevill Francis Mott (Grande-Bretagne), John Hasbrouck Van Vleck et Philip Warren Anderson (États-Unis)

Pour leurs recherches théoriques fondamentales sur la structure électronique des systèmes magnétiques et des systèmes désordonnés.

1978

Robert Woodrow Wilson, Arno Allan Penzias (États-Unis)

Pour avoir découvert le rayonnement thermique du fond du ciel (rayonnement micro-onde fossile de l'Univers).

1978

Petr Leonidovitch Kapitsa (URSS)

Pour ses inventions et ses découvertes fondamentales dans le domaine de la physique des basses températures.

1979

Steven Weinberg, Sheldon Lee Glashow (États-Unis) et Abdus Salam (Pakistan)

Pour leur contribution à la théorie d'unification des interactions faible et électromagnétique entre les particules élémentaires, et pour avoir, entre autres, prédit l'existence du courant neutre faible.

1980

Val Logsdon Fitch et James Watson Cronin (États-Unis)

Pour avoir découvert la violation des principes fondamentaux de symétrie lors de la désintégration des mésons K neutres.

1981

Nicolaas Bloembergen, Arthur Leonard Schawlow (États-Unis)

Pour avoir contribué à la mise au point de la spectroscopie laser.

1981

Kai Manne Siegbahn (Suède)

Pour avoir contribué à la mise au point de la spectroscopie électronique à haute résolution.

1982

Kenneth Geddes Wilson (États-Unis)

Pour sa théorie des phénomènes critiques lors des transitions de phase.

1983

William Alfred Fowler (États-Unis)

Pour ses études théoriques et expérimentales sur les réactions nucléaires jouant un rôle important dans la formation des éléments chimiques dans l'Univers.

1983

Subrahmanyan Chandrasekhar (États-Unis)

Pour ses études théoriques de phénomènes physiques importants concernant la structure et l'évolution des étoiles.

1984

Simon Van der Meer (Pays-Bas) et Carlo Rubbia (Italie)

Pour leurs contributions décisives au vaste projet qui a abouti à la découverte des bosons intermédiaires W et Z, médiateurs de la force faible.

1985

Klaus Klitzing (RFA)

Pour avoir découvert l'effet Hall quantique.

1986

Heinrich Rohrer (Suisse), Gerd Binnig (RFA)

Pour avoir conçu le microscope à effet tunnel.

1986

Ernst Ruska (RFA)

Pour ses travaux fondamentaux en optique électronique et pour la conception du premier microscope électronique.

1987

Karl Alexander Müller (Suisse) et Johannes Georg Bednorz (RFA)

Pour avoir réalisé une avancée substantielle en découvrant des céramiques supraconductrices.

1988

Jack Steinberger, Melvin Schwartz et Leon Max Lederman (États-Unis)

Pour avoir mis au point la méthode du faisceau de neutrinos et démontré la structure en doublet des leptons grâce à la découverte des neutrinos muoniques.

1989

Norman Foster Ramsey (États-Unis)

Pour avoir inventé la méthode des champs électromagnétiques oscillants séparés et l'avoir appliquée dans les masers à hydrogène et dans d'autres horloges atomiques.

1989

Wolfgang Paul (RFA), Hans Georg Dehmelt (États-Unis)

Pour avoir mis au point la technique de piégeage des ions.

1990

Richard Edward Taylor (Canada), Henry Way Kendall et Jerome Isaac Friedman (États-Unis)

Pour leurs recherches novatrices sur la diffusion fortement inélastique des électrons sur les protons et les neutrons associés, qui ont été d'une importance majeure pour la formulation du modèle du quark en physique des particules.

1991

Pierre-Gilles de Gennes (France)

Pour avoir découvert que les méthodes mises au point pour l'étude des phénomènes d'ordre dans les systèmes simples peuvent être étendues à des formes plus complexes de matière, en particulier aux cristaux liquides et aux polymères.

1992

Georges Charpak (France)

Pour avoir inventé et mis au point des détecteurs de particules, notamment la chambre proportionnelle multifils.

1993

Joseph H. Taylor et Russell A. Hulse (États-Unis)

Pour avoir découvert un nouveau type de pulsar et ouvert, ainsi, de nouvelles possibilités dans l'étude de la gravitation.

1994

Clifford G. Shull (États-Unis)

Pour avoir mis au point la technique de diffraction des neutrons.

1994

Bertram N. Brockhouse (Canada)

Pour avoir mis au point la spectroscopie à neutrons.

1995

Martin Lewis Perl (États-Unis)

Pour la découverte du lepton tau.

1995

Frederick Reines (États-Unis)

Pour la mise en évidence du neutrino.

1996

Robert C. Richardson, Douglas D. Osheroff et David M. Lee (États-Unis)

Pour avoir découvert la superfluidité de l'hélium 3.

1997

William D. Phillips, Steven Chu (États-Unis) et Claude Cohen-Tannoudji (France)

Pour avoir mis au point des méthodes pour refroidir et capturer les atomes par la lumière laser.

1998

Horst L. Störmer (Allemagne), Daniel C. Tsui et Robert B. Laughlin (États-Unis)

Pour leur découverte d'une nouvelle forme de fluide quantique dans lequel les électrons s'associent pour former un nouveau type de particules.

1999

Gerardus 't Hoof et Martinus J.G. Veltman (Pays-Bas)

Pour leurs travaux déterminants sur la structure quantique dans la théorie d'interaction électrofaible de la physique.

2000

Jack S. Kilby (États-Unis)

Pour sa contribution à l'invention du circuit intégré.

2000

Herbert Kroemer (Allemagne) et Jores Alferov (Russie)

Pour le développement d'hétérostructures semi-conductrices pour l'électronique rapide et l'optoélectronique.

2001

Eric A. Cornell, Carl E. Wieman (États-Unis) et Wolfgang Ketterle (Allemagne)

Pour la réalisation du condensat Bose-Einstein dans des nuages gazeux d'atomes alcalins, ainsi que pour leurs études antérieures fondamentales sur les propriétés du condensat.

2002

Raymond Davis Jr (États-Unis) et Koshiba Masatoshi (Japon)

Pour leurs travaux pionniers dans le domaine de l'astrophysique, en particulier pour la détection des neutrinos cosmiques.

2002

Riccardo Giacconi (États-Unis)

Pour des travaux pionniers dans le domaine de l'astrophysique qui ont conduit à la découverte des sources cosmiques de rayons X.

2003

Anthony J. Leggett (Grande-Bretagne, États-Unis), Vitali Ginzburg (Russie) et Alexeï A. Abrikosov (Russie, États-Unis)

Pour des travaux pionniers dans le domaine théorique des supraconducteurs et des suprafluides.

2004

Frank Wilczek, David Politzer et David J. Gross (États-Unis)

Pour la découverte de la liberté asymptotique dans la théorie de l'interaction forte.

2005

Roy J. Glauber (États-Unis)

Pour sa contribution à la théorie quantique de l'optique cohérente.

2005

John L. Hall (États-Unis) et Theodor W. Hänsch (Allemagne)

Pour leur contribution au développement de la spectroscopie de précision au laser.

2006

John C. Mather et George F. Smoot (États-Unis)

Pour leur découverte de la nature de corps noir et des anisotropies du rayonnement de fond cosmique micro-ondes.

2007

Albert Fert (France) et Peter Grünberg (Allemagne)

Pour la découverte de la magnétorésistance géante.

2008

Yoichiro Nambu (États-Unis)

Pour la découverte du mécanisme de la brisure spontanée de symétrie en physique subatomique.

2008

Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa (Japon)

Pour la découverte de l'origine de la brisure de symétrie qui implique l'existence d'au moins trois familles de quarks dans la nature.

2009

Charles K. Kao (Grande-Bretagne)

Pour une avancée révolutionnaire concernant la transmission de la lumière dans les fibres optiques, utilisée pour les communications.

2009

Willard S. Boyle et George E. Smith (États-Unis)

Pour l'invention d'un semi-conducteur destiné à l'imagerie : le capteur CCD.

2010

Andre Geim et Konstantin Novoselov (Russie)

Pour leurs travaux sur le graphène.

2011

Saul Perlmutter, Brian P. Schmidt et Adam G. Riess (États-Unis)

Pour leur découverte de l'expansion accélérée de l'Univers par l'observation des supernovae distantes.

2012

Serge Haroche (France) et David J. Wineland (États-Unis)

Pour les méthodes expérimentales innovantes qui permettent la mesure et la manipulation de systèmes quantiques individuels.

2013

François Englert (Belgique), Peter W. Higgs (Grande-Bretagne)

Pour leur théorie d'un mécanisme expliquant l'origine de la masse des particules subatomiques, confirmée par la découverte d'une particule fondamentale (boson de Higgs) lors des expériences ATLAS et CMS menées au LHC du Cern.

2014

Isamu Akasaki (Japon), Hiroshi Amano (Japon) et Shuji Nakamura (Japon, États-Unis)

Pour leur invention des diodes électroluminescentes bleues permettant la mise au point d'une source de lumière blanche à basse consommation d'énergie.

2015

Takaaki Kajita (Japon) et Arthur B. McDonald (Canada)

Pour leur découverte de l'oscillation des neutrinos qui démontre que les neutrinos ont une masse.

2016

David J. Thouless, F. Duncan M. Haldane et J. Michael Kosterlitz (Grande-Bretagne, États-Unis)

Pour leurs découvertes théoriques des transitions de phase topologique et des phases topologiques de la matière.