En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nigeria : géographie physique

Le Nigeria s'étend de 4° à 14° de latitude nord. Il en résulte une grande diversité des milieux naturels.

1. Le relief

Douze régions morphologiques sont regroupées sous les deux rubriques de hautes terres (highlands) et de terres basses (lowlands). Trois unités peuvent être distinguées dans les hautes terres : le plateau du Centre-Nord, formé des hautes plaines du pays haoussa et des montagnes du plateau de Jos, socle ancien façonné en plusieurs surfaces d'aplanissement, de 600-700 m d'altitude à 1 200-1 800 m ; les hautes terres de l'Est (Eastern uplands), qui correspondent à l'Adamaoua nigérian et aux massifs montagneux voisins (monts Alantika et Shebshi), dépassant 2 400 m d'altitude ; les hautes terres de l'Ouest (Western uplands), surfaces granitiques donnant de beaux dômes cristallins entre 300 m et 600 m d'altitude, et culminant vers 1 000 m.

Les plaines sont bien représentées et s'étendent sur une grande partie de l'espace nigérian : plaines littorales et deltaïques du golfe de Guinée ; bassin sédimentaire au sud-est et bassin de la rivière Cross ; plaines de la Bénoué et de la vallée du Niger ; plaines de Sokoto, au nord-ouest ; plaines tchadiennes, au nord-est.

2. Le climat

Les totaux pluviométriques moyens annuels varient de près de 4 m au Sud, à moins de 750 mm dans le Nord. À latitude égale, le Sud-Est est plus arrosé que le Sud-Ouest. Les régimes pluviométriques varient également selon les régions. Le régime des pluies dans le Sud-Ouest offre un rythme typiquement subéquatorial (deux saisons de pluies et deux saisons sèches ; le Sud-Est a un rythme plus simple, influencé par la mousson guinéenne, avec de très fortes pluies d'avril à novembre et une petite saison sèche en décembre et janvier ; les régimes pluviométriques du Centre et du Nord sont de type soudanien, avec une saison des pluies pendant l'été boréal, mais dont la longueur diminue vers le nord, passant de 6 ou 7 mois à 4 mois. Dans le Nord, la variabilité interannuelle des pluies est très accusée. Les températures enregistrent le même passage, du subéquatorial (aux températures égales) au soudanien (aux températures plus contrastées).

3. La végétation

Le Nigeria offre une grande diversité de formations végétales, de la forêt équatoriale toujours verte jusqu'aux savanes à affinités sahéliennes des rives du Tchad, en passant par les forêts claires plus ou moins savanisées du Centre. Des plaines herbeuses recouvrent les principaux massifs (plateau de Jos, hauteurs de la frontière camerounaise).

Pour en savoir plus, voir les articles population du Nigeria et activités économiques du Nigeria.