En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Loulan

Site archéologique chinois, dans la partie orientale du désert de Takla-makan (région autonome ouïgoure, Xinjiang).

Loulan était la capitale d'un royaume qui, il y a plus de 2 300 ans, florissait sur les rives du lac Lop Nur, aujourd'hui quasi disparu, et qui était une étape importante sur la route de la Soie. Il parvint à survivre quelques siècles, à la limite des zones d'influence chinoises et du territoire des Xiongnus, en maintenant entre ces deux peuples ennemis un fragile équilibre politique. En 77 avant notre ère, les Chinois finirent par s'en emparer et en firent le royaume fantoche de Shanshan, avec à sa tête un gouverneur militaire nommé par l'empereur. Quand, vers 330, le fleuve Tarim qui alimentait le lac Lop Nur changea de cours, la sécheresse et la progression du désert força la population à abandonner définitivement la région.

Le site de Loulan fut fouillé par le Suédois Sven Hedin (1901), puis par Aurel Stein (entre 1906 et 1914). Reprises depuis 1979, les fouilles ont permis de mettre au jour de nombreux vestiges depuis l'époque du Mésolithique chinois (−30 000 à −10 000 avant notre ère) jusqu'au iie siècle de notre ère (tablettes de bois portant des documents écrits en prakrit) ; une nécropole a notamment livré plusieurs corps humains parfaitement momifiés.