En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

LGV

(sigle de ligne à grande vitesse)

Ligne ferroviaire construite spécifiquement pour permettre la circulation de rames spécialisées (trains à grande vitesse) à une vitesse d’au moins 250 km/h.

Les caractéristiques communes essentielles de toutes les LGV sont : la voie à écartement normal (1,435 m) ou large, les courbes à très grand rayon (au moins 3 km en général), des qualités géométriques et mécaniques de pose de voie très élevées, un entraxe des deux voies élargi (pour limiter l’effet de souffle au croisement des trains), la traction électrique avec alimentation par ligne aérienne.

Ces lignes sont généralement entièrement clôturées (pour éviter toute intrusion, d’animaux notamment) et ne comportent pas de passages à niveau.

Les LGV ne comportent pas non plus de signalisation latérale : elles sont équipées d’un système de transmission des indications de signalisation en cabine de conduite des trains qui y circulent (TGV ou autres), désigné en France par le sigle TVM (« transmission voie-machine »). Les informations de signalisation émanant de postes répartis le long de la voie sont encodées en signaux de courant alternatif injectés dans les rails, et recueillies par des capteurs placés à l’avant du train, au-dessus de chaque rail, puis décodées à bord par des microprocesseurs.

Dans le langage courant on emploie souvent, abusivement, la locution « ligne TGV » pour désigner une LGV.