En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kizhi Pogost

littéralement « enclos paroissial de Kizhi »

Site de Russie, sur l'île de Kizhi, l'une des nombreuses îles du lac Onega (Carélie). Inscrit depuis 1990 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, Kizhi Pogost est un enclos paroissial composé de deux églises constituant un ensemble exceptionnel d'architecture en bois du xviiie s.

C'était autrefois une étape importante sur la route commerciale qui menait à la mer Blanche.

Des nombreuses églises en bois bâties sur l'île depuis le xiiie s., seules subsistent l'église de la Transfiguration et l'église de l'Intercession de la Vierge Marie. La première, édifiée en 1714 sous le règne de Pierre le Grand, témoigne de la science de charpentiers anonymes qui n'utilisèrent pas un seul clou. Sa composition générale comporte trois prismes orthogonaux –  le plus grand servant de base –, surmontés par vingt petites coupoles disposées sur quatre rangées superposées. Elles s'élèvent vers la coupole centrale, plus haute. La vingt-deuxième surmonte l'abside polygonale. Toutes les coupoles sont recouvertes d'écailles uniformes en bois. Le clocher, en forme de tour de guet octogonale et à toiture pyramidale, date de 1862.

Le second édifice sacré, l'église de l'Intercession de la Vierge Marie, construit en 1764, comporte une couronne de huit coupoles entourant le bulbe central.