En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Héphaïstos

Dieu grec du Feu, à l'origine du feu souterrain, puis des foyers domestiques et artisanaux, maître des arts de la forge et du travail des métaux.

Fils d'Héra, forgeron des dieux, boiteux, il eut le cruel destin d'aimer les créatures les plus belles : Charis, Aglaé et Aphrodite. Il est assimilé au Vulcain des Romains.

Les principaux mythes

Héphaïstos est la seule divinité grecque qui personnifie un élément naturel, le feu. Il semble que ce dieu soit, à l'origine, le symbole du feu terrestre et non celui de l'éclair céleste : en Lycie et à Lemnos, où apparaît pour la première fois son culte, il est en rapport avec le feu de la Terre. Ce dieu de la flamme et du feu va devenir très vite celui des forgerons et de tous les ouvriers et artistes qui façonnent le métal à l'aide du feu – Héphaïstos est lui-même un artiste qui réalise des parures magnifiques pour les déesses. Sous sa forme humaine, il est estropié et difforme.

Le plus ancien temple d'Héphaïstos se trouvait au pied du volcan Mosychlos. C'est là que le dieu passait pour avoir installé sa première forge ; c'est là aussi que, d'après Eschyle, le titan Prométhée avait accompli le rapt du feu.

Sur sa naissance et sa difformité

La mythologie rapporte qu'Héphaïstos est le fils de Zeus et d'Héra – cependant, selon le poète Hésiode (Théogonie), Héra, jalouse de Zeus qui avait conçu seul Athéna, enfante Héphaïstos seule.

Selon Homère, tel qu'il le rapporte dans l'Iliade, le dieu est boiteux dès sa naissance, et Héra, honteuse de la difformité de son fils, le précipite dans la mer, où il est recueilli par la Néréide Thétis et l'Océanide Eurynomé.

Selon un autre mythe, Héra, horrifiée par le physique débile de son fils, le jette dans la mer, mais la difformité de ses jambes ne lui vient que plus tard, lorsque Héphaïstos, de retour dans l'Olympe, défend sa mère dans le conflit qui l'oppose à Zeus au sujet d'Héraclès : Zeus précipite alors Héphaïstos sur la Terre ; la chute dure toute une journée et le dieu tombe sur l'île de Lemnos, dont les habitants le recueillent et le soignent, mais ses jambes sont brisées.

Quelle qu'en soit l'origine, de naissance ou à la suite de la chute sur Lemnos, Héphaïstos est donc boiteux ; sa claudication rappelle sans doute le mouvement tremblotant de la flamme.

Forgeron, orfèvre, inventeur...

C'est sous la mer qu'Héphaïstos apprend durant neuf années l'art de la forge. Désirant se venger d'Héra, il forge une sorte de siège à ressort en or, qu'il propulse dans l'Olympe. Sa mère, intriguée, s'y assoit et se retrouve prisonnière de l'œuvre de son fils, qui est en réalité un piège ; le dieu boiteux ne consent à la délivrer que sur l'intervention de Dionysos.

Héphaïstos est mêlé à deux créations importantes : celle de Pandore, la première femme créée de ses mains à partir de boue, et celle d'Athéna. En ce qui concerne cette déesse, certains mythes représentent Héphaïstos comme l'accoucheur, qui, saisissant une hache, fend le crâne de Zeus d'où jaillit la déesse (ce mythe contredit cependant l'attribution à Héra seule de la naissance d'Héphaïstos par dépit de l'enfantement d'Athéna). Plus tard, Héphaïstos tente de violer Athéna, mais son sperme se répand et ce faisant féconde la Terre ; il en naît Érichthonios, roi légendaire d'Athènes.

Époux d'Aphrodite, déésse de la Beauté et de l'Amour, la plus infidèle des déesses, Héphaïstos connaît de nombreuses infortunes conjugales et entre en rivalité avec le dieu de la Guerre, Arès ; il parvient à prendre les amants nus au piège dans un filet qu'il a spécialement forgé.

Héphaïstos est encore en rapport avec beaucoup d'autres personnages héroïques et divins, notamment Dionysos. Il travaille avec les Cyclopes dans l'Etna, en Sicile, où il forge les foudres de Zeus. C'est à lui que sont dus le bouclier d'Agamemnon, les armes d'Achille, qu'il forge sur la demande de Thétis, et celles d'Énée, ou encore la couronne d'Ariane. Il est également l'inventeur d'une sorte de trépied automobile, qui permettait aux dieux de se rendre sans efforts à leurs assemblées.

Un art utile aux hommes

Héphaïstos est un dieu civilisateur, qui enseigne aux hommes les arts du feu et du métal, et est même capable de donner vie aux êtres qu'il modèle, à l'image des deux servantes mécaniques qui l'aident dans son travail (Iliade).

Les localisations de sa forge se situent dans toutes les régions volcaniques de Méditerranée colonisées par les Grecs. Les principaux centres de son culte étaient la région lycienne d'Olympos, Lemnos, Athènes et les îles Lipari.

Pour en savoir plus, voir l'article mythologie grecque.