En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dholavira

Site archéologique de l'Inde, dans l'État du Gujarat.

Situé à 300 km à l'ouest de Bhuj, dans le bassin de la Sarasvati, les restes de Dholavira furent découverts en 1990 par l'archéologue indien R.S. Bisht. La cité, proche des marais salants du Rann de Kutch, appartenait à la culture harappéenne. Elle couvrait une cinquantaine d'hectares, dont un tiers était occupé par des constructions destinées à son approvisionnement en eau ; le plus grand des réservoirs d'eau découverts mesure 79 m sur 12, pour 9 m de profondeur. La cité était ceinte d'un mur de 5 mètres d'épaisseur à la base ; en son centre, une citadelle était entourée d'un mur de quelque 18 mètres d'épaisseur. Dholavira fut occupée de façon quasi continue entre 2900 et 1500 av. J.–C. La citadelle fut délaissée vers 2100, et la cité durant un siècle environ autour de 2000, avant d'être définitivement abandonnée à partir de 1500. Dholavira attira des commerçants de Mésopotamie et de Perse, ce dont attestent la diversité ethnique des corps retrouvés dans le cimetière.

Les ruines ont été endommagées par le tremblement de terre qui a frappé le Gujarat en 2001.