En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

massacre de Babi Yar

(29-30 septembre 1941)

Massacre au cours duquel 33 771 Juifs furent exécutés par les membres d'un Einsatzgruppe, assistés par d'autres unités des SS et de la police allemande, et par leurs collaborateurs ukrainiens les 29 et 30 septembre 1941 dans un ravin situé dans la périphérie de Kiev.

Lors du déclenchement par Hitler du plan Barbarossa (22 juin 1941), la Wehrmacht pénètre en Pologne puis en URSS. Derrière elle, quatre détachements spéciaux de SS, les Einsatzgruppen ou « groupes mobiles d'intervention », ont pour mission de « nettoyer » l'arrière afin d'éviter les ripostes de francs-tireurs et de partisans. Pour cela, accompagnés de supplétifs locaux – nationalistes ukrainiens ou baltes – les Einsatzgruppen liquident d'une balle dans la nuque les commissaires politiques du parti communiste et les Juifs en âge de combattre.

Dès le mois d'août 1941, les Einsatzgruppen, encouragés par les chefs de la SS, Himmler et Heydrich, étendent leur action aux femmes et aux enfants juifs.

Les 29 et 30 septembre 1941, une dizaine de jours après l'entrée des troupes allemandes dans Kiev, alors peuplée de 900 000 habitants dont 120 000 Juifs environ, plus de 33 000 d'entre eux sont convoqués au lieu-dit Babi Yar, où, conduits par groupes de dix vers le bord d'un ravin, ils sont massacrés à la mitrailleuse.

Les exécutions massives sont poursuivies deux années durant à Babi Yar : jusqu'à 100 000 personnes y seront tuées, parmi lesquelles des Juifs, des Tziganes, des résistants puis des prisonniers de guerre soviétiques.

Témoin de l’une de ces Aktions, au cours de laquelle il a été pris de nausée, Himmler demanda aux SS de trouver des méthodes moins « primitives ». Dès lors sera reprise la technique des camions à gaz déjà utilisée, avant la guerre, pour tuer les aliénés : le gaz d'échappement est réintroduit dans l'habitacle des camions transportant les Juifs.

Pour en savoir plus, voir les articles Shoah, Seconde Guerre mondiale.