En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Apollon

Delphes, le temple d'Apollon
Delphes, le temple d'Apollon

Dieu qui parcourait quotidiennement le ciel sur son char, le plus beau des dieux.

Fils de Zeus et de Léto, frère d'Artémis, il est né à Délos ; à son retour du pays des Hyperboréens, il s'établit à Delphes, tua le monstre Python et prit possession de l'oracle de Delphes. Personnalité multiple, Apollon rassemble plusieurs divinités. Dans son sanctuaire de Delphes, il inspirait la pythie, dont les oracles faisaient courir les foules. Dieu de la Musique et de la Poésie, Apollon conduisait lui-même le chœur des Muses (Musagète) en jouant de la lyre. Les Romains l'ont souvent appelé Phoebus.

BEAUX-ARTS

Apollon est le dieu éphèbe par excellence, normalement représenté nu, sauf lorsqu'il tient la lyre ou la cithare. L'époque archaïque nous le montre souvent tenant l'arc (Apollon du Pirée, musée national d'Athènes). Puis c'est le dieu lumineux et purificateur qui inspira surtout les artistes des ve et ive s. avant J.-C., dont les œuvres ne nous sont connues que par des copies antiques. Citons l'Apollon Sauroctone (copie d'un original de Praxitèle, Louvre), l'Apollon de Kassel (copie d'un original attribué à Phidias, musée de Kassel), l'Apollon du Belvédère (Vatican), qui passera, à la Renaissance, pour le modèle de la beauté masculine.

À partir de cette époque, les thèmes apolliniens seront souvent traités en peinture (Raphaël ; les Bolonais Annibal Carrache, le Dominiquin, G. Reni ; Delacroix à la galerie d'Apollon du Louvre). À Versailles, les représentations d'Apollon sont un élément du mythe solaire (groupes sculptés de Girardon et Regnaudin, de Tubi ; Char d'Apollon, de Ch. de La Fosse).