En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Oise (60)

Département de la Région Picardie.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel d'Amiens, à la zone de défense Nord.

  • Chef-lieu de département : Beauvais
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Clermont, Compiègne, Senlis
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 41
  • Nombre de communes : 693
  • Superficie : 5 860 km2
  • Population : 803 595 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Isariens

Le département s'étend sur des régions variées. Les plateaux dominent : partie méridionale du plateau picard au N., pays de Thelle et Vexin français au S.-O., Soissonnais et Valois au S.-E. Au milieu de ces plateaux s'enfoncent deux zones déprimées : les vallées de l'Oise et de l'Aisne à l'E., la « fosse » du pays de Bray à l'O. Au S., la forêt est très présente à la faveur de zones sableuses et de la proximité de Paris et de son passé de chasses royales (forêts de Chantilly, d'Halatte, de Compiègne). Cette situation particulière du département, dans le sud de la Picardie et au nord de l'Île-de-France, marque son développement récent, surtout du point de vue de la démographie et de l'emploi ; le solde migratoire est négatif et environ 20 % de la population active travaille en Île -de-France.

L'Oise a une forte tradition agricole. Sur les plateaux règne la grande culture céréalière et betteravière. Elle est intensive, en grands domaines, en moyenne 120 ha, au S. sur les calcaires cénozoïques couverts de limon (surtout Valois, Vexin) ; de taille et d'intensité plus réduites au N. sur une craie moins souvent couverte de limon (plateau picard). Le pays de Bray, avec ses horizons argileux, est une zone d'élevage bovin laitier. Les cultures fruitières et maraîchères et l'élevage bovin dominent dans la vallée de l'Oise, et, au N.-E., l'élevage se mêle à des cultures plus variées sur les collines du Noyonnais.

La tradition industrielle du département est tout aussi importante: l'Oise est le département picard qui possède la plus forte proportion d'établissements et d'emplois industriels, plus de 30 % de l'emploi salarié privé. Ce secteur s'est modernisé, profitant de la proximité de Paris, d'un réseau de communication varié, de l'implantation d'industries récentes et innovantes et de centres de recherche. Les pôles principaux se situent dans les vallées, et particulièrement celle de l'Oise,agglomérations de Creil, Compiègne, Noyon, renouvellent de vieilles zones (Beauvais, vallée du Thérain, Méru), ou en créent de nouvelles, Le Plessis-Belleville, Crépy-en-Valois, Pont-Sainte-Maxence. Les secteurs représentés sont variés, verre et chimie, métallurgie et mécanique, agroalimentaire. Il faut noter la multiplication des plateformes logistiques, en relation avec la position géographique du département.

La croissance du secteur tertiaire est liée à l'essor des villes et au développement du secteur touristique. Celui-ci s'appuie sur un patrimoine important et diversifié, naturel et culturel. Le parc naturel régional Oise-Pays de France s'étend en grande partie dans le sud du département. Il englobe le parc de loisirs Astérix à Plailly. Par ailleurs, Chantilly constitue un centre hippique majeur.