En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Meuse (55)

Département de la Région Lorraine.
Le département appartient à l'académie de Nancy-Metz, à la cour d'appel de Nancy, à la zone de défense Est.

  • Chef-lieu de département : Bar-le-Duc
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Commercy, Verdun
  • Nombre d'arrondissements : 3
  • Nombre de cantons : 31
  • Nombre de communes : 500
  • Superficie : 6 216 km2
  • Population : 193 923 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Meusiens

Le relief s'ordonne principalement d'O. en E., par bandes méridiennes. À l'O., entre le sud de l'Argonne et la vallée de l'Ornain, perce un bout de la Champagne humide, autour de Revigny, Thiaucourt-en-Argonne. C'est un pays argileux, parsemé d'étangs (l'eau servant à la verrerie et à la céramique), resté très boisé. L'élevage bovin domine. La belle forêt de l'Argonne prolonge cette région au N. La forêt est précédée de buttes. Plus vers l'E. s'étendent, jusqu'au-delà de la vallée de la Meuse, une série de plateaux calcaires où céréaliculture et élevage bovin sont les activités essentielles. L'élevage du mouton s'insère dans un système extensif. La Meuse est encaissée dans les calcaires. Les plateaux se terminent à l'E. par les Hauts de Meuse, boisés et sur lesquels ont été implantés les forts et la ceinture défensive de Verdun. Dévastés par la Première Guerre mondiale et partiellement en friche, ils forment une belle côte (arboriculture, viticulture) dominant la Woëvre argileuse. Celle-ci est orientée vers la céréaliculture sur les lambeaux limoneux, vers l'élevage bovin ailleurs. Les nombreux étangs servaient, jadis, à la pisciculture, aujourd'hui au tourisme. Le Barrois, dans le S., est marqué par les calcaires portlandiens qui lui confèrent une certaine austérité. La céréaliculture domine.

Les vallées de la Meuse, de l'Ornain et de la Saulx, jalonnées de petites villes (Vaucouleurs, Commercy, Saint-Mihiel, Verdun), sont les éléments les plus vivants. La petite métallurgie, le travail du bois (meubles), le ciment et la chaux, l'agroalimentaire (beurre et fromages), la verrerie et la lunetterie, la céramique demeurent les secteurs dominants d'une industrie dont la faiblesse explique la stagnation de la population. L'arrivée du T.G.V., inauguré en 2007, pourrait cependant améliorer l'attractivité du département (la gare Meuse du T.G.V. Est est implantée sur la commune de Trois-Domaines, à égale distance - 30 km - de Verdun et de Bar-le-Duc).

Le parc naturel régional de Lorraine s'étend en partie sur l'est du département.