En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hauts-de-Seine (92)

Département de la Région Île-de-France.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Versailles, à la zone de défense Paris.

  • Chef-lieu de département : Nanterre
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Antony, Boulogne-Billancourt
  • Nombre d'arrondissements : 3
  • Nombre de cantons : 45
  • Nombre de communes : 36
  • Superficie : 176 km2
  • Population : 1 572 490 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Alto-Séquanais ou Haut-Seinais

Paris mis à part, c'est le département le plus petit de France, mais (toujours en dehors de Paris) le cinquième pour sa population, le premier par ses activités industrielles et son pouvoir de commandement national, puisqu'une partie des sièges sociaux des grandes entreprises est concentrée à Neuilly et dans le quartier de la Défense. Le nom du département vient de l'existence d'une ligne de crêtes culminant vers 160-170 m qui dominent la boucle de la Seine : coteaux calcaires et sableux de Fontenay-aux-Roses, du Plessis-Robinson, de Châtenay-Malabry et de Clamart ; cette ligne se continue vers le nord par une sorte de terrasse dominant le cours de la Seine, où se situent le parc de Saint-Cloud, les coteaux du « Val-d'Or » et de Suresnes (où l'on cultivait autrefois la vigne) et la butte du Mont-Valérien. Vers le nord du département, la « plaine de Nanterre » et la « boucle de Gennevilliers » forment une plaine sablonneuse faiblement ondulée. En revanche, les boucles (de la Seine) de Boulogne-Billancourt et de Gennevilliers (port fluvial) regroupent 55 % de la population et la majorité des industries lourdes. Le département compte une dizaine de villes de plus de 50 000 habitants. La densité moyenne de la population est considérable (plus de 8 000 habitants au km2 en moyenne). Le sol est presque entièrement occupé.

Les activités industrielles et les périmètres de bureaux sont concentrés au nord et au centre du département. Les Hauts-de-Seine sont le berceau de l'automobile et de l'aviation à Puteaux, Levallois-Perret et Billancourt, et du cinéma à Boulogne. De nombreuses filiales et sous-traitants de l'automobile se rencontrent à Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, La Garenne-Colombes, Gennevilliers et Levallois-Perret. L'industrie électrique et électronique est surtout concentrée dans le sud du département (vers Montrouge, Bagneux, Issy-les-Moulineaux) et à Rueil-Malmaison. 30 000 personnes sont employées dans les industries chimiques et surtout pharmaceutiques. Mais, depuis 1965-1970, cette politique d'industrialisation de la banlieue proche a été freinée au profit des activités tertiaires (bureaux, services, commerces). Le quartier de la Défense, mais aussi des zones pour industries de haute technicité ont été aménagées à Rueil-Malmaison, à Saint-Cloud, à Meudon, à Antony, au Plessis-Robinson et à Sceaux. Le département a le plus important parc d'ordinateurs de France et de nombreuses banques y ont leur siège. Des banlieues souvent résidentielles, coupées d'espaces verts et souvent localisées en bordure des Yvelines et de l'Essonne, dominent dans l'ouest (Rueil-Malmaison) et le sud du département (Sèvres, Chaville, Meudon, Sceaux).