En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gironde (33)

Aquitaine, Saint-Émilion
Aquitaine, Saint-Émilion

Département de la Région Aquitaine.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Bordeaux, à la zone de défense Sud-Ouest.

  • Chef-lieu de département : Bordeaux
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Arcachon, Blaye, Langon, Lesparre-Médoc, Libourne
  • Nombre d'arrondissements : 6
  • Nombre de cantons : 63
  • Nombre de communes : 542
  • Superficie : 10 000 km2
  • Population : 1 449 245 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Girondins

Le département doit son nom à la Gironde, estuaire commun de la Garonne et de la Dordogne. Près de 75 % des habitants sont des citadins, notamment de Bordeaux. Dans la moitié orientale, 25 000 exploitants récoltent, selon les années, de 2,5 à 6 Mhl de vin (plus de la moitié d'appellation d'origine contrôlée) sur 100 000 ha. 40 000 ha sont plantés au nord de la Dordogne et de la Gironde ; il s'agit d'une véritable monoculture, où l'on obtient des vins rouges, de très haute qualité autour de Saint-Émilion, de bonne qualité au voisinage de Bourg-sur-Gironde et de Blaye. Plus au nord, on produit des vins blancs très moyens. Blaye, qui expédie des céréales, et à proximité de laquelle a été mise en service la centrale nucléaire du Blayais, sur la commune de Braud-et-Saint-Louis, et surtout Libourne, centre de négoce, doté de quelques industries, animent cette région.

Entre la Dordogne et la Garonne, l'Entre-deux-Mers est un plateau de calcaire cénozoïque, dont l'altitude moyenne augmente vers l'est pour dépasser 100 m ; fortement disséqué par les affluents de la Dordogne et de la Garonne, il se termine au-dessus de celle-ci par un coteau dû à une flexure. 50 000 ha y donnent en majorité des vins blancs (également des vins rouges de qualité courante), obtenus en grande partie dans des caves coopératives. Assez variés cependant sont les paysages et donc les formes locales de l'économie. Dans le nord, les prairies ont reculé devant les emprises industrielles dans le bec d'Ambès, la vigne devant l'arboriculture fruitière entre Bordeaux et Libourne. Les Premières Côtes, c'est-à-dire le rebord de l'Entre-deux-Mers au-dessus de la Garonne, sont les seules aires de viticulture de qualité : vins rouges (et fruits) au nord de Cadillac, vins blancs liquoreux au sud (Loupiac, Sainte-Croix-du-Mont). Dans l'intérieur, la vigne est une monoculture autour de Pujols, Targon, Pellegrue et Monségur, et de vastes bois subsistent dans le Benauge.

La vigne règne aussi dans quelques secteurs de la rive gauche de la Garonne et de la Gironde (10 000 ha au total), domaine des grands châteaux producteurs de très grands vins. À l'ouest de Langon est le Sauternais, où on récolte des blancs liquoreux (Château-Yquem) ; du Ciron à la Jalle de Blanquefort, on obtient des rouges de haute et de très haute qualité (dont le haut-brion à Pessac) ; il en est de même en haut Médoc, autour de Margaux et de son célèbre château, et autour de Pauillac (châteaux Latour, Lafite et Mouton-Rothschild). Le négoce anime Pauillac, alors que Lesparre-Médoc est un centre administratif à la limite du bas Médoc, terre de vignoble de qualité courante et de marais où a été aménagé le port du Verdon.

Le sud et l'ouest du département sont boisés. En Bazadais, la forêt est trouée de clairières de polyculture (maïs, tabac, élevage des veaux). Ailleurs règne la vaste pinède des Landes fournissant bois d'œuvre et de papeterie (usine de Facture), pinède au milieu de laquelle des aires de grande culture (maïs) ont été constituées. Un cordon dunaire d'une dizaine de kilomètres de largeur sépare ces vastes étangs, domaine de la voile, et l'Océan, au bord duquel ont été aménagées de petites stations (Soulac, Lacanau-Océan). Seul le bassin d'Arcachon (ostréiculture en déclin) communique avec l'Océan ; des stations de repos dominical et de détente estivale ont été construites sur ses rivages, dont, au sud, Arcachon. Le parc naturel régional des Landes de Gascogne s'étend en partie dans le sud du département. L'industrie est concentrée dans l'agglomération de Bordeaux, qui rassemble près des deux tiers de la population totale de la Gironde. L'aéronautique et l'électronique dominent, devant les industries pharmaceutiques, alors que les industries pétroléo-chimiques sont en déclin.