En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alpes-de-Haute-Provence (04)

anciennement Basses-Alpes

Département de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Le département appartient à l'académie d'Aix-en-Provence-Marseille, à la cour d'appel d'Aix-en-Provence, à la zone de défense Sud.

  • Chef-lieu de département : Digne-les-Bains
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Barcelonnette, Castellane, Forcalquier
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 30
  • Nombre de communes : 200
  • Superficie : 6 925 km2
  • Population : 160 149 hab. (recensement de 2010)

Ce département montagneux s'étend sur des régions variées ; au N.-E., la vallée de l'Ubaye, traditionnel pays d'accueil de la transhumance des ovins, est aujourd'hui équipée pour les sports d'hiver. Plus en aval, la vallée de la Durance est moins déshéritée (élevage de bovins, fruits). Le cœur du département est couvert par les chaînes calcaires de la région de Digne (haute vallée de la Bléone), très pauvre, dépeuplée, et que l'on cherche à reboiser. Plus à l'E., la haute vallée du Verdon est isolée entre les gorges de cette rivière et le col d'Allos. La partie méridionale du département est axée sur la vallée de la moyenne Durance, la région la plus peuplée et la plus sèche, mais où l'irrigation a multiplié les cultures maraîchères et fruitières. Elle est dominée à l'E. par le plateau de Valensole, portant des cultures céréalières et des champs de lavande. À l'O. de la Durance, sur de vastes plateaux calcaires entre la montagne de Lure au N. et le Lubéron au S., on élève des moutons et on récolte également de la lavande. En dehors de l'importante usine de produits chimiques de Château-Arnoux-Saint-Auban, l'industrie n'est guère représentée que par la production de l'électricité par les centrales installées sur le Verdon et la Durance.

Le déclin démographique a été stoppé après 1945. La croissance récente est sensible dans le sud-ouest et profite généralement aux villes. Elle est liée au développement du tourisme estival et hivernal et surtout à la proximité de Cadarache et à la mise en valeur agricole de la vallée de la Durance. Le parc national du Mercantour, les parcs naturels régionaux du Luberon et du Verdon (avec les gorges du Verdon) s'étendent en partie sur le département.

Le département a porté jusqu'en 1970 le nom de Basses-Alpes.