En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Saint-Pierre-et-Miquelon (975)

Saint-Pierre-et-Miquelon
Saint-Pierre-et-Miquelon

Archipel français d'Amérique du Nord, au S. de Terre-Neuve, formant une collectivité d'outre-mer.

  • Superficie : 242 km2
  • Population : 6 081 hab. (recensement de 2010)
  • Chef-lieu : Saint-Pierre

GÉOGRAPHIE

L'archipel est formé de l'île Saint-Pierre (26 km2) et de Miquelon (216 km2), qui est constituée en fait de deux îles reliées par un isthme sableux : Miquelon, ou Grande Miquelon, et Langlade, ou Petite Miquelon.

Le sol rocheux ou tourbeux, ainsi que le climat froid (− 3 °C en février, 16 °C en août), perpétuellement humide et venteux, se prêtent à un peu d'élevage ; mais les ressources en poissons (banc Saint-Pierre) sont à la base de la pêche, jadis active, aujourd'hui en déclin. La fonction d'escale et le tourisme ne suffisent pas à retenir une population qui émigre au Canada, où l'archipel vend 70 % de son poisson salé, fumé, surgelé et d'où il reçoit la moitié de ses importations (aliments, pétrole).

HISTOIRE

Fréquentées par les pêcheurs français dès le xvie s., les îles ne furent peuplées qu'au xviie s. Âprement disputées entre Français et Anglais, elles furent rendues à la France par le traité de Paris (1814). Elles ont accédé au statut de territoire d'outre-mer en 1946, de département d'outre-mer en 1976 et de collectivité territoriale en 1985. Le nouveau cadre institutionnel défini pour l'outre-mer en 2003 fait de Saint-Pierre-et-Miquelon une collectivité d'outre-mer.