En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bali

Ile de Bali
Ile de Bali

Île de l'Indonésie.

  • Superficie : 5 561 km2
  • Population : 3 891 428 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Balinais
  • Chef-lieu : Denpasar

Située entre Java et Lombok, c'est la plus occidentale des petites îles de la Sonde. L'île, très belle, a une forme grossièrement triangulaire. Elle est essentiellement montagneuse, ceinturée par une très étroite bande côtière. Les montagnes sont surtout des volcans : notamment le mont Agung (3 142 m), dont la dernière éruption dura de février à mai 1963, le mont Batur (1 717 m) et le mont Catur (2 098 m), dont les belles caldeiras sont partiellement occupées par des lacs. Le relief est très dissymétrique, tous les sommets se trouvant au nord, alignés perpendiculairement à la côte septentrionale, dont ils sont très proches, dominant brutalement la plaine littorale. Au contraire, les pentes sont douces vers le sud, en une sorte de long versant où coulent les rivières en gorges étroites et profondes ; ces pentes douces s'arrêtent à une dizaine de kilomètres de la mer. Tout à fait au sud, la presqu'île de Jambara est calcaire.

Cette dissymétrie a d'importantes conséquences climatiques et humaines. La partie nord est relativement sèche (Singaraja reçoit 1 192 mm de pluies, dont 75 mm seulement en hiver, de juin à octobre) et n'est pas irrigable, toutes les rivières coulant vers le sud. La partie sud reçoit des pluies plus abondantes (Denpasar : 1 737 mm), et il pleut même en hiver (327 mm de juin à octobre), surtout sur les sommets : les possibilités d'irrigation sont accrues par les lacs des caldeiras, réservoirs naturels.

Le nord est peu peuplé ; la culture principale y est le maïs, base de la nourriture. La majorité de la population habite le sud. cette population est établie sur les interfluves, en villages (banjar) fermés, de murs de brique ou de boue séchée ; les bâtiments de chaque habitation sont, eux-mêmes, enfermés dans des murs, le long de rues étroites.

Les rizières sont irriguées par un remarquable réseau, très ancien, à partir des rivières. Chaque rivière est barrée par une suite de barrages déversoirs ; de chaque barrage part un canal. Les rizières irriguées par un même canal à partir d'un barrage forment une subak (association de paysans). Aménagées en terrasses, elles escaladent parfois les versants des vallées. Des terrasses ont aussi été construites pour les cultures sèches (maïs, manioc).

Le riz est la culture importante. Le caféier, principale culture commerciale, est de plus en plus remplacé par le giroflier. Les temples hindouistes, les danses, l'artisanat (sculpture sur bois) attirent de nombreux touristes qui arrivent par avion (aéroport de Tuban) et séjournent surtout à Denpasar et dans la région (plages de sable blanc de Sanur, Kuta Beach).

HISTOIRE

Progressivement indianisée depuis le viiie s., Bali passa sous la suzeraineté des rois de Java. L'île fut très influencée par la culture indo-javanaise, qui se superposa au fonds traditionnel. Les Hollandais respectèrent d'abord l'autonomie des principautés balinaises, puis, en 1882, ils leur imposèrent l'administration directe.