Identifiez-vous ou Créez un compte

Notification

Icon
Error

Forum de la langue française

Forum langue fran�aise
co et co-
ahbenoui
mardi 17 septembre 2013 21:54:50(GMT)
ahbenoui

  • Messages: 5
  • Inscrit le: 17/09/2013(GMT)
Bonjour,
Avant la réforme de 1990, je me souviens très bien que de nombreux mots comportant le préfixe "co" s'écrivaient avec un tiret : "co-animateur", "co-présentateur", etc. sans que cela soit considéré comme une faute d'orthographe.
Ce n'est plus le cas aujourd'hui : le tiret n'est plus accepté.
Connaitriez-vous des sources fiables qui prouvent que l'usage du tiret était bel et bien correct et en usage avant 1990?
D'avance merci.
Publier une réponse Citation Nouveau message privé
Itello
mardi 17 septembre 2013 22:08:58(GMT)
Itello

  • Langue maternelle: Français
  • Localisation: France
  • Messages: 33
  • Inscrit le: 30/08/2013(GMT)
Bonjour,
Il ne me semble pas que les rectifications orthographiques soient en jeu dans ce débat. La plupart des sources que l'on peut consulter sur Internet et ailleurs (Hanse, Banque de dépannage linguistique, Synapse, etc.) tendent à montrer que l'absence de trait d'union est une construction préférable dès lors que cela ne provoque pas un hiatus. L'usage ne tient pas toujours très compte de ces règles, mais les dictionnaires y sont plus attentifs.
Notons qu'il n'est pas étonnant de voir ce trait d'union dans les mots qui ne sont pas encore lexicalisés. Les néologismes, avant d'entrer pleinement dans la langue, utilisent régulièrement des traits d'union. Une fois le mot adopté, le trait d'union finit par disparaître petit à petit. L'on trouve toujours plus de co-animateur que de coanimateur, mais ce n'est qu'une question de temps avant que la seconde forme devienne majoritaire.
Je suis sur Twitter. https://twitter.com/itelllo
Publier une réponse Citation Nouveau message privé
ahbenoui
mardi 17 septembre 2013 23:40:11(GMT)
ahbenoui

  • Messages: 5
  • Inscrit le: 17/09/2013(GMT)
Itello, merci de votre réponse.
Cependant, dans le cas d'une dictée, écrire "co-animateur" au lieu de "coanimateur" sera-t-il aujourd'hui considéré comme une faute d'orthographe ou bien les deux graphies seront-elles acceptées? C'est ce problème qui m'intéresse particulièrement. Malgré mes nombreuses recherches, je n'ai pas trouvé de réponse.
Publier une réponse Citation Nouveau message privé
Itello
mercredi 18 septembre 2013 05:54:36(GMT)
Itello

  • Langue maternelle: Français
  • Localisation: France
  • Messages: 33
  • Inscrit le: 30/08/2013(GMT)
Hélas, j'ai bien peur que co-animateur ne soit pas accepté lors d'une dictée. C'est un peu au cas par cas finalement puisque chaque dictée propose un règlement et des ouvrages de référence pour déterminer les graphies à utiliser. Souvent, l'on se réfère, selon la dictée, soit au Petit Larousse soit au Petit Robert pour savoir comment orthographier un mot, et dans le meilleur des cas on valide les formes acceptées par l'un et par l'autre. Lorsque le mot n'est pas présent dans un dictionnaire, on évite de le mettre dans une dictée, mais s'il s'avère indispensable, on consulte un ouvrage normatif pour en définir la formation correcte (Hanse, Thomas, Grevisse ou autre). Puisqu'il existe un relatif consensus sur la graphie sans trait d'union, il y a donc de fortes chances que les correcteurs de la dictée refusent la forme avec trait d'union. Il est possible que la forme avec trait d'union soit acceptée par clémence, mais le plus prudent reste d'utiliser la forme recommandée.
Je suis sur Twitter. https://twitter.com/itelllo
Publier une réponse Citation Nouveau message privé
Azucena64
jeudi 11 avril 2019 11:32:57(GMT)
Azucena64

  • Messages: 1
  • Inscrit le: 24/03/2018(GMT)
Bonjour,
La "réforme" de l'orthographe, ou prétendue telle (il ne s'agit que de tolérances, de "recommandations" qui ne font pas loi), a tendance à être mise à toutes les sauces et à créer bien des difficultés... ce qui, a priori, n'était pas le but de la manœuvre. Ici, cependant, elle n'entre pas en ligne de compte... et ce n'est pas de "sa" faute ! 
En matière de mots existants ou créés au moyen du préfixe co, je citerai smplement le Dictionnaire de l'orthographe de M. André Jouette, un des livres de chevet des correcteurs... Mon exemplaire date de 1989. 
« Dans la formation de mots nouveaux, ce préfixe se soude au mot qui suit (cogérer). Si ce mot commence par un i, celui-ci prend alors un tréma (coïntéressé). Devant un u, on intercale la lettre n (conurbation). »
Le même ouvrage et d'autres également indiquent : coaccusé, coacquéreur, coassurance, coauteur, cofinancement, coïnculpé...
On pourrait y ajouter collaborateur, collègue, copain, dont on ne conteste jamais qu'ils s'écrivent en un seul mot et qui ont tous pour racine le même cum (avec) latin.
De même, L'Ortho (éditions Sociales), dont j'ai un exemplaire édité en 1973, "colle" toujours le préfixe co au mot qui le suit.
M.-I., correctrice
Publier une réponse Citation Nouveau message privé
Publier une réponse

Informations

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest