Mathis Nithart, dit Matthias Grünewald ou Mathis Gothart, dit Matthias Grünewald

Matthias Grünewald, la Crucifixion
Matthias Grünewald, la Crucifixion

Peintre allemand (Würzburg ? vers 1475/1480 ?-Halle ? 1528 ?).

Ses débuts restent obscurs ; une de ses premières œuvres connues, la Dérision du Christ (Pinacothèque de Munich), date de 1503, et l'on sait qu'il exerça la charge de peintre de la cour de l'archevêque de Mayence, à Aschaffenburg, d'environ 1508 à 1526. Ses tableaux religieux, ses retables, et d'abord le monumental polyptyque de l'église des antonins d'Issenheim (vers 1511-1516, aujourd'hui au musée d'Unterlinden à Colmar), manifestent un réalisme mêlé de fantastique, soutenu par une riche palette et poussé dans la violence pathétique jusqu'à l'horreur et au monstrueux. Il a souvent traité le thème de la Crucifixion (National Gallery de Washington, etc.).

Matthias Grunewald et Nicolas de Haguenau.  le Retable d’Issenheim – Vers 1512 – 1516.
Matthias Grunewald et Nicolas de Haguenau. le Retable d’Issenheim – Vers 1512 – 1516.
Matthias Grünewald, la Crucifixion
Matthias Grünewald, la Crucifixion
Matthias Grünewald, le Concert des anges
Matthias Grünewald, le Concert des anges
  • vers 1511-1516 Panneaux du polyptyque exécuté pour le couvent d'Issenheim, par M. Grünewald.