Abol Hassan Bani Sadr

Homme d'État iranien (Hamadan 1933).

Rentré d'exil avec l'ayatollah Ruhollah Khomeyni (1979), il est élu, le 28 janvier 1980, président de la République islamique d'Iran, le premier président élu au suffrage universel direct après la révolution islamique. Modéré, il est partisan de la séparation de la religion et de la politique et tente de résoudre la crise créée par la prise des otages américains. Qualifié de « contre-révolutionnaire pro-occidental », il est rapidement marginalisé et se heurte à l'opposition des religieux du parti républicain islamique (P.R.I.). Ayant perdu le soutien de Khomeyni, qui approuve sa destitution par le Parlement en juin 1981, il se réfugie en France.