Identifiez-vous ou Créez un compte

les Régents

Toile de Hals, de 1664, son ultime chef-d'œuvre avec les Régentes (1,72 × 2,56 m, musée Frans Hals, anciennement hospice des vieillards, Haarlem).

Ce portrait collectif des dirigeants de l'hospice a inspiré à Malraux un célèbre commentaire (les Voix du silence), dont nous extrayons les lignes suivantes : « [… Ce] malheureux, à qui l'on vient d'allouer trois brouettes de tourbe par an, ce mendiant, qui sait que ses modèles ne verront dans ses lignes indomptées que le tremblement d'une main sénile, se vengera du monde écrasant et dérisoire qui pose devant lui par bienfaisance, en le contraignant à l'immortalité […]. »