possible

adjectif

(latin possibilis)

Définitions de possible


  • Qui peut être fait, obtenu : C'est une solution possible.
  • Qui peut se produire, éventuel : Une erreur est toujours possible.
  • Dont il est envisageable qu'il soit éventuellement tel : C'est un candidat possible.
  • Familier. Que l'on peut éventuellement supporter sans enthousiasme : Un patron possible.
  • Après tout, le plus, le moins, le mieux, le meilleur, renforce l'expression du degré extrême, de la limite (invariable s'il se rapporte à un adjectif) : J'ai envisagé tous les cas possibles. Les articles les moins chers possible.

Expressions avec possible



  • Aussitôt que possible, dès que possible,

    dans un avenir très proche.
  • Autant que possible,

    dans la mesure où on peut.
  • Familier. Ce n'est pas (Dieu) possible ! Est-ce possible ! Pas possible !,

    expriment l'incrédulité, la surprise, la stupéfaction.
  • Ne pas, ne plus être possible,

    être, devenir insupportable, inacceptable.
  • Familier. Pas possible,

    se dit de quelqu'un, de quelque chose qui se distingue en particulier par quelque aspect mauvais.

Synonymes et contraires de possible


Qui peut être fait, obtenu.

Synonymes :

Contraires :

Qui peut se produire, éventuel.

Synonymes :

Contraires :

Que l'on peut éventuellement supporter sans enthousiasme.

Synonymes :

Contraires :

Pas possible

Synonymes :

Contraires :


Difficultés de possible


  • ACCORD

    Le plus, le moins de (+ nom au pluriel) possible. Dans ces constructions, possible se rapporte à plus ou à moins et demeure invariable : il cherchait le plus d'indices possible (= le plus possible d'indices) ; faire le moins d'erreurs possible (= le moins possible d'erreurs).

    Possible = concevable, imaginable, réalisable. Possible s'accorde normalement avec le nom auquel il se rapporte : le meilleur des mondes possibles ; envisager toutes les solutions possibles ; il lui a fait tous les compliments possibles.

  • CONSTRUCTION

    Il est possible que (+ subjonctif). Il est possible qu'il soit absent. Est-il possible qu'il comprenne un jour ?
    remarque
    Les constructions avec l'indicatif pour marquer la certitude (est-il possible que vous aurez toujours ainsi le mot pour rire ?) ou avec le conditionnel pour marquer l'hypothèse (est-il possible que vous seriez fâché ?) sont aujourd'hui tombées en désuétude.


Citations avec possible


  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Je ne sais si cela se peut ; mais je sais bien que cela est.
    L'Amour médecin, II, 2, Lisette
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Les maîtres sont ceux qui nous montrent ce qui est possible dans l'ordre de l'impossible.
    Mélange, Gallimard
  • Bible
    Tout est possible à celui qui croit.
    Évangile selon saint Marc, IX, 23
  • Charles Alexandre de Calonne (Douai 1734-Paris 1802)
    Madame, si c'est possible, c'est fait ; impossible, cela se fera.

    Commentaire
    Réponse du ministre des Finances à une demande de la reine Marie-Antoinette.

  • Napoléon Ier (Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821)
    empereur des Français
    Ce n'est pas possible, m'écrivez-vous ; cela n'est pas français.

    Commentaire
    Réponse de Napoléon, le 9 juillet 1813, au général Lemarois, commandant de Magdebourg, qui avait des difficultés à tenir la place. De ces paroles, on a tiré la formule célèbre : « Impossible n'est pas français. »

  • Søren Aabye Kierkegaard (Copenhague 1813-Copenhague 1855)
    Le réel n'est pas plus nécessaire que le possible, car le nécessaire est absolument différent des deux.
    Miettes philosophiques, Intermède, 1

Mots proches

Dans la locution « îles [britanniques] », faut-il mettre une majuscule à l'adjectif « britanniques » ?