pleurer

verbe intransitif CONJUGAISON

(latin plorare)

Définitions de pleurer


  • Laisser des larmes s'échapper, en parlant des yeux ; avoir des larmes qui s'échappent des yeux : J'ai l'œil droit qui pleure sans cesse. Le rhume me fait pleurer.
  • Répandre des larmes, sous l'effet de la tristesse, de la douleur, d'une émotion : Tu as les yeux rouges, tu as pleuré ? Pleurer de rire.
  • En parlant d'un bébé, crier.
  • Littéraire. Émettre un son plaintif et prolongé : Le vent pleurait dans les branches.
  • Adresser à quelqu'un une demande de façon pressante et plaintive : Pleurer pour obtenir une promotion.
  • Se lamenter, s'apitoyer sur quelque chose, quelqu'un : Pleurer sur son sort.
  • Laisser échapper de la sève après la taille, en parlant des arbres, de la vigne.
  • Être affecté de pleurage.

Expressions avec pleurer



  • Familier. Aller pleurer dans le giron de quelqu'un,

    aller se plaindre auprès de quelqu'un qui joue le rôle de protecteur.
  • Bête, triste à pleurer,

    très bête, très triste.
  • Jean qui pleure et Jean qui rit,

    qui se laisse aller tour à tour à des sentiments opposés.
  • N'avoir (plus) que ses yeux pour pleurer,

    avoir tout perdu.
  • Pleurer à chaudes larmes, comme une Madeleine, comme une fontaine, comme un veau, comme une vache,

    verser des larmes très abondantes.

Synonymes de pleurer


Laisser des larmes s'échapper, en parlant des yeux ; avoir...

Synonyme :

Répandre des larmes, sous l'effet de la tristesse, de la douleur,...

Synonymes :

  • chialer (populaire) - pleurnicher (familier) - sangloter

En parlant d'un bébé, crier..

Synonyme :

  • brailler (familier)

Émettre un son plaintif et prolongé.

Synonymes :

Adresser à quelqu'un une demande de façon pressante et plaintive.

Synonymes :

Se lamenter, s'apitoyer sur quelque chose, quelqu'un.

Synonyme :


Citations avec pleurer


  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant.
    Alcools, le Voyageur , Gallimard
  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Tu pleureras l'heure où tu pleures
    Qui passera trop vitement
    Comme passent toutes les heures.

    Alcools, À la Santé , Gallimard
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    Je suis devenu chrétien […] Ma conviction est sortie du cœur ; j'ai pleuré et j'ai cru.
    Génie du christianisme
  • André de Chénier (Constantinople 1762-Paris 1794)
    Pleurez, doux Alcyons ! ô vous, oiseaux sacrés,
    Oiseaux chers à Thétys, doux Alcyons, pleurez !
    Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine !

    La Jeune Tarentine
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Je cherche le silence et la nuit pour pleurer.
    Le Cid, III, 4, Chimène
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Pleurez, pleurez, mes yeux et fondez-vous en eau !
    La moitié de ma vie a mis l'autre au tombeau.

    Le Cid, III, 3, Chimène
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Non, je ne pleure point, Madame, mais je meurs.
    Suréna, V, 5, Eurydice
  • Jean Froissart (Valenciennes 1333 ou 1337-Chimay après 1404)
    Tel pleure au main* qui rit le soir.
    Poésies
    *au matin
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car il pleure.
    Vous qui souffrez, venez à lui car il guérit.
    Vous qui tremblez, venez à lui car il sourit.
    Vous qui passez, venez à lui, car il demeure.

    Les Contemplations, Écrit au bas d'un crucifix, III, 4
  • Isidore Ducasse dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    Riez, mais pleurez en même temps.
    Chants de Maldoror
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Le pauvre esprit qui lamente* et soupire
    Et en pleurant tâche à vous faire rire.

    Épîtres, Au roi pour avoir été dérobé
    *se lamente
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    Le seul bien qui me reste au monde.
    Est d'avoir quelquefois pleuré.

    Poésies, Tristesse
  • François Rabelais (La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553)
    Ce disant, [Gargantua] pleurait comme une vache, mais tout soudain riait comme un veau.
    Pantagruel, 3
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Vous êtes empereur, Seigneur, et vous pleurez !
    Bérénice, IV, 5, Bérénice

    Commentaire
    Mot de Marie Mancini quittant Louis XIV.

  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
    Poésies, le Bateau ivre
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Qui pleure là, sinon le vent simple, à cette heure
    Seule, avec diamants extrêmes ? Mais qui pleure,
    Si proche de moi-même au moment de pleurer ?

    La Jeune Parque, Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    Il pleure dans mon cœur
    Comme il pleut sur la ville.

    Romances sans paroles, III , Messein
  • François Villon (Paris 1431-après 1463)
    Je ris en pleurs et attens sans espoir.
    Ballade du concours de Blois
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Malheureux, dont le cœur ne sait pas comme on aime,
    Et qui n'ont point connu la douceur de pleurer !

    Épîtres, Aux mânes de M. de Genonville
  • Horace en latin Quintus Horatius Flaccus (Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C.)
    Si vous voulez que je pleure, il faut d'abord que vous pleuriez.
    Art poétique, 102-103
    Si vis me flere, dolendum est primum ipsi tibi.
  • George Gordon, lord Byron (Londres 1788-Missolonghi 1824)
    Et si je ris de toute chose ici-bas,
    C'est afin de n'en pas pleurer.

    And if I laugh at any mortal thing
    'Tis that I may not weep.

    Don Juan, IV, 4
  • Abraham Cowley (Londres 1618-Chertsey 1667)
    Des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
    Words that weep and tears that speak.
    The Prophet

Mots proches

Le suffixe « able » permet de former :