parité

nom féminin

(bas latin paritas, -atis, du latin classique par, pareil)

Définitions de parité


  • Égalité des rémunérations entre des grades comparables dans des professions différentes : La parité des salaires des hommes et des femmes.
  • Rapport entre deux monnaies résultant de leur définition en fonction d'une unité de référence (D.T.S. notamment) ; égalité, dans deux pays, de la valeur d'échange de deux monnaies.
  • État, pour un nombre, d'être pair ou impair.
  • Grandeur physique conservée lors des processus dont les lois sont invariantes par réflexion spatiale ; en théorie quantique, opération de réflexion spatiale elle-même.
  • Technique de vérification de la validité globale d'une information, après traitement, mémorisation ou transmission, grâce à l'adjonction d'un bit de parité à cette information. (On dit aussi contrôle de parité.)
  • Égalité de représentation des hommes et des femmes en politique. (En France, la révision constitutionnelle du 28 juin 1999, modifiant les articles 3 et 4 de la Constitution de 1958, a officiellement instauré la parité, et celle-ci a été mise en œuvre pour la première fois lors des élections municipales de mars 2001, pour les communes de plus de 3 500 habitants.)

Expressions avec parité



  • Bit de parité,

    élément binaire ajouté à une information pour en contrôler la validité et qui rend conventionnellement pair ou impair le nombre total d'éléments binaires de cette information égaux à 1.
  • Économie.

    Parité verte,

    définition des monnaies européennes par rapport à l'unité de compte européenne (écu).

    Parité du pouvoir d’achat (PPA),

    taux de conversion monétaire servant à comparer, dans une unité commune (le dollar, généralement), le pouvoir d’achat des différentes monnaies, en fixant leur valeur en fonction du montant des biens et des services qu’elles permettent de se procurer dans chacun des pays considérés. (Les taux de change PPA sont utilisés avant tout dans les comparaisons internationales de niveau de vie.)

Mots proches

De quel verbe est dérivé l'adjectif « seyant » ?