paraître (Réf. ortho. paraitre)

verbe intransitif CONJUGAISON

(latin populaire parescere, du latin classique parere)

Définitions de paraître


  • Apparaître, poindre : Dès que le soleil paraîtra.
  • Se montrer, se présenter quelque part : Elle parut sur le seuil de la porte. Il n'est pas paru au bureau depuis huit jours.
  • Se faire remarquer intentionnellement, se donner en spectacle, briller (à l'infinitif surtout) : Le désir de paraître.
  • Être publié, être mis en vente, en parlant d'un ouvrage : Faire paraître une nouvelle édition d'un ouvrage.
  • Être publié, être diffusé, en parlant d'une information : La nouvelle est parue dans le journal.
  • (auxiliaire avoir) Donner l'impression d'être ; sembler : Il (me) paraît nerveux. Le voyage m'a paru long.
  • (auxiliaire avoir) Donner l'impression d'avoir tel âge : Elle ne paraît pas son âge.

Expressions avec paraître



  • À ce qu'il paraît, paraît-il,

    selon les apparences, selon ce qu'on dit.
  • Il paraît + adjectif de, que,

    les circonstances semblent indiquer que ; il semble : Il paraît nécessaire d'insister.
  • Il paraît que,

    on dit que : Il paraît que vous avez été malade ?
  • Il paraîtrait que,

    le bruit court que : Il paraîtrait que la situation est catastrophique.
  • Il y paraît,

    cela se remarque (souvent en phrase négative) : Il a été souffrant, mais il n'y paraît plus.
  • Laisser paraître ses sentiments,

    les manifester, les laisser voir sur le visage.

Synonymes et contraires de paraître


Apparaître, poindre.

Synonymes :

Contraire :

Se montrer, se présenter quelque part.

Synonymes :

Se faire remarquer intentionnellement, se donner en spectacle,...

Synonymes :

Donner l'impression d'avoir tel âge.

Synonymes :

  • avoir l'air - passer pour - sembler
Laisser paraître ses sentiments

Synonymes :

Homonymes des variantes de paraître



    parais

  • paraient forme conjuguée du verbe parer
  • parais forme conjuguée du verbe parer
  • parait forme conjuguée du verbe parer

    paraît

  • parais forme conjuguée du verbe parer

Difficultés de paraître


  • CONJUGAISON

    Paraître se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Dans le sens de « être publié » (ce livre a paru, ce livre est paru), il peut se conjuguer avec avoir ou avec être, mais les deux constructions expriment des nuances de sens différentes. Celle avec avoir présente l'action, celle avec être insiste davantage sur le résultat. Ainsi, on dira plutôt le roman a d'abord paru en feuilleton dans une revue mais le dernier volume de la série est enfin paru.
    En orthographe traditionnelle (non réformée), toujours un accent circonflexe sur le i devant un t : il paraît, il paraîtra.

  • SENS

    Paraître / apparaître. Les deux verbes n'ont pas tout à fait le même sens. Employé avec un adjectif, le premier exprime une impression, le second un constat. Le projet paraît réalisable = il a l'air réalisable, probablement est-il réalisable. Le projet apparaît réalisable = il est manifestement réalisable, il n'y a pas de raison de douter qu'il soit réalisable.

    Paraître / sembler : employé avec un adjectif, paraître décrit de manière neutre l'aspect, l'apparence : il paraît jeune (et il l'est, pour autant qu'on sache). Sembler laisse entendre que la réalité pourrait ne pas correspondre à l'apparence : il semble jeune (mais peut-être est-il plus vieux qu'il ne paraît).

  • REGISTRE

    Paraît-il / à ce qu'il paraît. À ce qu'il paraît est familier et appartient à la langue parlée. À l'écrit et dans l'expression soignée, on utilisera de préférence paraît-il.


Citations avec paraître


  • Théodore Agrippa d'Aubigné (près de Pons, Saintonge, 1552-Genève 1630)
    Retire-toi dans toi, parais moins, et sois plus.
    Les Tragiques
  • Claude Aveline (Paris 1901-Paris 1992)
    Un jour par an, le Mardi gras par exemple, les hommes devraient retirer leur masque des autres jours.
    Avec toi-même, etc., Mercure de France
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Paraissez, Navarrais, Mores et Castillans.
    Le Cid, V, 1, Rodrigue
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    On ne peut à la fois être sincère et le paraître.
    L'Immoraliste, Mercure de France
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    J'ai l'habit d'un laquais et vous en avez l'âme.
    Ruy Blas, V, 3, Ruy Blas
  • Jean de La Bruyère (Paris 1645-Versailles 1696)
    Le peuple n'a guère d'esprit et les grands n'ont point d'âme : celui-là a un bon fond et n'a point de dehors ; ceux-ci n'ont que des dehors et qu'une simple superficie. Faut-il opter ? Je ne balance pas, je veux être peuple.
    Les Caractères, Des grands
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    On se console souvent d'être malheureux par un certain plaisir qu'on trouve à le paraître.
    Maximes
  • Guy de Maupassant (château de Miromesnil, Tourville-sur-Arques, 1850-Paris 1893)
    Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme.
    Mont-Oriol
  • André Pieyre de Mandiargues (Paris 1909-Paris 1991)
    La nature du monde change-t-elle, ou bien est-ce la véritable nature qui triomphe de l'apparence ?
    Dans les années sordides, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Tout système est une entreprise de l'esprit contre lui-même. Une œuvre exprime non l'être d'un auteur, mais sa volonté de paraître, qui choisit, ordonne, accorde, masque, exagère.
    Variété, Une vue de Descartes , Gallimard

Mots proches

Parmi les adjectifs suivants, lequel a une forme féminine en « otte » (avec deux « t ») ?