nommer

verbe transitif CONJUGAISON

(latin nominare)

Définitions de nommer


  • Désigner quelqu'un ou quelque chose en disant ou en écrivant son nom : Être capable de nommer toutes les personnes présentes.
  • Citer quelqu'un, quelque chose, donner son nom : Nomme-moi la capitale de la Bulgarie.
  • Dénoncer quelqu'un : Il a refusé de nommer ses complices aux policiers.
  • Donner un nom, un prénom à quelqu'un : Ses parents l'ont nommé Julien.
  • Qualifier quelque chose d'un nom, le lui appliquer : Il travaille dans ce qu'il nomme son laboratoire.
  • Désigner quelqu'un pour un emploi, une fonction : On l'a nommé chef de service. Nommer un avocat d'office.

Expressions avec nommer



  • Nommer quelqu'un son héritier,

    en faire son héritier.

Synonymes de nommer


Désigner quelqu'un ou quelque chose en disant ou en écrivant...

Synonymes :

Citer quelqu'un, quelque chose, donner son nom.

Synonyme :

Dénoncer quelqu'un.

Synonymes :

Donner un nom, un prénom à quelqu'un.

Synonymes :

Qualifier quelque chose d'un nom, le lui appliquer.

Synonymes :

Désigner quelqu'un pour un emploi, une fonction.

Synonymes :


Difficultés de nommer


  • ORTHOGRAPHE

    Avec deux m.


Citations avec nommer


  • Roger Caillois (Reims 1913-Paris 1978)
    Académie française, 1971
    Nommer est toujours appeler, c'est déjà ordonner.
    L'Homme et le sacré, Gallimard
  • Maurice Chapelan (1906-1992)
    Le néant se nie s'il se nomme.
    Main courante, Grasset
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Le reste ne vaut pas l'honneur d'être nommé.
    Cinna, V, 1, Auguste
  • Jean Dubuffet (Le Havre 1901-Paris 1985)
    On ne se méfie pas qu'une chose, quand on la nomme, ça la roussit comme un coup de soleil.
    Prospectus et tous Écrits suivants, Gallimard
  • Stéphane Mallarmé (Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898)
    Nommer un objet, c'est supprimer les trois quarts de la jouissance du poème qui est faite du bonheur de deviner peu à peu ; le suggérer, voilà le rêve.
    Réponse à des enquêtes, Sur l'évolution littéraire
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    - Hippolyte ? Grands Dieux !
    - C'est toi qui l'as nommé.
    Phèdre, I, 3
  • Confucius en chinois Kongzi ou Kongfuzi [maître Kong] (551-479 avant J.-C.)
    Un prince sage donne aux choses les noms qui leur conviennent, et chaque chose doit être traitée d'après la signification du nom qu'il lui donne.
    Entretiens, VII, 13 (traduction S. Couvreur)
  • Octavio Paz (Mexico 1914-Mexico 1998)
    Nommer, c'est créer, et imaginer, c'est naître.
    Nombrar es crear, e imaginar, nacer.
    Libertad bajo palabra, II, Aguila o Sol ?

Mots proches

Quand vous écrivez en toutes lettres « 41 volailles », combien mettez-vous de traits d'union ?