misère

nom féminin

(latin miseria)

Définitions de misère


  • Littéraire. Sort, état digne de pitié : Se lamenter sur la misère de notre époque.
  • Événement douloureux, malheur : C'est une misère de le voir se détruire ainsi.
  • État d'extrême pauvreté, indigence : Être dans une misère noire.
  • État marqué par une grande insuffisance, un grand manque dans le domaine social, psychologique, etc. : Misère sexuelle.
  • Chose peu importante, sans valeur : Une telle somme, c'est pour toi une misère.
  • Nom usuel du tradescantia.

Expressions avec misère



  • De misère,

    d'une insuffisance criante : Un salaire de misère.
  • Misère !,

    marque de désespoir : Misère de moi !
  • Misère physiologique,

    état de dénutrition générale de l'organisme.
  • Pleurer misère,

    se lamenter sur sa situation pour exciter la pitié.

Synonymes et contraires de misère


Sort, état digne de pitié.

Synonymes :

Contraires :

État d'extrême pauvreté, indigence.

Synonymes :

Contraires :

Chose peu importante, sans valeur.

Synonymes :

Homonymes de misère


  • misèrent forme conjuguée du verbe miser

Citations avec misère


  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    La misère a cela de bon qu'elle supprime la crainte des voleurs.
    Le Chat noir, La Table Ronde
  • Henri Frédéric Amiel (Genève 1821-Genève 1881)
    La misère me fait plus peur que la solitude, parce qu'elle est l'humiliation et l'abaissement, et que celle-ci est seulement l'ennui ou la tristesse.
    Journal intime, 5 janvier 1866
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Il faut peut-être plus de force d'âme encore pour résister à la solitude qu'à la misère ; la misère avilit, la retraite déprave.
    La Religieuse
  • Robert Pellevé de La Motte-Ango, marquis de Flers (Pont-l'Évêque 1872-Vittel 1927)
    Académie française, 1920
    et
    Frantz Wiener, dit Francis de Croisset (Bruxelles 1877-Neuilly-sur-Seine 1937)
    Le snobisme fait faire aux gens du monde autant de vilaines actions que la misère aux malheureux.
    Les Précieuses de Genève, Les Portiques
  • Joseph Arthur, comte de Gobineau (Ville-d'Avray 1816-Turin 1882)
    Cette terre est une vallée de misères, un puits de contrariétés, une soupière de désolations et un saladier d'adversités.
    Lettre à sa sœur, 22 juillet 1872
  • Jules Laforgue (Montevideo 1860-Paris 1887)
    L'homme entre deux néants n'est qu'un jour de misère.
    Poèmes posthumes, Sonnet pour éventail
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Divertissement. Les hommes n'ayant pu guérir la mort, la misère, l'ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n'y point penser.
    Pensées, 168

    Commentaire
    Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.

  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Ce sont misères de grand seigneur*, misères d'un roi dépossédé.
    Pensées, 398
    *Les misères de l'homme

    Commentaire
    Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.

  • Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule (Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972)
    Académie française, 1946
    Je ne puis pas oublier la misère de ce temps,
    Ô siècle pareil à ceux qui campèrent sous les tentes ! […]
    Peu à peu notre destin nous ruisselle sur le dos.

    Ode génoise, Camille Bloch
  • Simone Weil (Paris 1909-Londres 1943)
    L'homme voudrait être égoïste et ne peut pas. C'est le caractère le plus frappant de sa misère et la source de sa grandeur.
    La Pesanteur et la Grâce, Plon
  • Hésiode (Ascra, Béotie, milieu du VIIIe s. avant J.-C.)
    La route [qui mène à la misère] est plane et elle est là tout près.
    Les Travaux et les Jours, 288 (traduction P. Mazon)
  • Søren Aabye Kierkegaard (Copenhague 1813-Copenhague 1855)
    La meilleure preuve de la misère de l'existence est celle qu'on tire de la contemplation de sa magnificence.
    Ou bien ou bien

Mots proches

Parmi ces noms féminins, lequel ne devrait pas se finir par un « u » ?