main

nom féminin

(latin manus)

Définitions de main


  • Organe de la préhension et de la sensibilité, muni de cinq doigts, qui constitue l'extrémité des membres supérieurs de l'homme.
  • Cet organe considéré comme un instrument : Travailler de ses mains.
  • Image de la force, de la vigueur d'une action : Mener ses affaires d'une main de fer.
  • Image, symbole d'un acte, de celui qui le fait : Chercher une main secourable.
  • Poche de tissu qu'on utilise pour la toilette, pour tenir les plats chauds, etc.
  • Unité de longueur égale à la largeur d'une main.
  • En Afrique, portion d'un régime de bananes.
  • Bourrelerie

    Partie des guides que le conducteur tient à la main lorsqu'il est sur le siège.
  • Beaux-arts

    Spécificité de manière propre à un artiste, surtout en peinture et en dessin.
  • Jeux

    1.  Réunion des cartes distribuées à chaque joueur.

    2.  Situation de celui qui donne les cartes à jouer ou de celui qui est le premier à jouer après la donne, les enchères ou le dernier pli.

  • Mobilier et décoration

    Poignée de meuble.
  • Industrie du papier

    Ensemble de vingt-cinq feuilles de papier ou vingtième de rame.
  • Sports

    Au football, faute commise par le joueur qui touche le ballon de la main.

Expressions avec main



  • Accorder la main de sa fille,

    donner à quelqu'un son accord au mariage de sa fille.
  • À la main,

    fait sans utiliser un dispositif mécanisé.
  • À main,

    qui est destiné à être porté à la main ou manœuvré à la main : Sac à main. Frein à main.
  • À main armée,

    avec des armes.
  • À main droite, à main gauche,

    à droite, à gauche.
  • À main levée,

    se dit d'un dessin effectué sans instrument ou d'un seul trait de crayon, rapidement ; se dit d'un vote où les membres d'une assemblée se prononcent en levant la main.
  • À mains nues,

    sans armes ou sans gants.
  • Avoir (bien) en main,

    tenir solidement quelque chose, exercer sur quelqu'un une autorité incontestée.
  • Avoir la haute main sur quelque chose,

    jouir de la principale autorité dans un domaine donné.
  • Avoir la main heureuse, malheureuse,

    avoir ou non de la chance au jeu.
  • Avoir la main légère,

    ne pas mettre trop de quelque chose ; opérer adroitement, agir sans brutalité.
  • Avoir la main lourde,

    verser en trop grande quantité ; frapper, punir durement.
  • Avoir les mains libres, avoir les mains liées,

    avoir, ne pas avoir de liberté d'action.
  • Familier. Avoir quelqu'un à sa main,

    entièrement soumis, à sa merci.
  • Avoir, tenir en main (une affaire),

    la conduire à sa guise.
  • Changer de main(s),

    passer d'un possesseur, d'un maître à un autre.
  • Coup de main,

    aide apportée à quelqu'un ; habileté dans la manière de faire ; opération militaire locale menée par surprise sur un objectif limité.
  • De (en) seconde, troisième main,

    par un ou deux intermédiaires ; sans originalité.
  • De la (propre) main de quelqu'un,

    par la personne même, de sa part.
  • De longue main,

    en s'y prenant longtemps à l'avance.
  • De main de maître,

    avec beaucoup d'adresse ou d'habileté.
  • De main en main,

    de la possession d'une personne à la possession d'une autre.
  • Demander la main d'une jeune fille,

    la demander en mariage.
  • De première main,

    directement, sans intermédiaire ; de la source même.
  • Des deux mains,

    avec un grand empressement.
  • Régional (Bretagne, Midi). Donner la main à quelqu'un,

    aider quelqu'un.
  • Donner, tenir la main à quelqu'un pour faire quelque chose,

    l'y aider, lui donner le courage de le faire.
  • En main(s) propre(s),

    au destinataire lui-même.
  • En sous-main,

    secrètement, à l'insu des autres.
  • Entre les mains de,

    en la possession de, sous l'autorité de.
  • En venir aux mains,

    se battre.
  • Être en bonnes mains,

    être confié à une personne honnête ou compétente.
  • Être en main,

    être à la disposition, en la possession de.
  • Faire main basse sur quelque chose,

    s'en emparer sans en avoir le droit, voler.
  • Fait main,

    exécuté avec la main et non avec une machine.
  • Homme de main,

    homme d'action qui exécute un travail pour le compte d'un autre et en particulier une mission louche, parfois criminelle.
  • La main dans la main,

    en se donnant la main ; en parfait accord.
  • La main dans le sac,

    en train de voler, de commettre quelque irrégularité.
  • La main du destin, de Dieu, etc.,

    symbole dans la langue littéraire d'une action, de l'effet de cette force.
  • La main sur le cœur,

    de bonne foi.
  • Les mains vides,

    en n'ayant rien à offrir ou en n'ayant rien obtenu.
  • Mariage de la main gauche,

    autrefois, mariage entre personnes de condition inégale ; familièrement aujourd'hui, union libre, concubinage.
  • Mettre la dernière main à quelque chose,

    le terminer, y apporter les derniers soins.
  • Mettre la main à l'ouvrage, à la pâte,

    entreprendre quelque chose, y prêter son concours, participer activement à un travail.
  • Mettre la main sur,

    s'emparer, trouver quelque chose, quelqu'un et en particulier arrêter quelqu'un.
  • Mettre sa main au feu,

    être fortement persuadé de ce qu'on avance.
  • Ne pas y aller de main morte,

    frapper rudement ; agir ou parler avec dureté.
  • Passer la main,

    renoncer à ses pouvoirs, transmettre la direction d'une entreprise.
  • Passer la main dans le dos de quelqu'un,

    lui prodiguer des flatteries, à des fins intéressées.
  • Perdre, garder la main,

    perdre, garder l'habitude de faire quelque chose, perdre, garder son habileté.
  • Politique de la main tendue,

    politique de collaboration avec l'adversaire de la veille.
  • Prendre en main quelque chose, quelqu'un,

    s'en occuper pour redresser une situation.
  • Prêter la main à quelque chose,

    offrir son concours.
  • Se faire la main,

    s'exercer.
  • Se prendre par la main,

    s'obliger à faire quelque chose.
  • Se salir les mains,

    tremper dans une affaire malhonnête, compromettante.
  • Sous la main,

    à sa disposition, tout proche ; sous son autorité, sous sa dépendance.
  • Tomber aux mains de quelqu'un,

    se trouver en son pouvoir, sous sa dépendance.
  • Armement

    Main de fer,

    arme de parapet en forme de croc (Moyen Âge).

    Main gauche,

    dague utilisée de la main gauche en complément d'une épée (xvie et xviie s.).
  • Automobile

    Main de ressort,

    pièce du cadre de châssis sur laquelle s'attache un ressort (camions).
  • Bâtiment

    Main courante,

    pièce qui se développe en longueur, à hauteur d'appui, le long d'un escalier, et à laquelle on se tient avec la main (elle peut être portée par une rampe ou fixée au mur) ; lisse d'un garde-corps, d'une barrière.
  • Chorégraphie

    Avoir la main,

    conduire la danse.
  • Cirque

    Main à main,

    exercice athlétique au cours duquel deux acrobates (un porteur et un voltigeur) multiplient les élévations en se tenant par les mains.
  • Comptabilité

    Main courante,

    synonyme de brouillard.
  • Couture

    Petite main,

    autrefois, personne débutant dans la couture.

    Première main, seconde main,

    dénominations attribuées aux professionnels travaillant dans l'industrie de la couture.
  • Droit

    Clause de main commune,

    clause qui prévoyait l'administration conjointe par les deux époux de la communauté, remplacée (loi de 1985) par la clause d'administration conjointe.

    Main courante,

    registre tenu dans un commissariat de police et sur lequel sont consignés les faits ou événements portés à la connaissance de la police.
  • Équitation

    Avoir la main légère,

    se servir judicieusement des aides de la main.

    En arrière de la main,

    se dit d'un cheval qui refuse de prendre appui sur son mors.

    Être sur la main, dans la main,

    être bien dressé et obéir en tout à son cavalier.

    Mener un cheval en main,

    le mener par la bride sans le monter.

    Mettre un cheval sur la main,

    l'obliger à prendre un appui franc sur son mors et une position de tête favorable à l'action de celui-ci.

    Prendre la main,

    pour un cheval, échapper au contrôle de son cavalier.

    Travailler à main droite,

    avoir l'intérieur du manège à sa droite, prendre les tournants à droite.
  • Histoire

    Main de justice,

    autorité judiciaire, en vertu des lois, sur les personnes et sur les biens, symbolisée par une main d'ivoire ouverte, aux doigts levés, placée à l'extrémité du bâton royal de France.
  • Industrie du papier

    Avoir de la main,

    pour un papier, avoir une épaisseur qui semble élevée pour son grammage.
  • Jeux

    Main chaude,

    jeu entre deux personnes où chacun à tour de rôle place sa main à plat sur celle de l'autre et cela de plus en plus vite.

    Main pleine,

    synonyme de full.
  • Marine

    Main courante,

    synonyme de lisse.
  • Menuiserie

    Indiquer la main,

    indiquer le sens d'ouverture d'une porte.
  • Préhistoire

    Main négative,

    contour de main tracé sur les parois de certaines grottes du paléolithique (grotte de Gargas).
  • Traditions populaires

    Main de Fatma,

    chez les musulmans, signe en forme de main, destiné à conjurer les maléfices des djinns, en même temps que symbole d'adoration de Dieu ; collier avec une main en pendentif porté par les femmes musulmanes.

Synonymes de main


Main courante

Synonyme :

  • brouillard.
Main pleine

Synonyme :

Main courante

Synonyme :

  • lisse.

Homonymes de main



Difficultés de main


  • ORTHOGRAPHE

    Main reste au singulier dans : bagage à main, frein à main ; un coup de main, des coups de main ; en un tour de main (en un tournemain est vieilli) ; homme de main ; à portée de main ; preuve en main ; acheter de première, de seconde main ; agir sous main (ou en sous-main) ; avoir (prendre, tenir, etc.) en main ; changer de main (par fatigue) ; saisir qqch à main nue (mais lutte à mains nues, voir ci-dessous) ; voter à main levée.

    Main est toujours au pluriel dans : homme à toutes mains ; lutte à mains nues ; entreprise qui change de mains ; votre affaire est en bonnes mains, en mains sûres.

    Main peut s'écrire au pluriel ou au singulier dans : circuler de mains en mains (parfois : de main en main) ; jeux de main, jeux de vilain (parfois : jeux de mains, jeux de vilains ; le singulier est plus fréquent) ; remettre qqch à qqn en main propre ou en mains propres.

    Main prend la marque du pluriel dans poignée de main : une poignée de main, des poignées de mains (mais l'Académie écrit des poignées demain, avec main au singulier).

  • ACCORD

    Fait main (= fait à la main, de manière artisanale). Main reste invariable : une robe faite main, des robes faites main, des meubles faits main.


Citations avec main


  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    L'avenir c'est ce qui dépasse la main tendue.
    Le Fou d'Elsa, Gallimard
  • André Breton (Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966)
    Deux mains qui se cherchent c'est assez pour le toit de demain.
    Signe ascendant, Gallimard
  • Bernard Le Bovier de Fontenelle (Rouen 1657-Paris 1757)
    Si je tenais toutes les vérités dans ma main, je me donnerais bien garde de l'ouvrir pour les découvrir aux hommes.
    Par amour de la paix
  • Louis Poirier, dit Julien Gracq (Saint-Florent-le-Vieil, Maine-et-Loire, 1910-Angers 2007)
    Tant de mains pour transformer ce monde, et si peu de regards pour le contempler !
    Lettrines, José Corti
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Vous n'êtes que le gant, et moi je suis la main.
    Ruy Blas, III, 5, Don Salluste
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    L'avenir, fantôme aux mains vides,
    Qui promet tout et qui n'a rien !

    Les Voix intérieures, Sunt lacrymae rerum
  • Jean de La Ceppède (Marseille 1550-Avignon 1622)
    Le lavement des mains ne rend pas l'âme nette.
    Théorèmes spirituels
  • Germain Nouveau (Pourrières 1851-Pourrières 1920)
    Les mains sont l'homme, ainsi que les ailes l'oiseau.
    La Doctrine de l'amour, Gallimard
  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    La main à plume vaut la main à charrue. - Quel siècle à mains !
    Une saison en enfer, Mauvais Sang
  • Denis de Rougemont (Neuchâtel 1906-Genève 1985)
    La vraie condition de l'homme, c'est de penser avec ses mains.
    Penser avec les mains, Gallimard
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Chacun baise en tremblant la main qui nous enchaîne.
    La Mort de César, II, 2, Brutus
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Automates pensants, mus par des mains divines.
    Sept Discours en vers sur l'homme, Sur la vraie vertu
  • Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (Paris 1732-Paris 1799)
    Par le jugement et par la main.
    Le Barbier de Séville, I, 6
    Consilio manuque.

    Commentaire
    Devise donnée par Beaumarchais à Figaro.

  • Bible
    Pour toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite.
    Évangile selon saint Matthieu, VI, 3

Mots proches

« Les équipes [grecque] et [turque] se sont affrontées. » Où faut-il mettre un « s » ?