Identifiez-vous ou Créez un compte

Expressions avec main

 main

nom féminin

(latin manus)



  • Accorder la main de sa fille,

    donner à quelqu'un son accord au mariage de sa fille.
  • À la main,

    fait sans utiliser un dispositif mécanisé.
  • À main,

    qui est destiné à être porté à la main ou manœuvré à la main : Sac à main. Frein à main.
  • À main armée,

    avec des armes.
  • À main droite, à main gauche,

    à droite, à gauche.
  • À main levée,

    se dit d'un dessin effectué sans instrument ou d'un seul trait de crayon, rapidement ; se dit d'un vote où les membres d'une assemblée se prononcent en levant la main.
  • À mains nues,

    sans armes ou sans gants.
  • Avoir (bien) en main,

    tenir solidement quelque chose, exercer sur quelqu'un une autorité incontestée.
  • Avoir la haute main sur quelque chose,

    jouir de la principale autorité dans un domaine donné.
  • Avoir la main heureuse, malheureuse,

    avoir ou non de la chance au jeu.
  • Avoir la main légère,

    ne pas mettre trop de quelque chose ; opérer adroitement, agir sans brutalité.
  • Avoir la main lourde,

    verser en trop grande quantité ; frapper, punir durement.
  • Avoir les mains libres, avoir les mains liées,

    avoir, ne pas avoir de liberté d'action.
  • Familier.

    Avoir quelqu'un à sa main,

    entièrement soumis, à sa merci.
  • Avoir, tenir en main (une affaire),

    la conduire à sa guise.
  • Changer de main(s),

    passer d'un possesseur, d'un maître à un autre.
  • Coup de main,

    aide apportée à quelqu'un ; habileté dans la manière de faire ; opération militaire locale menée par surprise sur un objectif limité.
  • De (en) seconde, troisième main,

    par un ou deux intermédiaires ; sans originalité.
  • De la (propre) main de quelqu'un,

    par la personne même, de sa part.
  • De longue main,

    en s'y prenant longtemps à l'avance.
  • De main de maître,

    avec beaucoup d'adresse ou d'habileté.
  • De main en main,

    de la possession d'une personne à la possession d'une autre.
  • Demander la main d'une jeune fille,

    la demander en mariage.
  • De première main,

    directement, sans intermédiaire ; de la source même.
  • Des deux mains,

    avec un grand empressement.
  • Régional (Bretagne, Midi).

    Donner la main à quelqu'un,

    aider quelqu'un.
  • Donner, tenir la main à quelqu'un pour faire quelque chose,

    l'y aider, lui donner le courage de le faire.
  • En main(s) propre(s),

    au destinataire lui-même.
  • En sous-main,

    secrètement, à l'insu des autres.
  • Entre les mains de,

    en la possession de, sous l'autorité de.
  • En venir aux mains,

    se battre.
  • Être en bonnes mains,

    être confié à une personne honnête ou compétente.
  • Être en main,

    être à la disposition, en la possession de.
  • Faire main basse sur quelque chose,

    s'en emparer sans en avoir le droit, voler.
  • Fait main,

    exécuté avec la main et non avec une machine.
  • Homme de main,

    homme d'action qui exécute un travail pour le compte d'un autre et en particulier une mission louche, parfois criminelle.
  • La main dans la main,

    en se donnant la main ; en parfait accord.
  • La main dans le sac,

    en train de voler, de commettre quelque irrégularité.
  • La main du destin, de Dieu, etc.,

    symbole dans la langue littéraire d'une action, de l'effet de cette force.
  • La main sur le cœur,

    de bonne foi.
  • Les mains vides,

    en n'ayant rien à offrir ou en n'ayant rien obtenu.
  • Mariage de la main gauche,

    autrefois, mariage entre personnes de condition inégale ; familièrement aujourd'hui, union libre, concubinage.
  • Mettre la dernière main à quelque chose,

    le terminer, y apporter les derniers soins.
  • Mettre la main à l'ouvrage, à la pâte,

    entreprendre quelque chose, y prêter son concours, participer activement à un travail.
  • Mettre la main sur,

    s'emparer, trouver quelque chose, quelqu'un et en particulier arrêter quelqu'un.
  • Mettre sa main au feu,

    être fortement persuadé de ce qu'on avance.
  • Ne pas y aller de main morte,

    frapper rudement ; agir ou parler avec dureté.
  • Passer la main,

    renoncer à ses pouvoirs, transmettre la direction d'une entreprise.
  • Passer la main dans le dos de quelqu'un,

    lui prodiguer des flatteries, à des fins intéressées.
  • Perdre, garder la main,

    perdre, garder l'habitude de faire quelque chose, perdre, garder son habileté.
  • Politique de la main tendue,

    politique de collaboration avec l'adversaire de la veille.
  • Prendre en main quelque chose, quelqu'un,

    s'en occuper pour redresser une situation.
  • Prêter la main à quelque chose,

    offrir son concours.
  • Se faire la main,

    s'exercer.
  • Se prendre par la main,

    s'obliger à faire quelque chose.
  • Se salir les mains,

    tremper dans une affaire malhonnête, compromettante.
  • Sous la main,

    à sa disposition, tout proche ; sous son autorité, sous sa dépendance.
  • Tomber aux mains de quelqu'un,

    se trouver en son pouvoir, sous sa dépendance.
Armement
  • Main de fer,

    arme de parapet en forme de croc (Moyen Âge).
  • Main gauche,

    dague utilisée de la main gauche en complément d'une épée (xvie et xviie s.).
Automobile
  • Main de ressort,

    pièce du cadre de châssis sur laquelle s'attache un ressort (camions).
Bâtiment
  • Main courante,

    pièce qui se développe en longueur, à hauteur d'appui, le long d'un escalier, et à laquelle on se tient avec la main (elle peut être portée par une rampe ou fixée au mur) ; lisse d'un garde-corps, d'une barrière.
Chorégraphie
  • Avoir la main,

    conduire la danse.
Cirque
  • Main à main,

    exercice athlétique au cours duquel deux acrobates (un porteur et un voltigeur) multiplient les élévations en se tenant par les mains.
Comptabilité
  • Main courante,

    synonyme de brouillard.
Couture
  • Petite main,

    autrefois, personne débutant dans la couture.
  • Première main, seconde main,

    dénominations attribuées aux professionnels travaillant dans l'industrie de la couture.
Droit
  • Clause de main commune,

    clause qui prévoyait l'administration conjointe par les deux époux de la communauté, remplacée (loi de 1985) par la clause d'administration conjointe.
  • Main courante,

    registre tenu dans un commissariat de police et sur lequel sont consignés les faits ou événements portés à la connaissance de la police.
Équitation
  • Avoir la main légère,

    se servir judicieusement des aides de la main.
  • En arrière de la main,

    se dit d'un cheval qui refuse de prendre appui sur son mors.
  • Être sur la main, dans la main,

    être bien dressé et obéir en tout à son cavalier.
  • Mener un cheval en main,

    le mener par la bride sans le monter.
  • Mettre un cheval sur la main,

    l'obliger à prendre un appui franc sur son mors et une position de tête favorable à l'action de celui-ci.
  • Prendre la main,

    pour un cheval, échapper au contrôle de son cavalier.
  • Travailler à main droite,

    avoir l'intérieur du manège à sa droite, prendre les tournants à droite.
Histoire
  • Main de justice,

    autorité judiciaire, en vertu des lois, sur les personnes et sur les biens, symbolisée par une main d'ivoire ouverte, aux doigts levés, placée à l'extrémité du bâton royal de France.
Industrie du papier
  • Avoir de la main,

    pour un papier, avoir une épaisseur qui semble élevée pour son grammage.
Jeux
  • Main chaude,

    jeu entre deux personnes où chacun à tour de rôle place sa main à plat sur celle de l'autre et cela de plus en plus vite.
  • Main pleine,

    synonyme de full.
Marine
  • Main courante,

    synonyme de lisse.
Menuiserie
  • Indiquer la main,

    indiquer le sens d'ouverture d'une porte.
Préhistoire
  • Main négative,

    contour de main tracé sur les parois de certaines grottes du paléolithique (grotte de Gargas).
Traditions populaires
  • Main de Fatma,

    chez les musulmans, signe en forme de main, destiné à conjurer les maléfices des djinns, en même temps que symbole d'adoration de Dieu ; collier avec une main en pendentif porté par les femmes musulmanes.