mépriser

verbe transitif CONJUGAISON

(de priser)

Définitions de mépriser


  • Considérer quelqu'un, sa conduite comme indignes d'estime, de considération, les condamner moralement : Je le méprise d'avoir été si lâche.
  • Ne faire aucun cas de quelque chose, le négliger : Mépriser le danger. Mépriser l'argent.

Synonymes et contraires de mépriser


Considérer quelqu'un, sa conduite comme indignes d'estime,...

Synonymes :

Contraires :

Ne faire aucun cas de quelque chose, le négliger.

Synonymes :

Contraires :


Citations avec mépriser


  • Gérard Bauër (Le Vésinet 1888-Paris 1967)
    J'admire et méprise les hommes pour tout ce qu'ils sont capables d'endurer.
    Carnets, Gallimard
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser.
    La Peste, Gallimard
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Le comble de l'orgueil, c'est de se mépriser soi-même.
    Carnets
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    On ne méprise pas tous ceux qui ont des vices, mais on méprise tous ceux qui n'ont aucune vertu.
    Maximes
  • Maurice Martin du Gard (1896-1970)
    Il est des moments où il ne vous resterait plus aucun droit si l'on ne pouvait mépriser.
    Petite Suite de maximes et de caractères, Flammarion
  • Honoré Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau (Le Bignon, aujourd'hui Le Bignon-Mirabeau, Loiret, 1749-Paris 1791)
    Nous ne devons jamais ni trop admirer ni trop mépriser.
    Lettre au major de Mauvillon
  • Jules Renard (Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910)
    On finit toujours par mépriser ceux qui sont trop facilement de notre avis.
    Journal, 1er juin 1906 , Gallimard
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Je le haïrais davantage si je le méprisais moins.
    Correspondance, à M. Moulton

    Commentaire
    Il s'agit de Voltaire.

  • Alexis Clérel de Tocqueville (Paris 1805-Cannes 1859)
    Il ne faut pas mépriser l'homme, si l'on veut obtenir des autres et de soi de grands efforts.
    Correspondance, à G. de Beaumont, 22 avril 1838
  • Heinrich von Kleist (Francfort-sur-l'Oder 1777-Wannsee, près de Berlin, 1811)
    La vie a une grande valeur pour celui qui la méprise.
    La Famille Schroffenstein
    Das Leben ist viel wert, wenn man's verachtet.
    Die Familie Schroffenstein

Mots proches

Lequel de ces mots devrait, au singulier, se terminer par la lettre « r » ?